30 novembre 2016

Sommaire de novembre 2016

Star Trek VI ? Terre inconnueStar Trek V ? L'ultime frontièreStar Trek IV ? Retour sur TerreLeviathanMonty Python ? Sacré Graal!Dernier RoundLe Mystérieux docteur ClitterhouseLa Révolte

Star Trek VI – Terre inconnue

(1991) de Nicholas Meyer

Star Trek V – L’ultime frontière

(1989) de William Shatner

Star Trek IV – Retour sur Terre

(1986) de Leonard Nimoy

Leviathan

(2014) de Andrei Zvyagintsev

Monty Python ? Sacré Graal!

(1975) de Terry Gilliam et Terry Jones

Dernier Round

(1937) de Michael Curtiz

Le Mystérieux docteur Clitterhouse

(1938) de Anatole Litvak

La Révolte

(1937) de Lloyd Bacon

La Kermesse des aiglesUn cottage dans le DartmoorLa Source de feuInvisible StripesLifeboatLe ChâtimentDocumentaire : 120 ans d'inventions au cinémaStar Trek III ? À la recherche de Spock

La Kermesse des aigles

(1975) de George Roy Hill

Un cottage dans le Dartmoor

(1929) de Anthony Asquith

La Source de feu

(1935) de Irving Pichel et Lansing C. Holden

Invisible Stripes

(1939) de Lloyd Bacon

Lifeboat

(1944) de Alfred Hitchcock

Le Châtiment

(1939) de Lewis Seiler

Documentaire : 120 ans d’inventions au cinéma

(2016) de Stan Neumann

Star Trek III – À la recherche de Spock

(1984) de Leonard Nimoy

Star Trek II ? La colère de KhanStar Trek, le filmGabriel Over the White HouseLa Rivière d'argentAventures en BirmanieAstérix: Le domaine des dieuxLes Trois Mousquetaires

Star Trek II – La colère de Khan

(1982) de Nicholas Meyer

Star Trek, le film

(1979) de Robert Wise

Gabriel Over the White House

(1933) de Gregory La Cava

La Rivière d’argent

(1948) de Raoul Walsh

Aventures en Birmanie

(1945) de Raoul Walsh

Astérix: Le domaine des dieux

(2014) de Louis Clichy et Alexandre Astier

Les Trois Mousquetaires

(1948) de George Sidney

Nombre de billets : 23

29 novembre 2016

Star Trek VI – Terre inconnue (1991) de Nicholas Meyer

Titre original : « Star Trek VI: The Undiscovered Country »

Star trek VI - Terre inconnueA quelques mois de la retraite, le capitaine Kirk doit accomplir une dernière mission : escorter le haut-chancelier klingon jusqu’à une conférence de paix pour mettre fin à une guerre larvée de soixante-dix ans. Dès le début, cela se passe très mal… Après un faible 5e opus, les projets se multiplièrent pour le dernier de cette série de six films Star Trek avec le capitaine Kirk. C’est finalement une idée de Leonard Nimoy qui sera retenue, inspirée de la récente chute du Mur de Berlin, l’empire Klingon étant une métaphore du bloc soviétique (1). On sent poindre une certaine crainte du changement dans cette histoire qui est très bien écrite et qui nous réserve de beaux rebondissements. Après leur absence (très visible, hélas) dans l’opus précédent, I.L.M. (Industrial Light and Magic, la compagnie de George Lucas) est de nouveau en charge des effets visuels ; entre autres, les effets de morphing (transformation progressive) d’un personnage sont assez remarquables (2). Sorti au moment du 25e anniversaire de la série originale, Star Trek VI termine donc en beauté cette première série de longs métrages Star Trek. Dès le film suivant, Star Trek Generations (1994), c’est le capitaine Picard (incarné par Patrick Stewart) qui prendra la relève du capitaine Kirk que l’on ne retrouvera que dans les préquelles (baptisées « Reboot ») à partir de 2009.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: William Shatner, Leonard Nimoy, DeForest Kelley, Kim Cattrall, Christopher Plummer, David Warner
Voir la fiche du film et la filmographie de Nicholas Meyer sur le site IMDB.

Voir les autres films de Nicholas Meyer chroniqués sur ce blog…

Remarques :
* Gene Roddenberry, le concepteur original de la série Star Trek, est mort trois jours après avoir visionné le film dans une version presque finale.
* Shakespeare est cité plusieurs fois, notamment pour introduire le terme « Terre inconnue ». En fait, le dramaturge anglais utilisait cette image dans le monologue To be or not to be pour symboliser la mort.
* Le premier projet pour ce film était de faire une préquelle.

(1) Soixante-dix ans (durée annoncée de la guerre froide avec les klingons) est la durée d’existence  de l’Union Soviétique. Gorkon, le haut-chancelier, est inspiré de Gorbatchev (Gorkon est une contraction de Mikhail Gorbachev et d’Abraham Lincoln), l’explosion de Praxis symbolise Chernobyl et il y a même un goulag.
(2) Le morphing de Star Trek VI est bien plus évolué que celui utilisé sur Terminator 2 sorti l’année précédente: la transition semble plus progressive, la caméra peut bouger et le personnage continue de parler tout en se transformant. Vu aujourd’hui, l’effet semble toujours aussi parfait.

Star Trek 6
David Warner est imposant en haut-chancelier klingon face à William Shatner dans Star Trek VI – Terre inconnue de Nicholas Meyer.

Star Trek 6
Kim Cattrall est une vulcaine au visage de poupée dans Star Trek VI – Terre inconnue de Nicholas Meyer.

Star Trek VI
Superbe explosion de la planète Praxis dans Star Trek VI – Terre inconnue de Nicholas Meyer. L’effet visuel fera école sous le nom « effet Praxis ».

Tous les films Star Trek :
A) Les films (basés sur la) « Série originale » :
1. Star Trek, le film (Star Trek: The Motion Picture) (1979)
2. Star Trek 2 : La colère de Kahn (Star Trek II: The Wrath of Khan) (1982)
3. Star Trek 3 : A la recherche de Spock (Star Trek III: The Search for Spock) (1984)
4. Star Trek 4 : Retour sur Terre (Star Trek IV: The Voyage Home) (1986)
5. Star Trek 5 : L’ultime frontière (Star Trek V: The Final Frontier) (1989)
6. Star Trek 6 : Terre inconnue (Star Trek VI: The Undiscovered Country) (1991)

B) Les films « Next Generation »
7. Star Trek : Generations (Star Trek Generations) (1994)
8. Star Trek : Premier contact (Star Trek: First Contact) (1996)
9. Star Trek: Insurrection (1998)
10. Star Trek: Nemesis (2002)

C) Les films « Reboot »
11. Star Trek (2009)
12. Star Trek Into Darkness (2013)
13. Star Trek : Sans limites (Star Trek Beyond) (2016)

Toutes les séries TV Star Trek :
– La série originale Star Trek (1966-1969) : 79 épisodes
– La série animée (Animated Series) (1973–74) : 22 épisodes
Star Trek : La Nouvelle Generation (The Next Generation) (1987–94) : 176 épisodes
Star Trek: Deep Space Nine (1993–99) : 176 épisodes
Star Trek: Voyager (1995–2001) : 172 épisodes
Star Trek: Enterprise (2001–2005): 98 épisodes
Star Trek: Discovery (2017 – ?)

28 novembre 2016

Star Trek V – L’ultime frontière (1989) de William Shatner

Titre original : « Star Trek V: The Final Frontier »

Star trek V - L'ultime frontièreSur la planète Nimbus III, trois représentants humains, Klingon et Romulan sont pris en otage par un homme aux desseins obscurs. Le capitaine Kirk et son équipage, alors en permission, sont rappelés d’urgence pour aller résoudre cette nouvelle crise. Hélas, le nouvel Enterprise n’est pas du tout au point… Après Leonard Nimoy, c’est au tour de Shatner de bénéficier du droit de réaliser un opus de la série des films Star Trek. Il en conçu l’histoire et co-écrit le scénario. Cette fois, l’Enterprise va devoir partir à la recherche de Dieu (excusez du peu). Hélas, le résultat  n’est pas à la hauteur des attentes et cette histoire n’apporte que des déceptions au spectateur. Les incohérences sont innombrables et l’ensemble est parsemé d’un humour sans subtilité qui le rend hétéroclite. Plusieurs scènes sont même gênantes tant elles paraissent ridicules. Pour ne rien arranger, les effets spéciaux ne sont guère convaincants (à noter qu’I.L.M. était, cette fois, pris sur d’autres projets). Star Trek V est bien l’un des moins réussis de la franchise.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: William Shatner, Leonard Nimoy, DeForest Kelley, James Doohan, Laurence Luckinbill
Voir la fiche du film et la filmographie de William Shatner sur le site IMDB.

Remarque :
* Le nom de la planète Sha Ka Ree est un jeu de mots avec le nom de Sean Connery (rappelons que le prénom d’origine gaélique « Sean » se prononce « Shawn » en anglais) qui était pressenti pour jouer le rôle de Sybok.

Star Trek 5
Walter Koenig, Laurence Luckinbill et George Takei dans Star Trek V – L’ultime frontière de William Shatner.

Star Trek
La « Grande Barrière » (réputée infranchissable, on a très peur) dans Star Trek V – L’ultime frontière de William Shatner. Inutile de dire que Bran Ferren, responsable des effets visuels, n’a pas eu beaucoup de contrats après ce film…

27 novembre 2016

Star Trek IV – Retour sur Terre (1986) de Leonard Nimoy

Titre original : « Star Trek IV: The Voyage Home »

Star Trek IV - Retour sur Terre2286. Sur le chemin du retour de Vulcain après le sauvetage de Spock sur Genesis, l’amiral Kirk et son équipage réduit à six membres, apprennent qu’ils ne peuvent revenir sur Terre : la planète est en effet sous la menace d’une curieuse sonde extraterrestre qui émet des signaux semblables aux chants des baleines à bosse, toutes disparues à cette époque. Kirk et ses amis vont remonter le temps pour chercher un couple de baleines en 1986… Après le grand succès du troisième volet, Leonard Nimoy bénéficie d’une grande liberté pour poursuivre les aventures de l’ex-équipage de l’Enterprise. C’est lui qui a l’idée de faire un film plus léger, sans personnage méchant et aux connotations écologiques. Ce retour dans le passé permet de placer une tonalité de comédie. Ignorant presque tout de l’époque où ils sont parachutés, l’équipage fait face à des décalages importants : lorsque Chekov, chargé de trouver de l’énergie, demande avec un fort accent russe aux passants de San Francisco où se trouvent les armes nucléaires, le brave garçon ne comprend pas pourquoi personne ne veut lui répondre. En creux, le film donne sa vision de la société idéale (« Tiens, ils semblent toujours utiliser de l’argent ») mais c’est bien entendu le propos écologique qui est le plus marqué : si nous ne prenons pas soin de notre planète, une force supérieure va venir nous taper sur les doigts. Les effets spéciaux sont de nouveau l’oeuvre d’Industrial Light & Magic (ILM) qui s’est adjoint les services du talentueux designer Ralph McQuarrie. Une grande partie du film a été tournée sur les lieux réels à San Francisco. Le succès public fut une nouvelle fois au rendez-vous.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: William Shatner, Leonard Nimoy, DeForest Kelley, James Doohan, Catherine Hicks
Voir la fiche du film et la filmographie de Leonard Nimoy sur le site IMDB.

Voir les autres films de Leonard Nimoy chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur Star Trek

Remarques :
* Comme pour les deux opus précédents, l’écrivain(2) de science-fiction Vonda N. McIntyre a écrit une novélisation du film qui est sortie simultanément. Il n’a pas été traduit en français (contrairement aux deux précédents).
* Le punk insupportable (et passablement grossier) dans le bus est joué par Kirk Thatcher, l’un des producteurs du film (oui, Kirk est son vrai prénom). Leonard Nimoy a raconté avoir vécu une scène similaire à New York où il avait regretté ne pas avoir les pouvoirs de Spock…
* Dans le film, Scott, technicien de 2286, apprend à un industriel de 1986 comment fabriquer un aluminium transparent. Cette invention est devenue réalité 23 ans plus tard en 2009 !

Star Trek 4
L’équipage de 2286 est lâché dans les rues du San Francisco de 1986 : Walter Koenig, James Doohan, Leonard Nimoy, DeForest Kelley, Nichelle Nichols, George Takei et William Shatner dans Star Trek IV – Retour sur Terre de Leonard Nimoy.

Star Trek 4
Grosse frayeur pour les méchants pêcheurs de baleines (qui parlent finlandais, soit-dit en passant (les pêcheurs, pas les baleines)) dans Star Trek IV – Retour sur Terre de Leonard Nimoy.

25 novembre 2016

Leviathan (2014) de Andrei Zvyagintsev

Titre original : « Leviafan »

LeviathanDans une petite ville au bord de la mer de Barents, au nord de la Russie, Kolya refuse d’être exproprié par le maire qui veut abattre sa maison pour « un projet d’intérêt général ». Il fait venir un de ses amis, avocat à Moscou, pour l’aider à contester l’acte d’expropriation. Celui-ci réunit un dossier accablant sur le maire qui ne compte pas en rester là… Outre le monstre mythologique maléfique, le Léviathan est un concept développé par le philosophe Thomas Hobbes (XVIIe siècle) pour désigner l’Etat et le définir contre un contrat social tacite entre ses citoyens. C’est tout à fait le propos d’Andrey Zvyagintsev dans cette histoire où un homme se fait broyer par un Etat, non dans le sens d’une machine bureaucratique mais dans le sens d’un ensemble d’individus. La corruption lie les individus entre eux et cimente l’Etat. La religion lui apporte l’immunité. Le portrait que le cinéaste dresse de son pays n’est guère flatteur. Et, comme chez Hobbes, l’homme est ici une créature purement matérielle, un simple corps soumis aux lois de ses appétits et de ses passions. Ainsi le coup fatal pour Kolia ne viendra pas de ses adversaires, tenants du pouvoir… Le propos est donc assez riche et habilement saupoudré dans une histoire de type David contre Goliath qui lui sert de coque. Sur le plan de la forme, la photographie est très belle, le cinéaste jouant avec les clairs-obscurs pour appuyer son propos. La musique de Philip Glass élève joliment certains plans de mer. L’interprétation est empreinte de cette densité propre à « l’âme russe ». Superbe et riche, Léviathan est un grand film russe. L’homme est un loup pour l’homme…
Elle:
Lui : 5 étoiles

Acteurs: Aleksey Serebryakov, Elena Lyadova, Vladimir Vdovichenkov, Roman Madyanov
Voir la fiche du film et la filmographie de Andrei Zvyagintsev sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Andrei Zvyagintsev chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur Andrei Zvyagintsev

Remarques :
* Prix du meilleur scénario à Cannes en 2014.
* Le film a été tourné dans la région de Mourmansk (partie de la Russie juste à l’est de la Finlande, au delà du cercle polaire). La maison de Kolya est à Teriberka (le pont est très facile à trouver avec Google Earth parce qu’il n’y en a qu’un). Voir images de Teriberka sous la neige

Leviathan
Aleksey Serebryakov et Elena Lyadova dans Leviathan de Andrei Zvyagintsev.

Leviathan
Roman Madyanov dans Leviathan de Andrei Zvyagintsev.

Leviathan

23 novembre 2016

Monty Python – Sacré Graal! (1975) de Terry Gilliam et Terry Jones

Titre original : « Monty Python and the Holy Grail »

Monty Python sacré graal!Angleterre, an 932. Le roi Arthur parcourt la campagne pour recruter ses Chevaliers de la Table Ronde et entreprendre la sainte quête du Graal… Les Monty Python ont eut bien du mal à trouver le financement pour faire leur premier long métrage, les producteurs considérant que Terry Gilliam et Terry Jones n’avaient pas l’expérience suffisante. Ce n’est que grâce aux groupes de rock Pink Floyd, Genesis et Led Zeppelin, tous de grands fans, qu’ils parviendront à réunir un budget minimal. Ce manque de moyens va tourner à leur avantage : ne pouvant s’offrir de vrais chevaux, ils contournent le problème en créant le gag des noix de coco, devenu leur gag le plus célèbre (1). Le tournage fut difficile, non seulement à cause du temps écossais humide mais aussi du fait de tensions au sein de l’équipe et de l’alcoolisme de Graham Chapman. Si le film manque un peu de cohésion globale, les saynètes qui le composent reposent sur des idées de gags brillantes, un humour qui fonctionne sur le fameux nonsense britannique (2). Il y eut un travail important de montage (Eric Idle parle de treize projections-tests) pour arriver à un résultat assez unique en son genre et qui reste dans nos esprits. Le succès fut important, notamment aux Etats-Unis où la popularité des Monty Python explosa.
Elle: 4 étoiles
Lui : 5 étoiles

Acteurs: Graham Chapman, John Cleese, Eric Idle, Terry Gilliam, Terry Jones, Michael Palin
Voir la fiche du film et la filmographie de Terry Gilliam et Terry Jones sur le site IMDB.

Voir les autres films de Terry Gilliam chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur les Monty Python

Monty Python Sacré Graal
John Cleese, Graham Chapman et Terry Jones chevauchant leur destrier dans Monty Python sacré graal! de Terry Gilliam et Terry Jones.

Monty Python Sacré Graal
Terry Gilliam et les fameuses noix de coco de Monty Python sacré graal! de Terry Gilliam et Terry Jones (c’est vrai qu’on peut se demander où ils ont trouvé ces noix de coco).

Monty Python Sacré Graal
John Cleese en français grand pourvoyeur d’injures très imagées du haut de ses remparts dans Monty Python sacré graal! de Terry Gilliam et Terry Jones.

(1) En Allemagne, le film est sorti sous le titre Die Ritter der Kokosnuß (= Le Chevalier à la noix de coco).
(2) Le nonsense n’est toutefois pas toujours là où on le pense : par exemple, le lancer de vaches repose sur un épisode historique (ou, plus exactement, une légende) : lors du siège de Carcassonne au VIIIe siècle par Charlemagne, alors qu’ils étaient sur le point de mourir de faim, les assiégés engraissèrent un porcelet avec leurs dernières réserves de blé et le jetèrent sur leurs attaquants pour laisser croire qu’ils avaient de la nourriture en abondance. La ruse fonctionna : Charlemagne leva le siège.

22 novembre 2016

Dernier Round (1937) de Michael Curtiz

Titre original : « Kid Galahad »

Le Dernier roundUn manager de boxe se sépare de son meilleur poulain qui s’était laissé acheter par son concurrent aux méthodes de gangster. Il ne tarde pas à lui trouver un remplaçant, un groom de son hôtel, jeune garçon naïf et séduisant… Kid Galahad mêle deux genres de prédilection de la Warner : le film de gangsters et le film de boxe. Il retient l’attention par son beau plateau d’acteurs sous la direction efficace de Michael Curtiz. Edward G. Robinson et Bette Davis ne se sont pas très bien entendu, l’acteur tentant dès le premier jour de la faire remplacer et persistant jusque dans ses mémoires à déclarer qu’elle ne savait pas jouer. L’actrice fait pourtant preuve de beaucoup de présence à l’écran avec une indéniable personnalité. Elle illumine le film. Humphrey Bogart a son rôle habituel, d’avant sa notoriété du moins (qui viendra deux ou trois ans plus tard), celui d’un gangster antipathique, destiné à mourir sans gloire. Warner mettait alors beaucoup d’espoir dans le jeune Wayne Morris dont la carrière sera stoppée par la guerre pour rester ensuite cantonnée dans les rôles mineurs. La censure fut très vigilante pour que soit gommé tout ce qui aurait laissé supposer une relation entre le jeune boxeur et l’amie de son manager. Le déroulement de l’histoire est sans grande surprise, l’intérêt du film étant plus dans son interprétation.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Edward G. Robinson, Bette Davis, Humphrey Bogart, Wayne Morris, Jane Bryan, Harry Carey
Voir la fiche du film et la filmographie de Michael Curtiz sur le site IMDB.

Voir les autres films de Michael Curtiz chroniqués sur ce blog…

Remakes :
The Wagons Roll at Night de Ray Enright (1941) avec Humphrey Bogart et Sylvia Sydney (histoire transposée dans le monde du cirque, Bogart ayant un meilleur rôle)
Kid Galahad (Un direct au coeur)de Phil Karlson (1962) avec Elvis Presley en boxeur.
Après ce film Paramount, Warner a renommé le sien The Battling Bellhop pour éviter toute confusion entre les deux films.

Homonyme français :
Le dernier round (Battling Butler) de Buster Keaton (1926) vec Buster Keaton, adaptation d’une comédie musicale anglaise.

Kid Galahad
Harry Carey, Wayne Morris et Edward G. Robinson dans Dernier Round de Michael Curtiz.

Kid Galahad
Bette Davis et Edward G. Robinson dans Dernier Round de Michael Curtiz.

Kid Galahad
Humphrey Bogart face à Edward G. Robinson dans Dernier Round de Michael Curtiz (au centre : William Haade).

21 novembre 2016

Le Mystérieux docteur Clitterhouse (1938) de Anatole Litvak

Titre original : « The Amazing Dr. Clitterhouse »

Le Mystérieux docteur ClitterhouseMembre de la haute société new-yorkaise, le Dr Clitterhouse est passionné par ses recherches personnelles sur le comportement des gangsters, à un point tel qu’il décide d’en devenir un pour faire ses mesures cliniques in-situ… Le Mystérieux docteur Clitterhouse est adapté d’une pièce de l’anglais Barré Lyndon. Il s’agit d’une comédie qui prend place dans le monde criminel. Elle permet ainsi à Warner Bros de tenter de renouveler le genre du film de gangsters qui était bridé par le nouveau code de censure. L’histoire est parfaitement loufoque avec un style d’humour plutôt british : le farfelu est exposé avec le plus grand sérieux apparent. Edward G. Robinson, qui a l’époque faisait tout pour s’écarter de son image de gangster, s’amuse visiblement beaucoup à interpréter ce cambrioleur brillant qui fait sans arrêt des prises de sang à ses hommes de main et Claire Trevor, pas une seconde crédible en chef de bande, prend son rôle très au sérieux. Troisième sur l’affiche, Bogart a écopé du rôle le plus antipathique. L’acteur a déclaré plus tard que c’était le film qu’il détestait le plus. Il est vrai que son personnage n’a pas grand-chose pour lui… Le Mystérieux docteur Clitterhouse a l’apparence du film de gangsters, le goût d’un film de gangsters mais ce n’est pas un film de gangsters ce qui lui vaut de ne pas toujours être bien apprécié :  beaucoup lui reprochent de ne pas être crédible. Il ne l’est effectivement absolument pas (et heureusement d’ailleurs).
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Edward G. Robinson, Claire Trevor, Humphrey Bogart, Donald Crisp, Gale Page
Voir la fiche du film et la filmographie de Anatole Litvak sur le site IMDB.

Voir les autres films de Anatole Litvak chroniqués sur ce blog…

Remarques :
* Sur scène, le rôle du docteur était tenu par l’anglais Cedric Hardwicke (aussi bien à Londres qu’à New York).
* L’adaptation a été écrite par John Wexley et John Huston.

The Amazing Dr. Clitterhouse
Edward G. Robinson et Humphrey Bogart dans Le Mystérieux docteur Clitterhouse de Anatole Litvak.

The Amazing Dr. Clitterhouse
Claire Trevor et Humphrey Bogart dans Le Mystérieux docteur Clitterhouse de Anatole Litvak.

The Amazing Dr. Clitterhouse
Edward G. Robinson et Gale Page dans Le Mystérieux docteur Clitterhouse de Anatole Litvak.

20 novembre 2016

Livres : nouvelles parutions au 19 novembre 2016

Livres sur le cinéma – Les sorties de la quinzaine :


Francis Ford CoppolaTITRE : Francis Ford Coppola
AUTEUR : Collectif
EDITEUR : Capricci
SORTIE : 17 novembre 2016
SUJET : Réalisateur > Francis Ford Coppola
Il a été le roi d’Hollywood et remporté cinq oscars dans les années 1970. Il a rêvé d’un cinéma électronique et connu la faillite dans les années 1980. Il a trouvé une synthèse entre grand spectacle et films intimistes dans les années 2000. Francis Ford Coppola est l’un des réalisateurs contemporains les plus singuliers… (lire la suite)


Wes CravenTITRE : Wes Craven
AUTEUR : Emmanuel Levaufre
EDITEUR : Capricci
SORTIE : 17 novembre 2016
SUJET : Réalisateur > Wes Craven
Que faire en 1972 quand on débute dans le cinéma à New York, au moment où l’industrie pornographique domine la production locale, et qu’on reste marqué par son éducation puritaine ? Un film d’horreur, littéral et naturaliste, à l’opposé de tout ce qui se fait à Hollywood : La Dernière Maison sur la gauche… (lire la suite)


Drôles de salles:Cinq cinémas de quartier et toute une histoireTITRE : Drôles de salles
… Cinq cinémas de quartier et toute une histoire
AUTEUR : Collectif
EDITEUR : Loco
SORTIE : 15 novembre 2016
SUJET : Sociologie
Le livre retrace l’histoire de 5 cinémas emblématiques. A travers leurs anecdotes, découvrez-leurs secrets et parcourez l’Histoire de Paris depuis leur point de vue, à travers plusieurs époques (avant, pendant, après guerre…). Car ces cinémas, parfois centenaires, cachent quelques perles….. (lire la suite)


Le Cinéma Italien d'aujourd'Hui:entre film politique et film engagéTITRE : Le Cinéma Italien d’aujourd’Hui
… entre film politique et film engagé
AUTEUR : Collectif dir. Mariella Colin
EDITEUR : Presses Universitaires de Caen
SORTIE : 15 novembre 2016
SUJET : Pays > Italie
La réflexion sur le politique et sur la représentation à l’écran du témoignage civique sont des caractères structurants du cinéma italien, qui s’est fait une spécialité d’analyser les incertitudes politiques et les difficultés sociales dans la péninsule… (lire la suite)


Le Découpage au cinémaTITRE : Le Découpage au cinéma
AUTEUR : Collectif dir. Vincent Amiel, Gilles Mouëllic et José Moure
EDITEUR : Presses Universitaires de Rennes
SORTIE : 14 novembre 2016
SUJET : Technique > Montage
Le découpage en plans, qui est considéré aujourd’hui comme le fondement de l’art cinématographique, en est paradoxalement l’un des éléments les moins étudiés… (lire la suite)


FelliniTITRE : Fellini
AUTEUR : Paolo Fabbri
EDITEUR : Casimiro
SORTIE : 14 novembre 2016
SUJET : Réalisateur > Federico Fellini
Fellini le reconnaît : « Je fais un film de la même manière que je vis un rêve ; c’est-à-dire qu’il est fascinant tant qu’il est mystérieux et allusif et qu’il risque de devenir insipide dès qu’on l’explique »… (lire la suite)


Et le souvenir que je garde au coeurTITRE : Et le souvenir que je garde au coeur
AUTEUR : Jean-Pierre Darroussin
EDITEUR : Seuil
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Acteur > Jean-Pierre Darroussin
Il vient de loin, Jean-Pierre Darroussin. D’une vieille espèce de travailleurs qui engendraient des travailleurs, d’un monde de bras fort et fier, d’une terre lointaine où l’on se rappelle hier pour espérer demain, de familles qui, lorsqu’elles n’étaient pas occupées aux champs de patates ou à l’usine, l’étaient aux champs de bataille… (lire la suite)


A la recherche de l'ultra-sexTITRE : A la recherche de l’ultra-sex
AUTEUR : Nicolas Charlet et Bruno Lavaine
EDITEUR : Nova
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Un Film > A la recherche de l’ultra-sex
Un livre + DVD de 208 pages des Éditions Nova en tirage limité. Tout l’univers narratif de Nicolas & Bruno dans un livre-ovni hilarant et jouissif en forme de quête philosophique et poétique, à travers les contrées déjà cultes de l’Ultra-Sex… (lire la suite)


L'Étrange Noël de Monsieur Jack:Coffret CollectorTITRE : L’Étrange Noël de Mronsieur Jack
… Coffret Collector
AUTEUR : Tim Burton
EDITEUR : Huginn & Muninn
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Un Film > L’Étrange Noël de Monsieur Jack
Plus de 100 000 ex vendus aux Etats Unis depuis 2013.
Toute la poésie du film dans un magnifique album Coffret collector incluant :
– Le livre écrit et dessiné par Tim Burton
– Une figurine porte-clefs de Jack Skellington (lire la suite)


L'Esprit Pixar:Fous rires garantis depuis 25 ansTITRE : L’Esprit Pixar
… Fous rires garantis depuis 25 ans
AUTEUR : Collectif
EDITEUR : Huginn & Muninn
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Studio > Pixar
Depuis plus de 25 ans les studios Pixar nous font rêver mais rire aussi. De Toy Story au Voyage d’Arlo en passant par Vice Versa, pénétrez dans les coulisses et découvrez comment ces moments hilarants ont été conçus… (lire la suite)


ComédiesTITRE : Comédies
AUTEUR : Marin Karmitz
EDITEUR : Fayard
SORTIE : 02 novembre 2016
SUJET : Personnalité > Marin Karmitz
Enfant du xxe siècle, homme du xxie, Marin Karmitz incarne tout un pan de l’histoire européenne et française, dans le domaine culturel bien sûr, mais aussi politique. Né en Roumanie en 1938, il a connu le fascisme et le nazisme, et a dû fuir le communisme avec ses parents… (lire la suite)
 


Mocky soit qui mal y penseTITRE : Mocky soit qui mal y pense
AUTEUR : Jean-Pierre Mocky
EDITEUR : Le Cherche Midi
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Réalisateur > Jean-Pierre Mocky
Pour la première fois en soixante-dix ans d’une carrière hors normes et jalonnée de rencontres exceptionnelles, le trublion du cinéma français déverrouille les portes de son jardin secret. L’homme ne faisant jamais dans la demi-mesure, c’est peu de dire qu’elles nous sont grandes ouvertes… (lire la suite)


Jardins du cinémaTITRE : Jardins du cinéma
AUTEUR : Michel Berjon
EDITEUR : Petit Génie
SORTIE : 08 novembre 2016
SUJET : Sociologie
Explorer le jardin au cinéma, c’est à la fois défricher une terre vierge où peu d’historiens, chercheurs ou critiques de cinéma se sont aventurés et initier une passerelle entre deux arts et deux publics… (lire la suite)
 


Warhol / HitchcockTITRE : Warhol / Hitchcock
AUTEUR : Collectif
EDITEUR : Marest
SORTIE : 08 novembre 2016
SUJET : Réalisateur > Alfred Hitchcock, Andy Warhol
Le vendredi 26 avril 1974, Andy Warhol retrouve Alfred Hitchcock au Park Lane Hotel, à New York. S’ensuit un échange éclairé, que l’on peut résumer ainsi : deux artistes décident de parler. (lire la suite)
 


Génie de PixarTITRE : Génie de Pixar
AUTEUR : Hervé Aubron
EDITEUR : Capricci
SORTIE : 04 novembre 2016
SUJET : Studio > Pixar
Parler des studios Pixar, c’est parler de l’histoire du cinéma d’animation depuis Disney jusqu’à aujourd’hui ; des histoires qui plaisent aux enfants et celles qui plaisent aux adultes ; de la révolution informatique et numérique ; de l’avenir de l’espèce humaine… (lire la suite)
 


Star Trek : 50 ans, 50 artistesTITRE : Star Trek
… 50 ans, 50 artistes
AUTEUR : Collectif
EDITEUR : Bragelonne
SORTIE : 16 novembre 2016
SUJET : Un Film > Star Trek
Pour célébrer le 50e anniversaire de la série originale de Star Trek, CBS a commandé une série d’œuvres d’art pour fêter des moments, des personnages, des histoires et des épisodes de la franchise… (lire la suite)


La Valise des créatures: Explorez la magie du film Les Animaux FantastiquesTITRE : La Valise des créatures
… Explorez la magie du film Les Animaux Fantastiques
AUTEUR : Mark Salisbury
EDITEUR : HarperCollins
SORTIE : 18 novembre 2016
SUJET : Un Film > Les Animaux fantastiques
Soyez aux premières loges pour découvrir les étapes du processus de réalisation qui ont porté à l’écran le scénario de J.K. Rowling. Explorez le royaume des créatures fantastiques qui hantent le monde des sorciers et découvrez le casting de rêve des personnages qui les chassent… (lire la suite)


Au coeur de la magie : le making-of Les Animaux FantastiquesTITRE : Au coeur de la magie
… le making-of Les Animaux Fantastiques
AUTEUR : Ian Nathan
EDITEUR : HarperCollins
SORTIE : 18 novembre 2016
SUJET : Un Film > Les Animaux fantastiques
Retrouvez le monde des sorciers et découvrez comment le réalisateur David Yates et le producteur David Heyman ont porté sur grand écran Les Animaux fantastiques de J.K. Rowling… (lire la suite)


Les Architectes de l'illusion : Les Animaux fantastiques : Art bookTITRE : Les Architectes de l’illusion
… Les Animaux fantastiques : Art book
AUTEUR : Dermot Power
EDITEUR : HarperCollins
SORTIE : 16 novembre 2016
SUJET : Un Film > Les Animaux fantastiques
Bienvenue dans l’univers de la talentueuse équipe emmenée par Stuart Craig, directeur artistique plusieurs fois récompensé aux Oscars. Avec la nouvelle aventure tant attendue du monde des sorciers de J.K. Rowling, vous allez découvrir des personnages, des décors et des animaux inoubliables… (lire la suite)


Le Carnet magique de Norbert DragonneauTITRE : Le Carnet magique de Norbert Dragonneau
AUTEUR : Collectif
EDITEUR : Gallimard Jeunesse
SORTIE : 16 novembre 2016
SUJET : Un Film > Les Animaux fantastiques
Une plongée interactive unique au cœur du film «Les Animaux fantastiques», pour retrouver le Monde des Sorciers de J.K. Rowling… (lire la suite)


Harry Potter: un hiver à PoudlardTITRE : Harry Potter
… un hiver à Poudlard
AUTEUR : Collectif
EDITEUR : Huginn & Muninn
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Un Film > Harry Potter
Ce coffret contient :
– un livret de 48 pages avec les scènes les plus mémorables des films Harry Potter à colorier
– 48 étiquettes à personnaliser pour offrir vos cadeaux de Noel
– un kit spécial pour construire le balai de Harry Potter en 3D (lire la suite)


Le Monde des sorciers de J.K. Rowling : La magie du cinéma (volume 1) : Héros extraordinaires et lieux fantastiquesTITRE : Le Monde des sorciers de J.K. Rowling
… La magie du cinéma (volume 1) : Héros extraordinaires et lieux fantastiques
AUTEUR : Jody Revenson
EDITEUR : Gallimard Jeunesse
SORTIE : 16 novembre 2016
SUJET : Un Film > Les Animaux fantastiques
Un magnifique ouvrage pour revivre toute la magie des films «Harry Potter» et «Les Animaux fantastiques».Aux côtés de Harry Potter et du magizoologiste Norbert Dragonneau, découvrez dans ce livre captivant les secrets des réalisateurs des «Animaux fantastiques» et revivez les grands moments de la saga «Harry Potter»… (lire la suite)


Le Guide des webséries : La Nouvelle VagueTITRE : Le Guide des webséries
… La Nouvelle Vague
AUTEUR : Joël Bassaget
EDITEUR : Glénat
SORTIE : 16 novembre 2016
SUJET : Genre > Série TV
Une websérie est-elle juste une série diffusée sur le web ? Certes, toutes les webséries ont été ou sont diffusées via des sites internet ou des applications mobiles… (lire la suite)


Tout l'art de Vaiana:La légende du bout du mondeTITRE : Tout l’art de Vaiana
… La légende du bout du monde
AUTEUR : Collectif
EDITEUR : Huginn & Muninn
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Un Film > Vaiana la Légende du Bout du Monde
Attention, de l’avis de tous les spécialistes, Vaiana est pressentie pour être la nouvelle Reine des Neiges.
Réalisé par les créateurs de films cultes comme La Petite Sirène et Aladdin, ce long-métrage d’animation Disney s’annonce déjà comme un nouveau classique… (lire la suite)


Mad MaxTITRE : Mad Max
AUTEUR : Antonio Dominguez Leiva
EDITEUR : Editions du Murmure
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Un Film > Mad Max
Élevant l’accident routier au rang de fétiche civilisationnel et de signe apocalyptique, la saga Mad-Max en fait la matrice de tout un univers de fiction. Magistrale synthèse de plusieurs genres et courants de la culture pop, cette dystopie routière de l’âge de l’accélération s’érige en précis de décomposition de la société de l’opulence… (lire la suite)


La Saga HBO : Dans les coulisses de la chaîne qui a révolutionné les sériesTITRE : La Saga HBO
… Dans les coulisses de la chaîne qui a révolutionné les séries
AUTEUR : Collectif
EDITEUR : Capricci
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Genre > Série TV
(lire la suite)


Dans l'antre avec les monstresTITRE : Dans l’antre avec les monstres
AUTEUR : Guillermo del Toro
EDITEUR : Huginn & Muninn
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Réalisateur > Guillermo del Toro
En quelques films emblématiques, Guillermo del Toro est devenu un réalisateur culte de la communauté geek. Chacune de ses productions est attendue et commentée par des milliers de fans enthousiastes. C’est d’abord un univers totalement à part, avec 1 001 références puisées partout dans la culture populaire… (lire la suite)


Chronique d'un monde d'images:le CNC, 70 ans au service de la créationTITRE : Chronique d’un monde d’images
… le CNC, 70 ans au service de la création
AUTEUR : Bénédicte Jourgeaud et Bertrand Rrchard
EDITEUR : Le Cherche Midi
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Economie
Imaginez que le système de soutien français au cinéma n’existe pas, et il n’y aurait pas de cinéma français après la Seconde Guerre mondiale… (lire la suite)


L'Atlas Star WarsTITRE : L’Atlas Star Wars
AUTEUR : Daniel Wallace et Jason Fry
EDITEUR : Huginn & Muninn
SORTIE : 10 novembre 2016
SUJET : Un Film > Star Wars
Vous connaissez ces planètes, d’Aldérande et Corellia à Tatooine et Zonama Sekot. Vous connaissez leurs systèmes stellaires, du Noyau à la Bordure extérieure. Mais aujourd’hui, pour la première fois, vous pourrez les indiquer précisément sur la carte, et suivre les déplacements de vos personnages préférés à travers les confins de l’espace… (lire la suite)


Joss Whedon : La biographieTITRE : Joss Whedon
… La biographie
AUTEUR : Amy Pascale
EDITEUR : Glénat
SORTIE : 09 novembre 2016
SUJET : Réalisateur > Joss Whedon
Préface de Nathan FILLON, acteur fétiche de Joss Whedon et héros de la série Castle. Depuis les 4 millions de téléspectateurs américains qui regardaient la série Buffy contre les vampires à la fin des années 90, Joss Whedon est arrivé au sommet du box-office mondial avec 1,5 milliard de dollars de recette pour le blockbuster Avengers… (lire la suite)

19 novembre 2016

La Révolte (1937) de Lloyd Bacon

Titre original : « San Quentin »
Autre titre français : « Le Révolté »

La Révolte
Un instructeur militaire est nommé à la tête des gardiens d’une prison. Il s’applique à traiter chacun selon sa valeur. Mais sa tâche se complique lorsque le frère de la femme qu’il courtise est incarcéré dans la prison… San Quentin (le titre français n’est pas représentatif du thème abordé) est un de ces films de prison de la Warner des années trente qui préconisent une approche plus humaniste des prisonniers. Il s’agit de montrer l’intérêt de traiter différemment ceux qui sont prêts à s’amender et ceux qui ont l’attitude de criminels endurcis. Malgré des coïncidences un peu difficiles à avaler, l’histoire bénéficie d’un bon déroulement avec même une accélération du rythme dans le dernier quart. Humphrey Bogart est ici en second sur l’affiche, il fait une bonne composition de personnage à plusieurs facettes. La réalisation est de bonne facture sans être vraiment remarquable. Le film est assez bien équilibré.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Pat O’Brien, Humphrey Bogart, Ann Sheridan, Barton MacLane
Voir la fiche du film et la filmographie de Lloyd Bacon sur le site IMDB.

Voir les autres films de Lloyd Bacon chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur Humphrey Bogart

San Quentin
Humphrey Bogart et Tim O’Brien dans La Révolte de Lloyd Bacon.

San Quantin
Ann Sheridan et Humphrey Bogart dans La Révolte de Lloyd Bacon.