12 août 2022

Louloute (2020) de Hubert Viel

LoulouteTrentenaire angoissée et déprimée, Louise revisite son passé. Elle se souvient de ses dix ans. Ses parents étaient éleveurs en Pays d’Auge et, sans qu’elle s’en rende bien compte, vivaient constamment dans la peur du lendemain du fait de leurs dettes. Mais Louloute, elle, vivait sa vie plutôt joyeuse de petite fille…
Louloute est un film français écrit et réalisé par Hubert Viel, son troisième long métrage après Artémis, cœur d’artichaut (2013) et Les Filles au Moyen Âge (2015). A une chronique nostalgique des années 1980, le réalisateur a mêlé une évocation de la crise du monde agricole et les premières vagues de suicides d’agriculteurs. Il réussit parfaitement la symbiose de ces deux thèmes par un subtil équilibre entre comédie joyeuse et drame. Le récit montre une belle évolution, il prend progressivement de l’épaisseur et de l’intensité. L’interprétation somme très juste, que ce soit celle des adultes (Laure Calamy et Bruno Clairefond) ou celle des enfants (notamment la jeune Alice Henry). Un beau film qui n’a eu hélas qu’une distribution limitée.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Laure Calamy, Bruno Clairefond, Erika Sainte, Alice Henri, Olivier Saladin
Voir la fiche du film et la filmographie de Hubert Viel sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Hubert Viel chroniqués sur ce blog…

Remarque :
* Film tourné en 16 mm.

LoulouteLaure Calamy dans Louloute de Hubert Viel.

LoulouteAlice Henri, Rémi Baranger et Hannah Castel Chiche dans Louloute de Hubert Viel.

11 août 2022

L’espion qui m’aimait (1977) de Lewis Gilbert

Titre original : « The Spy Who Loved Me »

L'espion qui m'aimait (The Spy Who Loved Me)Pour retrouver des sous-marins nucléaires russe et britannique qui ont mystérieusement disparu, James Bond fait équipe avec l’agent soviétique Anya Amasova. Leur mission commence en Egypte…
L’espion qui m’aimait est un film britannique réalisé par Lewis Gilbert. C’est le dixième opus de la série des films de James Bond produite par EON Productions. Roger Moore y incarne James Bond pour la troisième fois. Cette fois, le scénario n’est pas vraiment basé sur un roman puisqu’il n’en reprend que très peu d’éléments (roman Motel 007, The Spy Who Loved Me d’Ian Fleming paru en 1962). Il porte néanmoins toute la mythologie James Bond et il est souvent classé parmi les meilleurs de la série. L’histoire est assez rocambolesque mais fonctionne parfaitement, aucune scène d’action ne semble trop longue. Les décors sont souvent fabuleux, que ce soit en Egypte ou sous la mer (le saut à ski a, quant à lui, été filmé au Canada). On peut trouver Barbara Bach et Roger Moore un peu ternes mais l’ensemble est divertissant.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Roger Moore, Barbara Bach, Curd Jürgens, Richard Kiel, Caroline Munro, Walter Gotell, Bernard Lee
Voir la fiche du film et la filmographie de Lewis Gilbert sur le site IMDB.

Voir les autres films de Lewis Gilbert chroniqués sur ce blog…

Remarque :
* Le directeur de la photographie est Claude Renoir (le neveu de Jean Renoir). Pour une scène sur le supertanker, c’est Stanley Kubrick qui le remplaça en demandant de ne pas être crédité au générique. Par ailleurs, la fameuse dentition de Richard Kiel fut conçue par Katharina Kubrick, sa belle fille. L’acteur ne pouvait la porter plus d’une minute et demie sans souffrir le martyre.

L'espion qui m'aimait (The Spy Who Loved Me)Barbara Bach et Roger Moore dans L’espion qui m’aimait (The Spy Who Loved Me) de Lewis Gilbert.

10 août 2022

Douce (1943) de Claude Autant-Lara

DouceÀ la fin du XIXe siècle, Irène, la gouvernante de la jeune Douce de Bonafé, a pour amant le régisseur Fabien, dont Douce est amoureuse. Fabien voudrait emmener Irène au Canada, mais celle-ci est tentée par l’idée d’épouser le maître de la maison, veuf, le père de Douce…
Douce est un film français réalisé par Claude Autant-Lara. Cosigné par Pierre Bost et Jean Aurenche, le scénario est librement adapté du roman homonyme de l’écrivaine Michel Davet, publié en 1940. Ils en ont fait une critique sociale particulièrement mordante. Certains historiens parlent d’illustration de la lutte des classes mais il paraît difficile d’adhérer à cette vision car personne n’est épargné, de la haute bourgeoisie jusqu’aux domestiques. La richesse du scénario donne à l’ensemble une réelle force et les dialogues souvent vachards sont brillants et même cocasses : une scène est restée célèbre, celle de la « visite aux pauvres » (cette scène fut coupée par la censure de Vichy). Les décors de Jacques Krauss et la photographie de Philippe Agostini contribuent à créer une atmosphère confinée qui évoque la noirceur des âmes. L’interprétation est irréprochable. Tout semble parfait sauf la fin, qui paraît bien plus faible.
Elle:
Lui : 5 étoiles

Acteurs: Odette Joyeux, Madeleine Robinson, Marguerite Moreno, Jean Debucourt, Roger Pigaut, Gabrielle Fontan
Voir la fiche du film et la filmographie de Claude Autant-Lara sur le site IMDB.

Voir les autres films de Claude Autant-Lara chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Claude Autant-Lara

DouceJean Debucourt, Roger Pigaut et Madeleine Robinson et Marguerite Moreno dans Douce de Claude Autant-Lara.

DouceOdette Joyeux dans Douce de Claude Autant-Lara.
DouceMadeleine Robinson et Marguerite Moreno dans Douce de Claude Autant-Lara.

9 août 2022

Ondine (2020) de Christian Petzold

Titre original : « Undine »

Ondine (Undine)Ondine vit à Berlin, elle est historienne et donne des conférences sur la ville. Quand l’homme qu’elle aime annonce qu’il veut la quitter, elle le somme de l’attendre trente minutes, le temps d’une présentation, faute de quoi elle sera obligée de le tuer…
Ondine est un film allemand réalisé par Christian Petzold. Il en a écrit le scénario en se basant sur la nouvelle Ondine s’en va d’Ingeborg Bachmann (2010), elle-même inspirée du conte romantique Ondine de Friedrich de La Motte-Fouqué (1811). Les ondines sont des génies des eaux dans la mythologie germanique ou alsacienne. Selon ce mythe, l’ondine doit tuer celui qui la trahit et retourner sous les eaux. Le réalisateur Christian Petzold a modernisé le mythe et lui adjoint le thème de la genèse de Berlin, une ville « qui n’a pas de mythes propres, une ville moderne, le résultat d’une conception ». Il réussit un beau film, très original, poétique et romantique avec bien entendu une importante présence de scènes subaquatiques. C’est un film qui peut dérouter certains spectateurs, il faut le recevoir comme une fable, un conte mythologique. Très original.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Paula Beer, Franz Rogowski, Maryam Zaree, Jacob Matschenz
Voir la fiche du film et la filmographie de Christian Petzold sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Christian Petzold chroniqués sur ce blog…

Ondine (Undine)Franz Rogowski et Paula Beer dans Ondine (Undine) de Christian Petzold.

8 août 2022

La Cité des enfants perdus (1995) de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet

La Cité des enfants perdusKrank, un étrange personnage vit entouré de clones et d’autres personnages encore plus étranges sur une plate-forme en mer perdue dans le brouillard. Pour ne pas vieillir trop vite, Krank, doit voler les rêves des enfants. C’est pour cela qu’il les enlève d’une proche cité portuaire…
La Cité des enfants perdus est un film français (en réalité une coproduction France, Allemagne, Espagne, Belgique et États-Unis) écrit et réalisé par Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet. Il est souvent classé dans le genre science-fiction mais il est plus exact de le décrire comme une uchronie, genre steampunk tendance glauque. L’atmosphère est très forte, morbide et angoissante, souvent dérangeante. Il y a beaucoup de trouvailles dans les objets et les personnages, la meilleure étant la machine-aquarium contenant le cerveau d’Irvin (à qui Jean-Louis Trintignant prête sa voix). Les décors sont inégalement réussis, trop souvent uniquement sinistres. Les costumes signés Jean-Paul Gaultier apportent une belle touche de couleur et une note très particulière. Le scénario est hélas confus et incompréhensible, bien que simple sur le fond. Caro et Jeunet ont visiblement privilégié le côté formel de leur film et, sur ce plan, il est réussi.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Ron Perlman, Daniel Emilfork, Judith Vittet, Dominique Pinon, Jean-Claude Dreyfus
Voir la fiche du film et la filmographie de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les livres sur Marc Caro et sur Jean-Pierre Jeunet

La Cité des enfants perdusDaniel Emilfork, Dominique Pinon et Dominique Pinon dans La Cité des enfants perdus de Marc Caro & Jean-Pierre Jeunet.

6 août 2022

My Beautiful Boy (2018) de Felix van Groeningen

Titre original : « Beautiful Boy »

My Beautiful Boy (Beautiful Boy)Pour David Sheff, la vie de son fils, Nicolas, un jeune homme billant, sportif, à l’esprit vif et cultivé, était déjà toute tracée : à ses 18 ans, Nic était promis à une prestigieuse carrière universitaire. Mais le monde de David s’effondre lorsqu’il réalise que Nic a commencé à toucher à la drogue en secret dès ses 12 ans. Réalisant que son fils et devenu avec le temps un parfait étranger, David décide de tout faire pour le sauver…
My Beautiful Boy est un film coécrit et réalisé par le belge Felix Van Groeningen, qui signe là son premier long métrage américain. Il s’agit de l’adaptation de deux livres autobiographiques : Beautiful Boy: A Father’s Journey Through His Son’s Addiction de David Sheff et Tweak: Growing Up on Methamphetamines de Nic Sheff. Le point de vue sur le problème de la dépendance à la drogue est original : nous sommes dans un milieu aisé, sans situation familiale difficile sur le plan relationnel, et le récit évite les scènes habituelles pour se consacrer sur la relation père-fils, montrant bien comment la drogue crée le vide en altérant tous liens existants, même forts. Le scénario a remarquablement intégré les deux récits, celui du père et celui du fils. En revanche, les effets de (dé)construction et de montage peuvent perturber. De plus, l’insertion de certains plans, ou même scènes, peut paraitre artificielle (ou, du moins, non expliqués). My Beautiful Boy reste toutefois remarquable par son approche inhabituelle de ce sujet difficile et il bénéficie d’une excellente interprétation de Steve Carell et Timothée Chalamet.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Steve Carell, Timothée Chalamet, Maura Tierney, Amy Ryan
Voir la fiche du film et la filmographie de Felix van Groeningen sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Felix van Groeningen chroniqués sur ce blog…

My Beautiful Boy (Beautiful Boy)Timothée Chalamet, Steve Carell et Maura Tierney dans My Beautiful Boy (Beautiful Boy) de Felix van Groeningen.

5 août 2022

Si le vent tombe (2020) de Nora Martirosyan

Si le vent tombeAuditeur international, Alain débarque à Stepanakert, dans le Haut-Karabagh, pour expertiser la possibilité d’ouverture de son aéroport. Au contact des habitants arméniens de cette république auto-proclamée du Caucase et d’un mystérieux enfant, Alain fait face à leur rude existence…
Si le vent tombe est un film franco-belgo-arménien écrit et réalisé par Nora Martirosyan, réalisatrice arménienne vivant en France qui signe là son premier long métrage. Cette histoire est une façon très originale de nous faire connaitre le Haut-Karabagh (150 000 habitants, taille de deux départements français, auparavant enclavé dans l’Azerbaïdjan) que la réalisatrice a découvert dix ans auparavant. L’aéroport en question existe vraiment et attend toujours ses avions. La réalisatrice parvient à nous faire découvrir ce peuple en quête de reconnaissance, en suivant non seulement l’enquête de l’expert mais aussi les trajets d’un gamin débrouillard, porteur d’une eau que ses clients crédules considèrent magique. La guerre est toujours très présente dans tous les esprits, une étincelle pouvant la faire repartir (1). L’ensemble a une tonalité presque irréelle. Un film réussi dont la distribution a été limitée.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Grégoire Colin, David Hakobyan, Vartan Petrossian, Narine Grigoryan
Voir la fiche du film et la filmographie de Nora Martirosyan sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Remarque :
* Le 25 novembre 2020, le Sénat français a voté pour une proposition de résolution appelant à la reconnaissance de la république du Haut-Karabagh.

(1) En septembre 2020, soit un mois après la sortie du film, l’Azerbaïdjan a déclenché plusieurs assauts terrestres d’envergure contre le Haut-Karabagh : La guerre de 2020 au Haut-Karabagh, aussi appelée seconde guerre du Haut-Karabagh, opération Poing d’acier, ou guerre des 44 jours est une guerre opposant la République autoproclamée du Haut-Karabagh (aussi appelée Artsakh), soutenue par l’Arménie à l’Azerbaïdjan, soutenu par la Turquie, pour le contrôle du Haut-Karabagh, un État non reconnu par la communauté internationale depuis son indépendance unilatérale de l’Azerbaïdjan en 1991. (Source Wikipédia)

Si le vent tombeGrégoire Colin et Grigoriy Gasparyan dans Si le vent tombe de Nora Martirosyan.

4 août 2022

Au service secret de Sa Majesté (1969) de Peter R. Hunt

Titre original : « On Her Majesty’s Secret Service »

Au service secret de Sa Majesté (On Her Majesty's Secret Service)Après avoir sauvé la belle comtesse Tracy Di Vicenzo du suicide, James Bond se remet sur la piste de Blofeld, à la tête du Spectre. Ce dernier tente de mettre au point un virus qui mettrait un terme à toute vie végétale sur la planète…
Au service secret de Sa Majesté est un film britannique réalisé par Peter Hunt. C’est le sixième opus de la série des films de James Bond. Le scénario est inspiré du roman homonyme de Ian Fleming. Le film se situe à part des autres pour plusieurs raisons : c’est le seul film avec George Lazenby, acteur australien (1) chargé de remplacer Sean Connery, 007 n’utilise pas de gadgets, il est plus sentimental, il a des rapports inhabituels avec son supérieur qui lui retire une affaire, il s’allie même avec un truand… La fin est surprenante par son absence de happy end (2). Les décors et la musique paraissent plus sophistiqués que précédemment. Tous ces éléments contribuent à lui donner une personnalité et certains critiques le considèrent comme le meilleur de la série, la réputation du film s’étant nettement améliorée au fil des années.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: George Lazenby, Diana Rigg, Telly Savalas, Gabriele Ferzetti, Ilse Steppat, Bernard Lee
Voir la fiche du film et la filmographie de Peter R. Hunt sur le site IMDB.

Voir les livres sur James Bond

(1) A noter que l’australien George Lazenby est doublé dans la version originale dans de nombreuses scènes : lorsque 007 se fait passer pour le très british Sir Hilary Bray, il est doublé par l’acteur George Baker qui tient le rôle du véritable Sir Bray.
(2) La scène ultime était initialement prévue pour être placée au début de l’opus suivant. Mais, quand il est apparu clairement que George Lazenby n’y figurerait pas, il a été décidé de la placer à la fin de celui-ci, d’où l’absence de happy end.

Au service secret de Sa Majesté (On Her Majesty's Secret Service)Diana Rigg et George Lazenby dans Au service secret de Sa Majesté (On Her Majesty’s Secret Service) de Peter R. Hunt.

3 août 2022

Diaboliquement vôtre (1967) de Julien Duvivier

Diaboliquement vôtreAprès un violent accident de voiture, Georges Campos sort du coma, au soulagement de sa jolie femme et d’un ami médecin qui le ramènent chez lui. Mais lui ne reconnait personne, il est amnésique…
Diaboliquement vôtre est un film français coécrit et réalisé par Julien Duvivier. Il s’agit de son ultime réalisation : le réalisateur est décédé deux mois avant sa sortie en salles dans un accident de voiture. Le scénario est basé sur le roman Manie de la persécution du français Louis C. Thomas, auteur de romans policiers. Si l’histoire pouvait être étonnante dans les années soixante, elle ne l’est plus vraiment aujourd’hui et nous devinons trop facilement ce qui se trame. De plus, le personnage secondaire du valet asiatique paraît plus ridicule qu’inquiétant. Le film reste toutefois plaisant et montre une certaine élégance dans la photographie (signée Henri Decaë, directeur de la photographie de Jean-Pierre Melville et de plusieurs films de la Nouvelle Vague). Les dialogues sont l’oeuvre de Paul Gégauff, le scénariste attitré de Claude Chabrol.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Alain Delon, Senta Berger, Peter Mosbacher, Sergio Fantoni
Voir la fiche du film et la filmographie de Julien Duvivier sur le site IMDB.

Voir les autres films de Julien Duvivier chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Julien Duvivier

Remarque :
Dans la version originale française, l’autrichienne Senta Berger est doublée par l’actrice Anouk Ferjac.

Diaboliquement vôtreAlain Delon et Senta Berger dans Diaboliquement vôtre de Julien Duvivier.

2 août 2022

Le Discours (2020) de Laurent Tirard

Le DiscoursAvec Sonia, Adrien a enfin trouvé la femme de sa vie. Mais un beau jour, elle lui annonce soudainement son besoin « d’une pause » dans leur relation puis quitte le domicile. C’était il y a 38 jours, et depuis Adrien ne tient plus : il s’est décidé à lui envoyer un SMS, a vu qu’elle l’avait lu, mais toujours pas de réponse. En plus, il est invité à un dîner chez ses parents, avec sa sœur Sophie et son futur beau-frère Ludo qui l’achève en lui demandant de faire un discours lors de leur prochain mariage…
Le Discours est un film français réalisé par Laurent Tirard. Il s’agit d’une adaptation du roman du même nom de Fabrice Caro paru en 2018. Sur un sujet qui pourrait être banal, l’auteur a développé le monologue intérieur d’un trentenaire plutôt introverti confronté à un drame tout relatif. De ses turbulences sentimentales et de ses difficultés à exprimer ce qu’il ressent dans un milieu familial trop prévisible naissent un humour basé sur les petits riens du quotidien et une savoureuse satire de la famille. Tout sonne juste. Le film a la forme d’une suite de petites saynètes qui matérialisent les pensées du personnage principal qui s’adresse souvent directement à la caméra. Benjamin Lavernhe excelle dans ce rôle et trouve la bonne distance. Très amusant.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Julia Piaton, Kyan Khojandi, Guilaine Londez, François Morel
Voir la fiche du film et la filmographie de Laurent Tirard sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Laurent Tirard chroniqués sur ce blog…

Le DiscoursBenjamin Lavernhe et Benjamin Lavernhe dans Le Discours de Laurent Tirard.

Le DiscoursFrançois Morel, Guilaine Londez, Benjamin Lavernhe (de dos), Julia Piaton et Kyan Khojandi dans Le Discours de Laurent Tirard.