4 février 2023

La Lune s’est levée (1955) de Kinuyo Tanaka

Titre original : « Tsuki wa noborinu »

La Lune s'est levée (Tsuki wa noborinu)Mokichi Asai vit à Nara auprès de ses trois filles : l’aînée Chizuru, revenue au domicile familial après la mort de son mari ; la cadette Ayako, en âge de se marier mais peu pressée de quitter les siens ; et la benjamine Setsuko, la plus exubérante, qui rêve de partir s’installer à la capitale. Cette dernière est très proche de Shoji, le jeune beau-frère de Chizuru qui loge provisoirement dans un temple à proximité…
La Lune s’est levée est un film japonais réalisé par Kinuyo Tanaka. C’est le deuxième long métrage de cette actrice-star passée à la réalisation (1). Le scénario a été écrit en 1947 par Yasujirō Ozu qui pensait le tourner lui-même mais le projet n’a pu voir le jour. Kinuyo Tanaka connait Ozu de longue date, elle a tourné dans ses tous premiers films dans les années 20 : de plus Ozu l’a activement soutenue dans les difficultés qu’elle rencontrait pour devenir réalisatrice (contrairement à Mizoguchi, dont elle fut l’égérie, qui chercha à la dissuader). De ce fait, le cinéma de Kinuyo Tanaka montre une influence marquée, on retrouve l’atmosphère des films d’Ozu et ses thèmes de prédilection : la famille, le mariage. Cela explique aussi que la réalisatrice n’a pas cherché à modifier le scénario, elle avait un grand respect pour le travail d’Ozu. Certaines phrases notamment dans l’épilogue sont ainsi inattendues de la part d’une femme-réalisatrice. Elle a su toutefois ici et là apporter une touche féminine dans les détails sur le quotidien des femmes. La Lune s’est levée parle de l’éveil à l’amour, de la difficulté à exprimer ses sentiments dans un cadre social assez rigide.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Chishû Ryû, Shûji Sano, Yôko Sugi, Mie Kitahara, Kô Mishima, Shôji Yasui, Kinuyo Tanaka
Voir la fiche du film et la filmographie de Kinuyo Tanaka sur le site IMDB.

Voir les autres films de Kinuyo Tanaka chroniqués sur ce blog…

Remarque :
• Le scénario a été amendé à la demande d’un sponsor, la Nippon Telegraph and Telephone Public Corporation (ce qui explique ce passage si étrange sur les télécommunications!)
• La réalisatrice Kinuyo Tanaka tient le rôle d’une servante (Yoneya).

(1) Immense star dans son pays, Kinuyo Tanaka avait plus de 100 films à son actif quand elle est passée à la réalisation. Le désamour de son public suite à une campagne de dénigrement (elle était accusée de s’être trop américanisée lors d’une tournée aux Etats-Unis) la poussa à passer derrière la caméra. Elle fut ainsi la première femme réalisatrice japonaise après la guerre.

La Lune s'est levée (Tsuki wa noborinu)Hisako Yamane, Yôko Sugi et Mie Kitahara dans La Lune s’est levée (Tsuki wa noborinu) de Kinuyo Tanaka.
La Lune s'est levée (Tsuki wa noborinu)Chishû Ryû, Hisako Yamane et Yôko Sugi dans La Lune s’est levée (Tsuki wa noborinu) de Kinuyo Tanaka.

10 décembre 2022

Encanto, la fantastique famille Madrigal (2021) de Jared Bush, Byron Howard et Charise Castro Smith

Titre original : « Encanto »

Encanto, la fantastique famille Madrigal (Encanto)La famille Madrigal vit dans un petit village isolé des montagnes colombiennes. Chaque membre de la famille possède un pouvoir magique, à l’exception de Mirabel, 15 ans, qui vit avec la frustration de ne pas en avoir. Alors que la magie de sa famille est menacée de s’éteindre, Mirabel découvre qu’elle est peut-être la seule à pouvoir la préserver…
Encanto : La Fantastique Famille Madrigal est un long métrage d’animation,  le 60e « Classique d’animation » des studios Disney. C’est une comédie musicale dont l’action se situe dans un village colombien traditionnel fictif. Le récit est inspiré du réalisme magique emblématique du pays. Ce film coloré, joyeux, plein de vie, de mouvements et de féérie est un beau spectacle, plaisant même lorsque l’on ne se situe pas exactement dans la tranche d’âge ciblée (officiellement « à partir de 6 ans »)… Le propos fait l’apologie de la famille et prône la tolérance face aux différences, présentées comme une force.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs :
Voir la fiche du film et la filmographie de Jared Bush sur le site imdb.com.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Encanto, la fantastique famille Madrigal (Encanto) Encanto, la fantastique famille Madrigal (Encanto)
de Jared Bush, Byron Howard & Charise Castro Smith.

6 décembre 2022

Les voleurs de chevaux (2019) de Yerlan Nurmukhambetov et Lisa Takeba

Titre original : « The Horse Thieves. Roads of Time »

Les voleurs de chevaux (The Horse Thieves. Roads of Time)Dans une steppe d’Asie centrale, un éleveur de chevaux est tué laissant derrière lui sa femme et ses trois enfants dont leur jeune fils aîné. Recueillis par des proches, l’histoire bascule avec l’arrivée lors des obsèques d’un personnage mystérieux qui jouera un rôle essentiel et dramatique dans la résolution de l’affaire…
Les voleurs de chevaux est un film réalisé conjointement par Yerlan Nurmukhambetov (Kazakhstan), qui en a également écrit le scénario, et Lisa Takeba (Japon). Il est inspiré d’un fait divers survenu au Kazakhstan à l’époque soviétique. Le récit est vu à travers les yeux de l’enfant de 12 ans. Les grandes étendues, aussi désolées que picturales, donnent au film une atmosphère particulière et questionnent sur la place de l’homme. L’histoire est plutôt simple mais assez forte. Elle interroge sur la valeur de la vie humaine. Le rythme est lent, presque contemplatif et il y a une certaine délicatesse dans l’approche. Les voleurs de chevaux fait partie de ces histoires assez simples qui ont une portée philosophique certaine. Le film n’a eu, hélas, qu’une distribution limitée.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Madi Minaidarov, Mirai Moriyama, Samal Yeslyamova
Voir la fiche du film et la filmographie de Yerlan Nurmukhambetov et Lisa Takeba sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Les voleurs de chevaux (The Horse Thieves. Roads of Time)Madi Minaidarov et Samal Yeslyamova dans Les voleurs de chevaux (The Horse Thieves. Roads of Time) de Yerlan Nurmukhambetov & Lisa Takeba.

Les voleurs de chevaux (The Horse Thieves. Roads of Time)Mirai Moriyama dans Les voleurs de chevaux (The Horse Thieves. Roads of Time) de Yerlan Nurmukhambetov & Lisa Takeba.

14 septembre 2022

L’oubli que nous serons (2020) de Fernando Trueba

Titre original : « El olvido que seremos »

L'oubli que nous serons (El olvido que seremos)En 1983, Héctor Joaquim, fils du Dr Héctor Abad, revient à Medellín (Colombie) depuis Turin où il a fait ses études. Il revoit sa vie heureuse de petit garçon avec ce père qu’il vénère, sa mère et ses cinq sœurs. Héctor Abad est médecin et il enseigne à l’université. Il contribue également à des projets sociaux dans les quartiers misérables de la ville, cherchant à promouvoir la vaccination…
L’oubli que nous serons est un film colombien réalisé par l’espagnol Fernando Trueba. C’est l’adaptation du roman homonyme qu’Héctor Abad Faciolince a écrit sur son père, Héctor Abad Gómez, professeur de médecine et professeur d’université, défenseur des droits de l’homme en Colombie dans les années 1970 et 1980. Le récit accorde la plus grande place à la vie de famille ce qui permet de dresser un portrait de l’homme et de ses engagements. C’est un récit vif et assez joyeux, mais aussi assez touchant dans la relation père-fils. Javier Cámara fait une belle interprétation qui n’est pas dénuée de douceur.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Javier Cámara, Nicolás Reyes Cano, Juan Pablo Urrego, Patricia Tamayo
Voir la fiche du film et la filmographie de Fernando Trueba sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Remarque :
* Le titre est repris du premier vers d’un sonnet attribué à Jorge Luis Borges intitulé Aquí, hoy, trouvé dans l’une des poches d’Héctor Abad Gómez après l’assassinat.

L'oubli que nous serons (El olvido que seremos)Nicolás Reyes Cano et Javier Cámara dans L’oubli que nous serons (El olvido que seremos) de Fernando Trueba.

L'oubli que nous serons (El olvido que seremos)La famille au grand complet dans L’oubli que nous serons (El olvido que seremos) de Fernando Trueba.

9 septembre 2022

True Mothers (2020) de Naomi Kawase

Titre original : « Asa ga kuru »

True Mothers (Asa ga kuru)Satoko et son mari sont liés pour toujours à Hikari, la jeune fille de 14 ans qui a donné naissance à Asato, leur fils adoptif. Aujourd’hui, Asato a 6 ans et la famille vit heureuse à Tokyo. Mais Hikari souhaite reprendre le contact avec la famille…
True Mothers est un film japonais coécrit et réalisé par la réalisatrice Naomi Kawase, d’après le roman homonyme de Mizuki Tsujimura. Il aborde le thème de l’adoption sous plusieurs angles en nous contant plusieurs récits habilement entrelacés de flash-back. Si le film débute par celui des parents adoptifs, il se recentre ensuite plus longuement sur celui de la mère biologique. La construction est élégante, le récit semble s’ouvrir par pétales comme une fleur. L’approche est très délicate, avec même une certaine douceur qui n’occulte pas toutefois les difficultés rencontrées par les deux mères. La nature est aussi toujours présente. La réalisatrice, qui a elle-même été élevée par des parents adoptifs, précise que l’adoption n’est pas encore très bien acceptée au Japon.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Hiromi Nagasaku, Arata Iura, Aju Makita, Hiroko Nakajima
Voir la fiche du film et la filmographie de Naomi Kawase sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Naomi Kawase chroniqués sur ce blog…

Remarque :
* A propos de la nature, la cinéaste explique : « Les plans autour de la nature, sur les arbres, le vent, la mer… participent à mon interprétation personnelle du monde. Je tiens énormément à la présence de la nature dans ce que je filme. À tel point que c’est devenu effectivement un code de mon cinéma. Et chaque plan de cette nature porte une signification. »

True Mothers (Asa ga kuru)Aju Makita, Hiromi Nagasaku et Arata Iura dans True Mothers (Asa ga kuru) de Naomi Kawase.

2 août 2022

Le Discours (2020) de Laurent Tirard

Le DiscoursAvec Sonia, Adrien a enfin trouvé la femme de sa vie. Mais un beau jour, elle lui annonce soudainement son besoin « d’une pause » dans leur relation puis quitte le domicile. C’était il y a 38 jours, et depuis Adrien ne tient plus : il s’est décidé à lui envoyer un SMS, a vu qu’elle l’avait lu, mais toujours pas de réponse. En plus, il est invité à un dîner chez ses parents, avec sa sœur Sophie et son futur beau-frère Ludo qui l’achève en lui demandant de faire un discours lors de leur prochain mariage…
Le Discours est un film français réalisé par Laurent Tirard. Il s’agit d’une adaptation du roman du même nom de Fabrice Caro paru en 2018. Sur un sujet qui pourrait être banal, l’auteur a développé le monologue intérieur d’un trentenaire plutôt introverti confronté à un drame tout relatif. De ses turbulences sentimentales et de ses difficultés à exprimer ce qu’il ressent dans un milieu familial trop prévisible naissent un humour basé sur les petits riens du quotidien et une savoureuse satire de la famille. Tout sonne juste. Le film a la forme d’une suite de petites saynètes qui matérialisent les pensées du personnage principal qui s’adresse souvent directement à la caméra. Benjamin Lavernhe excelle dans ce rôle et trouve la bonne distance. Très amusant.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Julia Piaton, Kyan Khojandi, Guilaine Londez, François Morel
Voir la fiche du film et la filmographie de Laurent Tirard sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Laurent Tirard chroniqués sur ce blog…

Le DiscoursBenjamin Lavernhe et Benjamin Lavernhe dans Le Discours de Laurent Tirard.

Le DiscoursFrançois Morel, Guilaine Londez, Benjamin Lavernhe (de dos), Julia Piaton et Kyan Khojandi dans Le Discours de Laurent Tirard.

26 juillet 2022

La vie est un long fleuve tranquille (1988) de Étienne Chatiliez

La Vie est un long fleuve tranquilleDans une ville du Nord de la France, les nouveau-nés de deux familles socialement radicalement opposées ont été échangés à la maternité par une infirmière excédée par l’indifférence de son amant, le médecin gynécologue. Douze ans après les faits, elle révèle l’inversion aux familles…
La vie est un long fleuve tranquille est un film français réalisé par Étienne Chatiliez, dont c’est le premier long métrage après un début de carrière dans la publicité. Il en a coécrit le scénario avec Florence Quentin. L’histoire est inspirée d’un fait divers ayant eu lieu à Roubaix dans les années 1950. La vision  des différences entre deux classes sociales très typées était assez inattendue à sa sortie. Le portrait de la famille Groseille peut paraître excessivement négatif mais il n’est pas exempt d’une certaine tendresse envers ses membres. Le regard porté sur la famille bourgeoise et catholique Le Quesnoy est plus sévère mais la caricature est alimentée par une bonne dose d’humour, notamment dans les dialogues. Le film parait un peu brouillon, le montage est parfois surprenant, avec des coupes brutales et un manque de transitions (sans parler de l’absence de fin). L’ensemble reste assez amusant. Gros succès à sa sortie salué par quatre César.
Elle: 3 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Benoît Magimel, Hélène Vincent, André Wilms, Daniel Gélin, Catherine Hiegel, Catherine Jacob, Patrick Bouchitey
Voir la fiche du film et la filmographie de Étienne Chatiliez sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Étienne Chatiliez chroniqués sur ce blog…

La Vie est un long fleuve tranquilleTara Römer et Benoît Magimel dans La vie est un long fleuve tranquille de Étienne Chatiliez.

20 juin 2022

La Fièvre dans le sang (1961) de Elia Kazan

Titre original : « Splendor in the Grass »

La Fièvre dans le sang (Splendor in the Grass) Dans une petite ville du Kansas, en 1928, Deanie (Natalie Wood) et Bud (Warren Beatty) sont amoureux l’un de l’autre. Le père de Bud, riche homme d’affaires, a d’ambitieux projets pour son fils. De son côté, Deanie, issue d’une famille de classe moyenne, se voit contrainte par sa mère de respecter la morale conservatrice dominante et de ne faire aucun écart de conduite avant le mariage…
La Fièvre dans le sang est un film américain réalisé par Elia Kazan, sorti en 1961. Le scénario a été écrit par le dramaturge et romancier William Inge, basé sur des personnes qu’il a connues quand il était adolescent au Kansas dans les années 20. Avec cette histoire d’amour passionné, Elia Kazan continue ce qu’il a fait film après film : dresser un portrait des Etats-Unis avec ses idéaux et ses travers, ici le poids du puritanisme, source d’immobilisme. Il montre que certaines des valeurs morales et économiques vacillent, tout en affichant un optimisme lié aux individus. Comme toujours avec Kazan, les sentiments sont intenses, les personnages démonstratifs et les pulsions très présentes. La Fièvre dans le sang est un film assez puissant dans son exposé, un film vraiment remarquable.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Natalie Wood, Warren Beatty, Pat Hingle, Audrey Christie, Barbara Loden, Zohra Lampert
Voir la fiche du film et la filmographie de Elia Kazan sur le site IMDB.

Voir les autres films de Elia Kazan chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Elia Kazan

Remarque :
* Premier film avec Warren Beatty.
* Le titre original, Splendor in the Grass, est tiré d’un poème de William Wordsworth que Deanie lit en classe. Le terme symbolise une vision idéalisée de la vie que l’on a dans sa jeunesse, que l’on perd ensuite mais cette perte nous rend plus fort :
    What though the radiance which was once so bright
    Be now for ever taken from my sight,
    Though nothing can bring back the hour
    Of Splendor in the Grass, glory in the flower
    We will grieve not; rather find
    Strength in what remains behind.
(poème « Ode: Intimations of Immortality from Recollections of Early Childhood« )

La Fièvre dans le sang (Splendor in the Grass)Natalie Wood et Warren Beatty dans La Fièvre dans le sang (Splendor in the Grass) de Elia Kazan.

Voir nos commentaires d’une précédente vision

19 juin 2022

House of Gucci (2021) de Ridley Scott

House of GucciÀ la fin des années 1970, le jeune Maurizio Gucci tombe amoureux de la ravissante et manipulatrice Patrizia Reggiani et, contre l’avis de son père, décide de l’épouser. Aidée par l’oncle de Maurizio, codirigeant de la maison de couture avec son père, Patrizia réussit à le convaincre de renoncer à ses ambitions juridiques pour intégrer l’entreprise dont il devient, de facto, le probable héritier …
House of Gucci est un film biographique américain réalisé par Ridley Scott. Il est adapté du livre homonyme écrit par Sara Gay Forden et paru en 2001. L’histoire relate les quelque vingt années où les membres de la famille Gucci ont intrigué (et pire encore) entre eux pour finalement perdre totalement la marque familiale crée par leurs ancêtres. Le récit est teinté d’un glamour qui peut le rendre attrayant mais l’ensemble finit par sembler un peu long car Ridley Scott n’a pas trouvé le moyen de donner à son film une dimension supplémentaire pour le rendre remarquable. La mise en scène est toutefois somptueuse et efficace, très professionnelle, le film a été bouclé en 43 jours ce qui paraît exceptionnel. Le cinéaste a su réunir un beau plateau d’acteurs. Lady Gaga s’y montre étonnante en exprimant une force et une présence phénoménales dans son jeu. Adam Driver et Jared Leto sont également remarquables. Gros succès en salles.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Lady Gaga, Adam Driver, Al Pacino, Jeremy Irons, Jared Leto, Jack Huston, Salma Hayek, Camille Cottin
Voir la fiche du film et la filmographie de Ridley Scott sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Ridley Scott chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Ridley Scott

House of GucciAdam Driver et Lady Gaga dans House of Gucci de Ridley Scott.

5 mai 2022

Sons of Philadelphia (2020) de Jérémie Guez

Titre original : « Brothers by Blood »

Sons of Philadelphia (The Sound of Philadelphia)Philadelphie. Il y a trente ans, la famille de Michael a recueilli Peter à la mort de son père, dans des circonstances opaques. Aujourd’hui, Peter et Michael sont deux petits malfrats aux tempéraments opposés. L’un est aussi violent et exubérant que l’autre est taciturne. Quand Michael est désigné comme « gênant » par la mafia italienne, le passé trouble de la famille ressurgit…
Sons of Philadelphia est un thriller franco-américain réalisé par le français Jérémie Guez qui a tourné en anglais avec des acteurs américains et européens. L’histoire, adaptée du roman Brotherly Love écrit par l’ex-journaliste Peter Dexter en 1991, met en scène deux frères à la tête d’une petite mafia irlandaise sur le déclin en prise avec une mafia italienne. A noter que Philadelphie est réputée avoir une tradition de mafia très violente. Le réalisateur s’est surtout attachée à la forme, créant une atmosphère très noire, s’efforçant de montrer l’environnement piteux dans lequel vivent ses personnages tourmentés. Le récit est centré sur les liens étroits mais ambigus qui lient les deux personnages, cousins mais presque frères, et sur le sentiment de loyauté familiale. Il peine toutefois à nous intéresser vraiment et la construction est alourdie par des flashbacks explicatifs assez insistants. Sons of Philadelphia a néanmoins séduit une partie de la critique par sa forme qui peut rappeler certains films de James Gray. Belle prestation de Matthias Schoenaerts.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Matthias Schoenaerts, Joel Kinnaman, Maika Monroe, Paul Schneider, Nicholas Crovetti, Ryan Phillippe
Voir la fiche du film et la filmographie de Jérémie Guez sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Sons of PhiladelphiaMatthias Schoenaerts dans Sons of Philadelphia de Jérémie Guez.