28 mai 2024

Misanthrope (2023) de Damián Szifron

Titre original : « To Catch a Killer »

MisanthropeEleanor Falco est une jeune patrouilleuse de la police de Baltimore. Elle se retrouve un soir sur la scène d’une tuerie de masse dans un immeuble perpétrée par un sniper qui a fait une trentaine de victimes. Son profil atypique séduit Geoffrey Lammark, agent fédéral chargé de cette enquête très médiatisée…
Misanthrope est un film américain coécrit et réalisé par Damián Szifrón, réalisateur argentin qui signe là son quatrième long métrage (en vingt ans). Il s’agit d’un thriller, la traque de l’auteur d’une tuerie de masse. Si l’idée peut paraître peu originale, le film l’est indéniablement. C’est en grande partie grâce à son personnage principal : loin d’être une solide superflic, la jeune femme policière au centre de l’histoire montre une certaine instabilité psychologique. Elle va utiliser ses propres troubles pour tenter de comprendre l’esprit torturé du criminel et parvenir à le débusquer. Shailene Woodley fait une belle prestation dans ce personnage complexe. Le scénario est très bien écrit et montre une belle profondeur.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Shailene Woodley, Ben Mendelsohn, Jovan Adepo, Ralph Ineson
Voir la fiche du film et la filmographie de Damián Szifron sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Damián Szifron chroniqués sur ce blog…

Shailene Woodley dans Misanthrope de Damián Szifron.
Jovan Adepo, Ben Mendelsohn et Shailene Woodley dans Misanthrope de Damián Szifron.

26 mai 2024

Réalité (2014) de Quentin Dupieux

RéalitéEn Californie, Jason Tantra, un cameraman placide, rêve de réaliser son premier film d’horreur. Bob Marshall, un riche producteur, accepte de financer son film à une seule condition : il lui donne 48 heures pour trouver le meilleur gémissement de l’histoire du cinéma…
Réalité est un film français écrit et réalisé par Quentin Dupieux. C’est un film très particulier, où plusieurs petites histoires s’entremêlent, où la-dite réalité est mise à dure épreuve. Quentin Dupieux semble jouer avec cette réalité pour la tordre dans tous les sens, la dédoubler, la replier sur elle-même et crée une mise en abyme vraiment peu banale. On ne sait plus où se situe cette réalité qui nous file entre les doigts à chaque fois qu’on croit la tenir. En outre, le réalisateur ne manque pas de talent pour inventer des situations surprenantes et saugrenues.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Alain Chabat, Jonathan Lambert, Élodie Bouchez, Kyla Kenedy
Voir la fiche du film et la filmographie de Quentin Dupieux sur le site IMDB.

Voir les autres films de Quentin Dupieux chroniqués sur ce blog…

Alain Chabat et Jonathan Lambert dans Réalité de Quentin Dupieux.

24 mai 2024

Un meurtre est un meurtre (1972) de Etienne Périer

Un meurtre est un meurtreUne jeune femme paralysée depuis un accident d’auto, Marie Kastner, meurt écrasée par sa propre voiture. Son mari, Paul Kastner, hérite de sa fortune à de surprenantes conditions. De plus, un homme lui fait un étrange chantage…
Un meurtre est un meurtre est un film français réalisé par le belge Étienne Périer. Il est basé sur le roman du même nom de Dominique Fabre qui en a co-écrit l’adaptation avec le réalisateur. Il s’agit d’un suspense qui ressemble à du Claude Chabrol (qui joue d’ailleurs un petit rôle, assez burlesque) et la présence de Stéphane Audran renforce cette impression. Hélas, le film n’en a pas les mêmes qualités. L’histoire est pourtant bien agencée mais la réalisation reste terne. Malgré une distribution prestigieuse, il manque l’étincelle qui donnerait une personnalité au film. Cela se regarde toutefois sans déplaisir mais reste anodin.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Jean-Claude Brialy, Stéphane Audran, Robert Hossein, Michel Serrault, Catherine Spaak
Voir la fiche du film et la filmographie de Etienne Périer sur le site IMDB.

Remarque :
Le réalisateur belge Etienne Périer a principalement tourné des films policiers dont de nombreux téléfilms. Dans Un si petit village (1978) il a reconstitué la célèbre affaire de Brouay-en-Artois.

Stéphane Audran et Jean-Claude Brialy dans Un meurtre est un meurtre de Etienne Périer.

22 mai 2024

Le Livre des solutions (2023) de Michel Gondry

Le Livre des solutionsMarc s’enfuit avec toute son équipe dans un petit village des Cévennes pour finir son film chez sa tante Denise. Sur place, sa créativité se manifeste par un million d’idées qui le plongent dans un drôle de chaos. Marc se lance alors dans l’écriture du Livre des Solutions, un guide de conseils pratiques qui pourrait bien être la solution à tous ses problèmes…
Le Livre des solutions est un film français écrit et réalisé par Michel Gondry. C’est une autofiction. Le réalisateur a précisé lors d’une interview : « Le personnage que joue Pierre Niney, c’est moi à 70%, environ ». Il n’hésite donc pas à mettre au jour sa bipolarité, découverte lors de la production douloureuse de L’Écume des jours. « On a commencé le montage et j’ai arrêté mon traitement. Là, mon esprit a explosé. Un mélange de mégalomanie et de peur, avec des moments super intenses où j’avais l’impression de faire partie de l’Histoire, de créer des choses totalement innovantes. » Le personnage colle au mythe du créateur lunaire, partant sur la moindre petite idée, mais aussi particulièrement pénible à côtoyer, égoïste et despotique. Ce qui aurait pu être amusant en court ou moyen métrage devient un peu pénible en long métrage. Belle prestation de Pierre Niney qui s’est donné à fond dans son personnage. La critique a adoré, le public beaucoup moins.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Pierre Niney, Blanche Gardin, Françoise Lebrun, Frankie Wallach, Camille Rutherford
Voir la fiche du film et la filmographie de Michel Gondry sur le site IMDB.

Voir les autres films de Michel Gondry chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Michel Gondry

Pierre Niney dans Le Livre des solutions de Michel Gondry.

20 mai 2024

Killers of the Flower Moon (2023) de Martin Scorsese

Killers of the Flower MoonAu début du XXème siècle en Oklahoma, le pétrole a apporté la fortune au peuple Osage qui, du jour au lendemain, est devenu l’un des plus riches du monde. La richesse de ces Amérindiens attire aussitôt la convoitise de Blancs peu recommandables qui intriguent, soutirent et volent autant d’argent Osage que possible avant de recourir au meurtre…
Killers of the Flower Moon est un film américain réalisé par Martin Scorsese. Il en a écrit le scénario avec Eric Roth en se basant sur le roman non fictionnel du même nom (La Note américaine en français) de David Grann, paru en 2017. L’histoire est hélas véridique. Contrairement au livre, Martin Scorsese centre son récit non pas sur l’enquête mais sur les méfaits de deux des protagonistes : l’un est machiavélique et cupide, l’autre est imbécile, capable de tout détruire sans penser à mal. Le film a été doté d’un très gros budget, 200 millions, le plus gros pour le réalisateur. La mise en scène de Scorsese est parfaite, sans aucun défaut si ce n’est la longueur : c’est beaucoup, beaucoup, trop long (3h30). Il a réuni ses deux acteurs fétiches et on reste sans voix devant la performance de Leonardo DiCaprio : vraiment un très grand acteur. Et Martin Scorsese prouve, à 80 ans, qu’il est toujours l’un des plus grands.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Leonardo DiCaprio, Robert De Niro, Lily Gladstone, Jesse Plemons, Tantoo Cardinal, John Lithgow, Brendan Fraser
Voir la fiche du film et la filmographie de Martin Scorsese sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Martin Scorsese chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Martin Scorsese

Leonardo DiCaprio et Robert De Niro dans Killers of the Flower Moon de Martin Scorsese.

Remarque :
• Explication du titre : la « Lune des fleurs » (Flower Moon) est une fleur qui pousse dans les prairies des terres de la tribu Osage en Oklahoma, là où se sont déroulés les meurtres d’amérindiens dans les années 1920.

Killers of the Flower Moon de Martin Scorsese.

17 mai 2024

Le Procès Goldman (2023) de Cédric Kahn

Le Procès GoldmanEn avril 1976, débute le deuxième procès de Pierre Goldman, militant d’extrême gauche condamné en première instance à la réclusion criminelle à perpétuité pour quatre braquages à main armée, dont un ayant entraîné la mort de deux pharmaciennes. Il clame son innocence dans cette dernière affaire et devient en quelques semaines l’icône de la gauche intellectuelle. Georges Kiejman, jeune avocat, assure sa défense. Mais très vite, leurs rapports se tendent. Goldman, insaisissable et provocateur, risque la peine capitale et rend l’issue du procès incertaine…
Le Procès Goldman est un film français réalisé par Cédric Kahn. Sa scénariste Nathalie Hertzberg a effectué une profonde enquête pour recueillir tous les éléments permettant cette reconstitution. Elle a notamment rencontré Georges Kiejman et Francis Chouraqui, les avocats de la défense. Précisons qu’il ne s’agit pas de réhabiliter Pierre Goldman ou de le condamner : Cédric Kahn ne porte pas de jugements, il a voulu recréer le déroulement de ce procès. Malgré le décor unique (une minuscule salle de tribunal), le film est assez passionnant grâce à la personnalité assez unique de Pierre Goldman. L’acteur Arieh Worthalter donne une interprétation très intense de ce personnage complexe qui fait montre d’un incroyable aplomb pour clamer son innocence : « Je suis innocent parce que je suis innocent ! ». Les autres acteurs ne sont pas hélas aussi convaincants (du moins à mes yeux, car il me semble être le seul à en avoir été gêné). L’image évoque les années 70, non seulement par les costumes et le décor mais aussi par la qualité d’image. Le Procès Goldman est un film assez unique en son genre et qui, sans nul doute, marque les esprits. Très bon accueil de la critique et du public. César du meilleur acteur pour Arieh Worthalter.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Arieh Worthalter, Arthur Harari, Stéphan Guérin-Tillié, Nicolas Briançon, Jerzy Radziwilowicz
Voir la fiche du film et la filmographie de Cédric Kahn sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Cédric Kahn chroniqués sur ce blog…

Remarque :
* Pierre Goldman est le demi-frère aîné de Jean-Jacques Goldman. Celui-ci apparaît d’ailleurs brièvement dans le film sous les traits du jeune comédien Ulysse Dutilloy-Liégeois (dixit le dossier de presse).

Arieh Worthalter dans Le Procès Goldman de Cédric Kahn.

15 mai 2024

Une année difficile (2023) de Olivier Nakache et Éric Toledano

Une année difficileSurendettés et en bout de course, Albert et Bruno croisent des jeunes activistes écolos. Plus attirés par la bière et les chips gratuites que par leurs arguments, ils vont peu à peu intégrer le mouvement avec une idée derrière la tête…
Une année difficile est un film français écrit et réalisé par Éric Toledano et Olivier Nakache. Après avoir tourné deux saisons de la série TV En Thérapie, les réalisateurs ressentaient un besoin de comédie. Le thème du surendettement et celui de l’activisme écologique ne sont des plus faciles à traiter en comédie mais ils y parviennent brillamment, grâce à un grand équilibre. Malgré tous leurs défauts, les personnages sont attachants et la satire n’est jamais excessive et l’ironie jamais méchante. Le scénario semble s’essouffler dans le dernier tiers mais les réalisateurs parviennent à finir joliment. Il y a une réelle qualité dans l’écriture. Éric Toledano et Olivier Nakache se disent influencés par la comédie italienne et il est vrai que l’on retrouve ici certaines des qualités des meilleures comédies italiennes. L’accueil de la critique professionnelle a été mitigé.
Elle: 3 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Pio Marmaï, Jonathan Cohen, Noémie Merlant, Mathieu Amalric, Grégoire Leprince-Ringuet, Luàna Bajrami, Danièle Lebrun
Voir la fiche du film et la filmographie de Olivier Nakache et Éric Toledano sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Noémie Merlant et Pio Marmaï dans Une année difficile de Olivier Nakache & Éric Toledano.
Jonathan Cohen et Mathieu Amalric dans Une année difficile de Olivier Nakache & Éric Toledano.

13 mai 2024

Des filles pour l’armée (1965) de Valerio Zurlini

Titre original : « Le soldatesse »

Des filles pour l'armée (Le soldatesse)Grèce, 1941. Les italiens occupent le pays gagné par les allemands. Un lieutenant a pour mission d’escorter un groupe de douze prostituées qui doivent être réparties dans divers campements de soldats. Ces filles ont accepté pour survivre et échapper à la faim…
Des filles pour l’armée est un film italien réalisé par Valerio Zurlini, adapté d’un roman de Ugo Pirro paru en 1956. C’est une sorte de road-movie, un voyage en camion constamment en butte à des évènements contraires pendant lequel nous voyons évoluer le regard de ce lieutenant sur ces femmes qu’il comprend de mieux en mieux. Son caractère intègre contraste avec ceux des deux autres militaires, plus opportunistes, qui l’accompagnent. Le portrait de trois ou quatre femmes acquiert peu à peu une belle profondeur. Zurlini est le cinéaste des sentiments et il le prouve une fois encore par son approche délicate. Mais si le film assez unique en son genre, c’est aussi parce qu’il ne cache rien de l’histoire de l’Italie, d’abord sur les circonstances de l’invasion de la Grèce (une bravade inutile de Mussolini) et surtout sur les exactions des forces italiennes d’occupation (sans chercher à se défausser sur les soldats allemands). Le film ne fut pas bien considéré par la critique qui, assez bizarrement, considérait que la charge contre le fascisme n’était pas assez forte (ce sont des soldats italiens ordinaires qui commettent ces exactions et non les chemises noires ouvertement fascistes). Des filles pour l’armée est cependant un film très complet, étonnamment féministe, parfaitement équilibré. L’interprétation est en outre excellente.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Tomas Milian, Mario Adorf, Anna Karina, Marie Laforêt, Lea Massari
Voir la fiche du film et la filmographie de Valerio Zurlini sur le site IMDB.

Voir les autres films de Valerio Zurlini chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Valerio Zurlini

Tomas Milian et Marie Laforêt dans Des filles pour l’armée (Le soldatesse) de Valerio Zurlini.

11 mai 2024

Captain America: Civil War (2016) de Anthony Russo et Joe Russo

Captain America: Civil WarSteve Rogers, alias Captain America, est désormais à la tête des Avengers dont la mission est de protéger l’humanité. À la suite d’une de leurs interventions qui a causé d’importants dégâts collatéraux, le gouvernement décide de mettre en place un organisme de commandement et de supervision. Cette nouvelle donne provoque une scission au sein de l’équipe.
Captain America: Civil War est un film américain réalisé par Anthony et Joe Russo. Suite de Captain America : Le Soldat de l’hiver (2014) et de Avengers : L’Ère d’Ultron (2015), cet opus est le 13e film de l’univers cinématographique Marvel. Le scénario est réduit à sa plus simple expression, reposant principalement sur l’idée de faire combattre les super-héros entre eux. Assez logiquement, les combats ont une place de choix, paraissant assez répétitifs et les scènes intercalées permettent à chacun de dire « ah, quel malheur de devoir se battre entre nous ». Cela m’est paru être plutôt un film Avengers qu’un film Captain America mais j’avoue ne pas être un grand spécialiste de l’Univers Marvel. Assez long (2h20). Très gros succès au box office.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Chris Evans, Robert Downey Jr., Scarlett Johansson, Sebastian Stan, Anthony Mackie, Don Cheadle, Jeremy Renner, Paul Bettany, Elizabeth Olsen, Paul Rudd, Emily VanCamp, Tom Holland, Daniel Brühl
Voir la fiche du film et la filmographie de Anthony Russo et Joe Russo sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Anthony Russo et Joe Russo chroniqués sur ce blog…

Anthony Mackie, Jeremy Renner, Chris Evans, Elizabeth Olsen et Sebastian Stan dans Captain America: Civil War de Anthony Russo & Joe Russo.

9 mai 2024

Captain America : Le Soldat de l’hiver (2014) de Anthony Russo et Joe Russo

Titre original : « Captain America: The Winter Soldier »

Captain America : Le Soldat de l'hiver (Captain America: The Winter Soldier)S’associant à Black Widow (Scarlett Johansson), Captain America (Chris Evans) lutte pour désamorcer une inquiétante conspiration au sein même du SHIELD (l’agence de renseignement et d’intervention qui l’emploie). Ils se retrouvent bientôt face à un inattendu et redoutable ennemi, le Soldat de l’Hiver, mais ils vont pouvoir compter sur l’aide du Faucon (Anthony Mackie)…
Captain America : Le Soldat de l’hiver est un film de super-héros américain réalisé par les frères Anthony et Joe Russo. Le film raconte la suite de l’histoire de Steve Rogers, un jeune homme frêle de Brooklyn transformé en un super-soldat nommé Captain America, personnage de comix créé en 1940 par par Joe Simon et Jack Kirby. L’histoire ne présente rien de vraiment original, recyclant le thème rebattu de la conspiration secrète qui met le monde en danger. En revanche, la réalisation est parfaite, sans excès ni démesure, malgré une belle exubérance dans les vaisseaux. Certaines scènes d’action (telle l’attaque en pleine rue de la voiture blindée) sont stupéfiantes et nous laissent abasourdis. Le personnage propre et lisse de Captain America est bien complété par ses deux acolytes, plus humains. Certainement pas un film mémorable mais un divertissement très bien réalisé. Pourquoi s’en priver ?
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Chris Evans, Samuel L. Jackson, Scarlett Johansson, Robert Redford, Sebastian Stan, Anthony Mackie
Voir la fiche du film et la filmographie de Anthony Russo et Joe Russo sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Anthony Russo et Joe Russo chroniqués sur ce blog…

Chris Evans dans Captain America : Le Soldat de l’hiver (Captain America: The Winter Soldier) de Anthony Russo & Joe Russo.