28 octobre 2022

Le Cavaleur (1979) de Philippe de Broca

Le CavaleurEdouard Choiseul, quinquagénaire, pianiste virtuose, ne cesse de courir entre contingences professionnelles et sentimentales. Lorsque sa femme menace de le quitter, il décide de consacrer un peu de temps à sa famille…
Le Cavaleur est un film français réalisé par Philippe de Broca. Après plusieurs films de commande, c’est pour le cinéaste un film plus personnel ; il en a écrit le scénario avec Michel Audiard. C’est une comédie virevoltante, parfaitement écrite et équilibrée. Le plus remarquable est probablement d’avoir su ne pas se limiter à une simple comédie en donnant de l’épaisseur au personnage central. L’histoire mêle avec bonheur l’humour et une certaine gravité. L’ensemble est parfaitement maitrisé. Jean Rochefort sait donner plusieurs facettes à son personnage. Une belle réussite.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Jean Rochefort, Nicole Garcia, Annie Girardot, Danielle Darrieux, Catherine Alric, Jean Desailly, Jacques Jouanneau
Voir la fiche du film et la filmographie de Philippe de Broca sur le site IMDB.

Voir les autres films de Philippe de Broca chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Philippe de Broca

Le CavaleurNicole Garcia et Jean Rochefort dans Le Cavaleur de Philippe de Broca.

Le CavaleurJean Rochefort dans Le Cavaleur de Philippe de Broca.

13 octobre 2022

L’Emmerdeur (1973) de Edouard Molinaro

L'emmerdeurUn tueur à gages (Lino Ventura) arrive à Montpellier pour abattre un témoin dans une affaire de corruption. De sa chambre d’hôtel, il a une vue dégagée sur les marches du palais de justice. Mais, dans la chambre voisine, un représentant de commerce que sa femme vient de quitter (Jacques Brel) cherche à se suicider…
L’Emmerdeur est un film réalisé par Édouard Molinaro. Le scénario est signé Francis Veber, d’après sa pièce Le Contrat (1971). Le début des années soixante-dix a vu plusieurs « affaires » défrayer la chronique, ce qui inspira le cinéma. Le scénario de L’Emmerdeur fait allusion à l’affaire Aranda (1). Mais ce n’est pas un film d’enquête pour autant, loin de là, il s’agit d’une comédie dont le moteur est la cohabitation forcée de deux personnages aux caractères très opposés, une situation que l’on retrouvera dans nombre de scénarios de Francis Veber. L’opposition fonctionne bien ici, sans exagération, avec une belle prestation de Jacques Brel qui parvient bien à attirer la sympathie. Le scénario nous réserve des rebondissements inattendus, malgré le très court laps de temps (l’histoire se déroule presque en temps réel). Une bonne comédie. Le remake que tournera Francis Veber 35 ans plus tard n’aura pas, hélas, les mêmes qualités.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Lino Ventura, Jacques Brel, Caroline Cellier, Jean-Pierre Darras, Nino Castelnuovo
Voir la fiche du film et la filmographie de Edouard Molinaro sur le site IMDB.

Voir les autres films de Edouard Molinaro chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Édouard Molinaro

(1) Jean-Luc Douin mentionne l’allusion à cette affaire dans son ouvrage Le Cinéma français (éditions de la Martinière, 2014).
Rappel de l’affaire : En 1972, Gabriel Aranda, ancien conseiller ministériel, a transmis au Canard Enchainé des documents secrets qui révélèrent la corruption existant dans le secteur de l’urbanisme et de la construction à l’époque, ce qui déclencha un scandale politique.

L'emmerdeurJacques Brel et Lino Ventura dans L’emmerdeur de Édouard Molinaro.

Remakes :
L’Emmerdeur de Francis Veber (2008) avec Richard Berry et Patrick Timsit
Buddy Buddy de Billy Wilder (1981) avec Jack Lemmon et Walter Matthau

3 septembre 2022

A la recherche de Garbo (1984) de Sidney Lumet

Titre original : « Garbo Talks »

À la recherche de Garbo (Garbo Talks)Estelle est une femme énergique toujours prête à se battre avec vigueur contre les injustices et les abus. Son fils Gilbert est tout à l’opposé : dans la société où il est employé, il est l’objet de brimades et il ne contrarie jamais ses supérieurs. Apprenant qu’elle a une tumeur au cerveau, Estelle demande à son fils de rencontrer son idole de toujours, Greta Garbo…
À la recherche de Garbo est un film américain écrit par Larry Grusin et réalisé par Sidney Lumet. Le réalisateur se lance dans un genre qu’il a peu ou pas exploré au cours des quelque 25 années de carrière qu’il a derrière lui : la comédie. Le récit a le mérite de l’originalité. Tout n’est pas réussi mais Anne Bancroft montre des talents surprenants pour la comédie. Certains moments sont savoureux comme la scène où elle grimpe sur un immeuble en construction pour aller réprimander un groupe d’ouvriers qui avaient lancé des paroles obscènes envers une passante. L’actrice se montre tout aussi parfaite dans les scènes émouvantes, son récit de ses émois cinématographies sur son lit d’hôpital en est le meilleur exemple. Le film est aussi, et surtout, un hommage au cinéma et à l’un de ses plus grands mythes, Greta Garbo. C’est toutefois un film en demi-teinte, mais inattendu de la part de Sidney Lumet.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Anne Bancroft, Ron Silver, Carrie Fisher, Catherine Hicks, Steven Hill, Howard Da Silva
Voir la fiche du film et la filmographie de Sidney Lumet sur le site IMDB.

Voir les autres films de Sidney Lumet chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Sidney Lumet

Remarques :
* Les producteurs n’ont pas réussi à trouver Greta Garbo pour lui demander d’apparaître dans le film (ce qu’elle aurait, bien entendu, très certainement refusé). A noter que Greta Garbo avait alors 79 ans. L’actrice est décédée en 1990. Son dernier film date de 1941.
* Le titre original fait référence au premier film parlant tourné par Greta Garbo, Anna Christie (1930). La MGM avait utilisé comme accroche publicitaire « Garbo Talks ».

À la recherche de Garbo (Garbo Talks)Ron Silver et Carrie Fisher dans À la recherche de Garbo (Garbo Talks) de Sidney Lumet.

À la recherche de Garbo (Garbo Talks)Anne Bancroft dans À la recherche de Garbo (Garbo Talks) de Sidney Lumet.

13 août 2022

Belles familles (2015) de Jean-Paul Rappeneau

Belles famillesJérôme Varenne, qui vit à Shanghai depuis plus de dix ans, est de passage à Paris. Il est stupéfait d’apprendre que la maison de famille d’Ambray où il a grandi est au cœur d’un conflit local et familial. Il décide de se rendre sur place…
Belles familles est un film français coécrit et réalisé par Jean-Paul Rappeneau qui n’a hélas réalisé que huit longs métrages en plus de cinquante ans de carrière. A 83 ans, il n’a rien perdu de son style très enlevé, de son goût pour les histoires aux personnages virevoltants et de son extraordinaire maitrise de l’art du montage. Le thème est actuel et courant, les difficultés des héritages suite à l’éclatement de couples, mais le grand art de Rappeneau est de parvenir à traiter ce sujet épineux en une comédie bondissante et légère sans rien enlever à sa gravité. Il a réuni un beau plateau d’acteurs qui doivent opter pour un jeu parfois exubérant mais sans excès. C’est toutefois un style qui semble ne pas plaire à tous, hélas car Belles familles est dans la meilleure veine des comédies françaises.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Mathieu Amalric, Marine Vacth, Gilles Lellouche, Nicole Garcia, Karin Viard, Guillaume de Tonquédec, André Dussollier, Gemma Chan, Claude Perron
Voir la fiche du film et la filmographie de Jean-Paul Rappeneau sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Jean-Paul Rappeneau chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Jean-Paul Rappeneau

Belles famillesMathieu Amalric, Karin Viard, Gilles Lellouche et Marine Vacth dans Belles familles de Jean-Paul Rappeneau.

2 août 2022

Le Discours (2020) de Laurent Tirard

Le DiscoursAvec Sonia, Adrien a enfin trouvé la femme de sa vie. Mais un beau jour, elle lui annonce soudainement son besoin « d’une pause » dans leur relation puis quitte le domicile. C’était il y a 38 jours, et depuis Adrien ne tient plus : il s’est décidé à lui envoyer un SMS, a vu qu’elle l’avait lu, mais toujours pas de réponse. En plus, il est invité à un dîner chez ses parents, avec sa sœur Sophie et son futur beau-frère Ludo qui l’achève en lui demandant de faire un discours lors de leur prochain mariage…
Le Discours est un film français réalisé par Laurent Tirard. Il s’agit d’une adaptation du roman du même nom de Fabrice Caro paru en 2018. Sur un sujet qui pourrait être banal, l’auteur a développé le monologue intérieur d’un trentenaire plutôt introverti confronté à un drame tout relatif. De ses turbulences sentimentales et de ses difficultés à exprimer ce qu’il ressent dans un milieu familial trop prévisible naissent un humour basé sur les petits riens du quotidien et une savoureuse satire de la famille. Tout sonne juste. Le film a la forme d’une suite de petites saynètes qui matérialisent les pensées du personnage principal qui s’adresse souvent directement à la caméra. Benjamin Lavernhe excelle dans ce rôle et trouve la bonne distance. Très amusant.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Julia Piaton, Kyan Khojandi, Guilaine Londez, François Morel
Voir la fiche du film et la filmographie de Laurent Tirard sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Laurent Tirard chroniqués sur ce blog…

Le DiscoursBenjamin Lavernhe et Benjamin Lavernhe dans Le Discours de Laurent Tirard.

Le DiscoursFrançois Morel, Guilaine Londez, Benjamin Lavernhe (de dos), Julia Piaton et Kyan Khojandi dans Le Discours de Laurent Tirard.

16 juillet 2022

Maggie (1954) de Alexander Mackendrick

Titre original : « The ‘Maggie’ »

Maggie (The 'Maggie')Le Maggie est un petit bateau-cargo vieillissant. Son pittoresque capitaine vient justement de perdre sa licence du fait de sa vétusté. Le capitaine parvient néanmoins à tromper un anglais qui cherche un bateau moderne pour transporter la marchandise de son patron américain…
Maggie est une comédie britannique sortie des studios Ealing, écrite par William Rose et réalisée par Alexander Mackendrick (le même tandem créera l’excellent The Ladykillers l’année suivante). L’humour repose sur le choc de deux civilisations, personnifiées par le rusé capitaine attaché aux traditions face à un homme d’affaires américain moderne et matérialiste. Le propos n’est pas trop manichéen, toutefois : la capitaine est parfois bien malhonnête pour sauver son rafiot et l’américain est finalement plus humain qu’attendu. Les portraits des deux mondes sont donc assez nuancés. Le seul personnage qui soit vraiment malmené et ridiculisé dans cette histoire est le secrétaire anglais qui « navigue » entre les deux. Le vrai point central est toutefois l’enfant, un jeune mousse enthousiaste qui joue le rôle d’intermédiaire ou de passerelle. Amusant.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Paul Douglas, Alex Mackenzie, Tommy Kearins, Hubert Gregg
Voir la fiche du film et la filmographie de Alexander Mackendrick sur le site IMDB.

Voir les autres films de Alexander Mackendrick chroniqués sur ce blog…

Remarque :
* Le Maggie est un « Clyde puffer » typique, c’est-à-dire un de ces petits bateaux-cargos construits entre 1856 et 1939 sur les bords du canal de Forth & Clyde en Ecosse, destinés à transporter toutes sortes de marchandises sur la côte ouest de l’Ecosse. Ils avaient un fond plat pour pouvoir venir s’échouer sur les plages et ravitailler les endroits les plus isolés.

Maggie (The 'Maggie') Maggie (The ‘Maggie’) de Alexander Mackendrick.

Maggie (The 'Maggie')Tommy Kearings et Alex Mackenzie dans Maggie (The ‘Maggie’) de Alexander Mackendrick.

7 juillet 2022

Un tour chez ma fille (2021) de Eric Lavaine

Un tour chez ma filleJacqueline, en pleins travaux dans son appartement, est joyeusement contrainte d’aller vivre quelques jours chez sa fille ainée Carole et son gendre, en pleine thérapie de couple. Mais les travaux s’éternisent et les « quelques jours » se transforment en « quelques mois »…
Un tour chez ma fille est une comédie française coécrite et réalisée par Éric Lavaine. Il s’agit de la suite de son film Retour chez ma mère, sorti en 2016 (avec Josiane Balasko, Alexandra Lamy et Mathilde Seigner). Le thème de la mère envahissante est bien conventionnel et, hélas, le développement ne montre aucune originalité. Éric Lavaine grossit constamment le trait pour créer l’humour mais ne provoque le plus souvent que l’embarras. Finalement, le personnage le plus amusant est celui du mari, gentil et un peu bête. Josiane Balasko et Mathilde Seigner livrent une interprétation professionnelle mais sans enthousiasme visible.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Josiane Balasko, Mathilde Seigner, Jérôme Commandeur, Philippe Lefebvre, Didier Flamand, Jean-François Cayrey
Voir la fiche du film et la filmographie de Eric Lavaine sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Un tour chez ma filleJosiane Balasko et Jérôme Commandeur dans Un tour chez ma fille de Eric Lavaine.

22 juin 2022

OSS 117: Alerte rouge en Afrique noire (2021) de Nicolas Bedos

OSS 117: Alerte rouge en Afrique noireEn janvier 1981, alors que la France est en pleine campagne présidentielle, Hubert Bonisseur de La Bath reçoit la mission de secourir Serge, alias OSS 1001, un agent envoyé en mission en Afrique de l’Ouest pour aider le dirigeant Koudjo Sangawe Bamba à mater des rébellions…
OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire est une comédie d’espionnage française réalisé par Nicolas Bedos. Il s’agit du onzième film mettant en scène le personnage d’OSS 117 et du troisième volet de la saga parodique portée par l’acteur Jean Dujardin, dont les deux premiers films, Le Caire, nid d’espions (2006) et Rio ne répond plus (2009), avaient été réalisés par Michel Hazanavicius. Ce dernier a cette fois décliné la proposition, peu séduit par le scénario. Le scénariste reste Jean-François Halin. Si le film paraît franchement raté, ce n’est pas toutefois de la faute du scénario mais plutôt parce que Nicolas Bedos n’a pas su trouver le ton juste. Mettre en scène de façon comique un héros raciste, misogyne et réactionnaire demande une certaine subtilité dans le dosage de l’humour. Nicolas Bedos n’a manifestement pas cette subtilité. Son film n’a rien d’amusant.
Elle:
Lui : 1 étoile

Acteurs: Jean Dujardin, Pierre Niney, Fatou N’Diaye, Natacha Lindinger
Voir la fiche du film et la filmographie de Nicolas Bedos sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Nicolas Bedos chroniqués sur ce blog…

OSS 117: Alerte rouge en Afrique noirePierre Niney et Jean Dujardin dans OSS 117: Alerte rouge en Afrique noire de Nicolas Bedos.

18 juin 2022

Jules de Londres (1963) de Cliff Owen

Titre original : « The Wrong Arm of the Law »

Jules de Londres (The Wrong Arm of the Law)Pearly Gates (Peter Sellers) est à la tête d’un gang de voleurs et également d’une maison de couture huppée qui lui tient lieu de couverture. Leurs opérations sont fortement contrariées par trois Australiens qui se font passer pour des policiers : ils les prennent sur le fait et leur dérobent le butin…
Jules de Londres est une comédie policière britannique réalisé par Cliff Owen. Le film n’est pas des plus remarquables dans sa forme mais il est réussi, grâce à une écriture intelligente et précise et une excellente interprétation. L’humour british est assez constant avec une bonne dose d’incongru et de nonsense. Peter Sellers tient parfaitement le premier rôle, sans excès, toujours avec grande justesse. Face à lui, Lionel Jeffries est assez savoureux en inspecteur de Scotland Yard. Un film qui regarde avec grand plaisir. Jules de Londres connut un beau succès en Grande Bretagne. Il n’est sorti que trois ans plus tard en France et de façon confidentielle.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Peter Sellers, Lionel Jeffries, Bernard Cribbins, Davy Kaye, Nanette Newman, Ed Devereaux, John Le Mesurier
Voir la fiche du film et la filmographie de Cliff Owen sur le site IMDB.

Voir les autres films de Cliff Owen chroniqués sur ce blog…

Jules de Londres (The Wrong Arm of the Law)Peter Sellers et Nanette Newman dans Jules de Londres (The Wrong Arm of the Law) de Cliff Owen.

Jules de Londres (The Wrong Arm of the Law)Lionel Jeffries, Graham Stark et Davy Kaye
dans Jules de Londres (The Wrong Arm of the Law) de Cliff Owen.

15 mai 2022

Les Gamins (2013) de Anthony Marciano

Les gaminsThomas (Max Boublil) rêve de faire carrière dans la musique. Gilbert (Alain Chabat), le futur beau-père de Thomas, décide de partir refaire sa vie, entraînant Thomas avec lui pour lui éviter de sombrer dans la même routine. Cette nouvelle vie de gamins va leur permettre de vivre la vie sous un nouveau jour, sans les soucis du quotidien, mais aussi de s’en créer d’autres…
Les Gamins est une comédie française réalisée par Anthony Marciano. Il en a écrit le scénario avec Max Boublil qui tient le rôle principal. L’humour fonctionne bien mais il réside essentiellement dans les dialogues, assez savoureux. Paradoxalement, l’humour n’est pas aussi potache qu’attendu et, même lorsqu’il se situe en dessous de la ceinture, c’est sans vulgarité excessive. Bien entendu, ce personnage de grand gamin tout fou va comme un gant à Alain Chabat. Si les dialogues sont réussis, l’histoire en elle-même ne montre aucune originalité, notamment dans son volet sentimental et dans son épilogue convenu et moralisant. Ce n’est pas de ce côté qu’il faut chercher les qualités du film. Les Gamins parvient néanmoins très bien à nous amuser et à nous faire passer un bon moment.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Alain Chabat, Max Boublil, Sandrine Kiberlain, Mélanie Bernier
Voir la fiche du film et la filmographie de Anthony Marciano sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Anthony Marciano chroniqués sur ce blog…

Les gaminsMax Boublil et Alain Chabat dans Les gamins de Anthony Marciano.