24 septembre 2022

Licorice Pizza (2021) de Paul Thomas Anderson

Licorice Pizza1973, dans la région de Los Angeles. Alana Kane et Gary Valentine font connaissance le jour de la photo de classe au lycée du garçon. Alana n’est plus lycéenne, mais tente de trouver sa voie tout en travaillant comme assistante du photographe. Gary, lui, a déjà une expérience d’acteur, ce qu’il s’empresse de dire à la jeune fille pour l’impressionner…
Licorice Pizza est un film américain écrit et réalisé par Paul Thomas Anderson. Avec ce récit de la relation improbable d’un adolescent avec une jeune femme de 25 ans, le cinéaste semble avoir cherché à restituer l’atmosphère d’une époque. Il semble surtout mettre bout à bout des scènes pour créer des effets, certaines scènes (par exemple celle avec Sean Penn et Tom Waits) sont aussi inutiles qu’inintéressantes. L’ensemble évoque un bric-à-brac sans but véritable. La critique a été dithyrambique, le public a plutôt bien reçu le film.
Elle: 1 étoile
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Cooper Hoffman, Alana Haim, Sean Penn, Tom Waits
Voir la fiche du film et la filmographie de Paul Thomas Anderson sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Paul Thomas Anderson chroniqués sur ce blog…

Remarques :
* Licorice Pizza  (littéralement « pizza au réglisse ») est le nom d’un magasin de disques situé dans la San Fernando Valley, à Los Angeles (en argot, licorice pizza désigne les disques vinyls, du fait de leur couleur noire). Sauf inattention de ma part (qui a été très grande, je l’avoue), il n’est à aucun moment question de disques dans cette histoire. La musique est d’ailleurs très moyenne…
* Cooper Hoffman est le fils de Philip Seymour Hoffman. Alana Haim fait partie du groupe Haim avec ses deux sœurs aînées Este et Danielle, qui interprètent ses sœurs dans le film. Paul Thomas Anderson, grand réalisateur de clips, a réalisé les vidéos du groupe.

Licorice PizzaAlana Haim et Cooper Hoffman dans Licorice Pizza de Paul Thomas Anderson.

6 septembre 2022

Cruella (2021) de Craig Gillespie

CruellaÀ Londres, dans les années 1970, Estella Miller, orpheline et escroc de talent, est résolue à se faire un nom dans le milieu de la mode. Depuis son enfance, elle habite avec deux jeunes vauriens, Jasper et Horace, qui apprécient ses compétences d’arnaqueuse. Un jour, elle se fait remarquer par la baronne von Hellman, une grande figure de la mode, terriblement chic et horriblement snob…
Cruella est un film américain réalisé par Craig Gillespie, résultat de la volonté de Walt Disney Pictures de réutiliser le personnage Cruella d’Enfer (Cruella de Vil en anglais), la grande méchante des 101 Dalmatiens (1). Le dessin animé ayant déjà été tourné en images réelles (en 1996), le projet fut de concevoir une préquelle, créant de toutes pièces une jeunesse au personnage. Cruella devient ici la « gentille » qui affronte une terrible « méchante ». L’ensemble est très réussi, que ce soit au niveau de l’écriture, riche en évènements et en trouvailles, et sur le plan de la réalisation, parfaitement léchée. La première mouture du scénario est l’œuvre de Aline Brosh McKenna qui a écrit l’adaptation du roman Le Diable s’habille en Prada et il n’est donc pas étonnant de déceler des clins d’œil à ce film dans le personnage de la baronne. Emma Stone et Emma Thompson font deux superbes interprétations. Gros succès en salles.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Emma Stone, Emma Thompson, Joel Fry, Paul Walter Hauser, John McCrea, Mark Strong
Voir la fiche du film et la filmographie de Craig Gillespie sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Craig Gillespie chroniqués sur ce blog…

(1) Le personnage avait été créé par Dodie Smith dans son roman pour la jeunesse Les 101 Dalmatiens paru en 1956. On le retrouve dans le dessin animé Disney Les 101 Dalmatiens (1961), dessin animé qui a été repris en images réelles avec le peu réussi Les 101 Dalmatiens (1996) avec Glenn Close, qui eut une suite Les 102 Dalmatiens (2001).

CruellaEmma Stone dans Cruella de Craig Gillespie.

CruellaEmma Thompson dans Cruella de Craig Gillespie.

4 septembre 2022

Les Tueurs de la lune de miel (1970) de Leonard Kastle

Titre original : « The Honeymoon Killers »

Les tueurs de la lune de miel (The Honeymoon Killers)Martha Beck est une infirmière-chef au tempérament maussade, complexée en raison de son surpoids. Elle fait la rencontre de Raymond Fernandez grâce à un club de rencontres et le suit à New York. Il lui révèle qu’il est un escroc qui gagne sa vie en séduisant des femmes seules…
Initialement, The Honeymoon Killers était prévu pour être dirigé par Martin Scorsese (cela aurait été son second long métrage) mais il fut renvoyé dès le début du tournage parce qu’il travaillait trop lentement. Leonard Kastle, qui en a écrit le scénario, se retrouva en charge de le réaliser. Ce sera l’unique réalisation de ce compositeur d’opéra. L’histoire est basée sur des faits réels survenus à la fin des années quarante. L’approche choisie par Kastle est neutre. Il a tourné en noir et blanc, avec un budget réduit, dans un style qui évoque par moments un documentaire. Le résultat est assez dérangeant. Alors que nombre de films nous offre une vision idéalisée du banditisme (pensons par exemple à Bonnie & Clyde sorti trois ans plus tôt), The Honeymoon Killers nous présente ce couple criminel dans sa réalité, sans concessions ni artifice, et cette réalité est sordide, moche, sans éclat… et dérangeante. Le film n’a pas connu un grand succès à sa sortie mais a acquis le statut de film culte au fil des ans. Un groupe de punk-rock américain a pris le nom The Honeymoon Killers en 1983, en hommage au film. Le film est ressorti en 1992.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Shirley Stoler, Tony Lo Bianco
Voir la fiche du film et la filmographie de Leonard Kastle sur le site IMDB.

Remarque :
* Texte en prologue : « Ce drame incroyable et choquant que vous êtes sur le point de voir est probablement l’affaire la plus bizarre des annales du crime américain. Les événements incroyables montrés sont basés sur des comptes rendus de journaux et des archives judiciaires. C’est une histoire vraie. »

Les tueurs de la lune de miel (The Honeymoon Killers)Tony Lo Bianco et Shirley Stoler dans Les tueurs de la lune de miel (The Honeymoon Killers) de Leonard Kastle

Autre adaptation de la même affaire réelle :
Coeurs perdus (Lonely Hearts) de Todd Robinson (2006) avec John Travolta et Salma Hayek.

3 septembre 2022

A la recherche de Garbo (1984) de Sidney Lumet

Titre original : « Garbo Talks »

À la recherche de Garbo (Garbo Talks)Estelle est une femme énergique toujours prête à se battre avec vigueur contre les injustices et les abus. Son fils Gilbert est tout à l’opposé : dans la société où il est employé, il est l’objet de brimades et il ne contrarie jamais ses supérieurs. Apprenant qu’elle a une tumeur au cerveau, Estelle demande à son fils de rencontrer son idole de toujours, Greta Garbo…
À la recherche de Garbo est un film américain écrit par Larry Grusin et réalisé par Sidney Lumet. Le réalisateur se lance dans un genre qu’il a peu ou pas exploré au cours des quelque 25 années de carrière qu’il a derrière lui : la comédie. Le récit a le mérite de l’originalité. Tout n’est pas réussi mais Anne Bancroft montre des talents surprenants pour la comédie. Certains moments sont savoureux comme la scène où elle grimpe sur un immeuble en construction pour aller réprimander un groupe d’ouvriers qui avaient lancé des paroles obscènes envers une passante. L’actrice se montre tout aussi parfaite dans les scènes émouvantes, son récit de ses émois cinématographies sur son lit d’hôpital en est le meilleur exemple. Le film est aussi, et surtout, un hommage au cinéma et à l’un de ses plus grands mythes, Greta Garbo. C’est toutefois un film en demi-teinte, mais inattendu de la part de Sidney Lumet.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Anne Bancroft, Ron Silver, Carrie Fisher, Catherine Hicks, Steven Hill, Howard Da Silva
Voir la fiche du film et la filmographie de Sidney Lumet sur le site IMDB.

Voir les autres films de Sidney Lumet chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Sidney Lumet

Remarques :
* Les producteurs n’ont pas réussi à trouver Greta Garbo pour lui demander d’apparaître dans le film (ce qu’elle aurait, bien entendu, très certainement refusé). A noter que Greta Garbo avait alors 79 ans. L’actrice est décédée en 1990. Son dernier film date de 1941.
* Le titre original fait référence au premier film parlant tourné par Greta Garbo, Anna Christie (1930). La MGM avait utilisé comme accroche publicitaire « Garbo Talks ».

À la recherche de Garbo (Garbo Talks)Ron Silver et Carrie Fisher dans À la recherche de Garbo (Garbo Talks) de Sidney Lumet.

À la recherche de Garbo (Garbo Talks)Anne Bancroft dans À la recherche de Garbo (Garbo Talks) de Sidney Lumet.

20 août 2022

Le Cercle des poètes disparus (1989) de Peter Weir

Titre original : « Dead Poets Society »

Le Cercle des poètes disparus (Dead Poets Society)En 1959 aux États-Unis, Todd Anderson, un garçon timide, est envoyé dans la prestigieuse académie de Welton dans l’État du Vermont, réputée pour être l’une des plus fermées et austères du pays. Il y rencontre M. Keating, un professeur de littérature anglaise aux pratiques pédagogiques plutôt originales…
Le Cercle des poètes disparus est un film américain écrit par Tom Schulman et réalisé par Peter Weir. Le film a connu un grand succès international à sa sortie, plébiscité par toute une génération (et même plus) en faisant souffler un vent de liberté. Le récit prône l’art de profiter du moment présent (« carpe diem ») et le développement de la personnalité en refusant tout conformisme. Revu avec du recul, le propos paraît certes un peu simpliste et les procédés hollywoodiens sont très visibles mais le film garde sa fraîcheur de ton, son esprit de liberté toujours bienvenu. L’interprétation est parfaite.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Robin Williams, Robert Sean Leonard, Ethan Hawke, Josh Charles, Gale Hansen, Dylan Kussman, Allelon Ruggiero, James Waterston, Norman Lloyd
Voir la fiche du film et la filmographie de Peter Weir sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Peter Weir chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Peter Weir

Le Cercle des poètes disparus (Dead Poets Society)Robin Williams et Robert Sean Leonard et Ethan Hawke dans Le Cercle des poètes disparus (Dead Poets Society) de Peter Weir.

Le Cercle des poètes disparus (Dead Poets Society)(de g. à d.) Gale Hansen, Allelon Ruggiero, Robin Williams, Robert Sean Leonard, Dylan Kussman, Ethan Hawke, Josh Charles et James Waterston
Photo publicitaire pour Le Cercle des poètes disparus (Dead Poets Society) de Peter Weir.

6 août 2022

My Beautiful Boy (2018) de Felix van Groeningen

Titre original : « Beautiful Boy »

My Beautiful Boy (Beautiful Boy)Pour David Sheff, la vie de son fils, Nicolas, un jeune homme billant, sportif, à l’esprit vif et cultivé, était déjà toute tracée : à ses 18 ans, Nic était promis à une prestigieuse carrière universitaire. Mais le monde de David s’effondre lorsqu’il réalise que Nic a commencé à toucher à la drogue en secret dès ses 12 ans. Réalisant que son fils et devenu avec le temps un parfait étranger, David décide de tout faire pour le sauver…
My Beautiful Boy est un film coécrit et réalisé par le belge Felix Van Groeningen, qui signe là son premier long métrage américain. Il s’agit de l’adaptation de deux livres autobiographiques : Beautiful Boy: A Father’s Journey Through His Son’s Addiction de David Sheff et Tweak: Growing Up on Methamphetamines de Nic Sheff. Le point de vue sur le problème de la dépendance à la drogue est original : nous sommes dans un milieu aisé, sans situation familiale difficile sur le plan relationnel, et le récit évite les scènes habituelles pour se consacrer sur la relation père-fils, montrant bien comment la drogue crée le vide en altérant tous liens existants, même forts. Le scénario a remarquablement intégré les deux récits, celui du père et celui du fils. En revanche, les effets de (dé)construction et de montage peuvent perturber. De plus, l’insertion de certains plans, ou même scènes, peut paraitre artificielle (ou, du moins, non expliqués). My Beautiful Boy reste toutefois remarquable par son approche inhabituelle de ce sujet difficile et il bénéficie d’une excellente interprétation de Steve Carell et Timothée Chalamet.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Steve Carell, Timothée Chalamet, Maura Tierney, Amy Ryan
Voir la fiche du film et la filmographie de Felix van Groeningen sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Felix van Groeningen chroniqués sur ce blog…

My Beautiful Boy (Beautiful Boy)Timothée Chalamet, Steve Carell et Maura Tierney dans My Beautiful Boy (Beautiful Boy) de Felix van Groeningen.

28 juillet 2022

Shang-Chi et la légende des dix anneaux (2021) de Destin Daniel Cretton

Titre original : « Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings »

Shang-Chi et la légende des dix anneaux (Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings)Shang-Chi va devoir affronter un passé qu’il pensait avoir laissé derrière lui lorsqu’il est pris dans la toile de la mystérieuse organisation des dix anneaux…
Shang-Chi et la légende des dix anneaux est un film de super-héros américain réalisé par Destin Daniel Cretton. Il s’agit d’une adaptation cinématographique du personnage de Shang-Chi, issu des Marvel Comics, créé dans les années 1970 par le scénariste Steve Englehart et les dessinateurs Al Milgrom et Jim Starlin. C’est le 25e film de l’univers cinématographique Marvel et deuxième de la phase IV. Il est assez réussi, même aux yeux d’une personne comme moi qui est moyennement intéressé par le genre. La féérie des images séduit, les effets spéciaux sont très beaux et les combats superbement chorégraphiés. Si l’histoire dans son ensemble peut paraître classique, le scénario est plutôt riche et regorge de belles petites trouvailles. De plus, les personnages ont une certaine épaisseur et des origines inhabituelles. Superbe divertissement.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Simu Liu, Tony Chiu-Wai Leung, Awkwafina, Ben Kingsley, Meng’er Zhang, Fala Chen, Michelle Yeoh, Wah Yuen
Voir la fiche du film et la filmographie de Destin Daniel Cretton sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Destin Daniel Cretton chroniqués sur ce blog…

Shang-Chi et la légende des dix anneaux (Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings)Meng’er Zhang, Simu Liu et Awkwafina dans Shang-Chi et la légende des dix anneaux (Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings) de Destin Daniel Cretton.

27 juillet 2022

Will Penny, le solitaire (1967) de Tom Gries

Titre original : « Will Penny »

Will Penny, le solitaire (Will Penny)Will Penny, cowboy solitaire approchant la cinquantaine, tue un homme pour défendre ses deux camarades d’une bande de rôdeurs. Il est ensuite engagé par un propriétaire de ranch pour surveiller du bétail dans les montagnes pendant le rude hiver, mais trouve sa cabane occupée par une femme et son fils en route vers la Californie…
Will Penny, le solitaire est un western américain écrit et réalisé par Tom Gries, réalisateur qui avait auparavant signé que des films de série B. Celui-ci est assez unanimement considéré comme étant son meilleur. Il s’agit d’un western plutôt intimiste, avec peu d’action. Son personnage principal, campé par Charlton Heston, est confronté à son âge, à son manque d’éducation et à son avenir limité lors de sa rencontre avec une femme qui est tout l’inverse. Le film s’écarte de l’image du cowboy qui manie les armes pour le présenter comme un homme qui doit travailler pour continuer à vivre, une vision certainement plus réaliste de la vie dans l’Ouest. Le personnage du vilain (Donald Pleasence) est hélas plutôt raté. Le réalisateur n’a pas cédé aux sirènes du happy-end et cette fin en demi-teinte a souvent été avancée comme explication au manque de succès du film. Charlton Heston a déclaré à plusieurs reprises qu’il considérait Will Penny comme étant son meilleur film.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Charlton Heston, Joan Hackett, Donald Pleasence, Bruce Dern, Ben Johnson, Jon Gries
Voir la fiche du film et la filmographie de Tom Gries sur le site IMDB.

Remarque :
* L’enfant est joué par le propre fils de Tom Gries.

Will Penny, le solitaire (Will Penny)Charlton Heston, Jon Gries et Joan Hackett dans Will Penny, le solitaire (Will Penny) de Tom Gries.

25 juillet 2022

Old Joy (2006) de Kelly Reichardt

Old JoyDeux amis de longue date partent camper dans les forêts de l’Oregon le temps d’un week-end. Ils se retrouvent confrontés aux différences qui les opposent : l’un est marié et ancré dans la vie adulte, l’autre ne parvient pas à se défaire de la douce insouciance de sa jeunesse…
Old Joy est un film américain réalisé par Kelly Reichardt, son second long métrage. La réalisatrice en a écrit le scénario avec Jonathan Raymond. Il s’agit d’un road-movie dont le thème central est l’évolution différente de deux amis et la perte des utopies. Le titre fait référence à une phrase de l’un des deux personnages : « Sorrow is nothing but worn out joy » (La tristesse n’est qu’une joie passée). La réflexion n’est toutefois pas poussée très loin et les deux personnages ne sont pas toujours très loquaces. Au début du voyage, la réalisatrice filme à travers les vitres de la voiture : la traversée des banlieues industrielles déclassées débouche sur la nature verdoyante et forestière. L’un des deux amis est interprété par Will Oldham, plus connu en tant que chanteur et compositeur. Old Joy a permis à Kelly Reichardt d’acquérir en Europe un début de reconnaissance.
Elle: 3 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Daniel London, Will Oldham
Voir la fiche du film et la filmographie de Kelly Reichardt sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Kelly Reichardt chroniqués sur ce blog…

Old JoyWill Oldham et Daniel London dans Old Joy de Kelly Reichardt.

Remarques :
* Le but de leur virée est Bagby Hot Springs (= Les sources chaudes de Bagby) dans les Cascade Mountains, à environ 100 kms au sud-est de Portland, Oregon. Site officiel
* Si la chienne Lucy joue avec tant de naturel, c’est parce qu’il s’agit du propre chien de la réalisatrice !

26 juin 2022

The Climb (2019) de Michael Angelo Covino

The ClimbKyle et Mike sont deux meilleurs amis aux tempéraments très différents mais dont l’amitié a toujours résisté aux épreuves. Jusqu’au jour où, au cours d’une randonnée à vélo en montagne, Mike annonce à Kyle qu’il a couché avec la femme que Kyle doit épouser…
The Climb est une comédie dramatique américaine co-écrite, réalisée et interprétée par Michael Angelo Covino. The Climb fut d’abord un court métrage de 8 minutes. Le long métrage le reprend en premier chapitre. The Climb, le film, est en effet structuré en sept chapitres, sept épisodes de l’amitié des deux compères avec des ellipses plus ou moins longues entre chaque. La forme est plaisante. Un long plan-séquence occupe la majeure partie de chaque chapitre, sans recherche apparente de la virtuosité, simplement pour mieux nous faire vivre chaque moment en temps réel. Les dialogues tiennent une grande place. Michael Covino est influencé par le cinéma français : il cite dans ses inspirations Truffaut, Godard, Varda, Rohmer et aussi Sautet et Tavernier. En outre, il rend un hommage à Pierre Etaix.  Côté américain, on pourrait ajouter Altman et même Woody Allen. Il y a beaucoup d’humour dans les situations avec de nombreuses bonnes trouvailles de scénario. Personnellement, je ne pense pas qu’il faille y chercher plus que l’humour dans ces péripéties qui mettent l’amitié à rude épreuve. L’ensemble est original et plaisant. Le film a été très bien accueilli par la critique mais moins bien par le public. C’est dommage… personnellement, j’aime beaucoup.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Kyle Marvin, Michael Angelo Covino, Gayle Rankin, Talia Balsam
Voir la fiche du film et la filmographie de Michael Angelo Covino sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

The ClimbGayle Rankin, Kyle Marvin et Michael Angelo Covino dans The Climb de Michael Angelo Covino.