25 octobre 2021

BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan (2018) de Spike Lee

Titre original : « BlacKkKlansman »

BlacKkKlansman1978. Dans la ville de Colorado Springs, le jeune Ron Stallworth, premier policier afro-américain de la police locale, répond à une annonce de recrutement pour le Ku Klux Klan. Il va réussir a être intégré, conversant beaucoup par téléphone, un autre policier blanc prenant sa place lorsqu’une présence physique est nécessaire…
Aussi incroyable qu’elle puisse paraître, l’histoire de BlacKkKlansman est inspirée d’une histoire vraie. Spike Lee l’a pimentée quelque peu en ajoutant une partie romance (le personnage de la jeune étudiante noire est fictif). Son film est intelligemment équilibré, même s’il semble appuyer un peu trop fort parfois et paraît alors un peu maladroit. Ses suprématistes blancs sont très typés, leur stupidité fait souvent sourire nous faisant osciller entre rire et consternation. Le rire n’est toutefois plus là en fin de film, lorsque le réalisateur relie son récit à l’actualité récente.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: John David Washington, Adam Driver, Laura Harrier, Alec Baldwin
Voir la fiche du film et la filmographie de Spike Lee sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Spike Lee chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Spike Lee

Remarques :
* Dans la réalité, l’opération a duré neuf mois. Elle est ensuite restée secrète. Ron Stallworth ne l’a dévoilée qu’après avoir pris sa retraite en 2005. Il a révélé que l’enquête avait démontré que plusieurs membres du Klan étaient des membres des forces armées américaines en activité, y compris deux membres du NORAD, organisation qui contrôlait le déclenchement des armes nucléaires.
* Dans la réalité, le policier blanc n’a pas eu besoin d’apprendre à calquer sa voix sur celle de Ron Stallworth. Celui-ci raconte en effet que les membres du Klan n’ont jamais remarqué la différence de timbre entre la voix au téléphone et la voix entendue lors des présences physiques de l’alter ego.
* Le film commence par un extrait de Autant en emporte le vent, montrant les ravages de la guerre de Sécession durant le siège d’Atlanta. L’exposé des théories racistes qui suit est sur un fond d’images de Naissance d’une Nation de D.W. Griffith (1915), le même film que regardent plus tard les membres du KKK lors de leur réunion.

BlacKkKlansmanAdam Driver et John David Washington dans BlacKkKlansman de Spike Lee.

21 octobre 2021

Vers l’autre rive (2015) de Kiyoshi Kurosawa

Titre original : « Kishibe no tabi »

Vers l'autre rive (Kishibe no tabi)Mizuki, veuve depuis trois ans, vit seule en donnant des cours de piano aux enfants. Un soir, son mari revient à la maison. Il lui annonce que son corps a bien disparu en mer, mangé par les crabes mais que, depuis, il a parcouru le Japon et sympathisé avec des vivants et d’autres personnes « comme lui ». Il demande à Mizuki de l’accompagner pour découvrir tout ce qu’il a fait et vu…
Vers l’autre rive est un film japonais réalisé par Kiyoshi Kurosawa (qui, rappelons-le, n’a aucun lien de parenté avec Akira Kurosawa). C’est l’adaptation d’un roman de Kazumi Yumoto, auteure japonaise qui semble avoir beaucoup écrit de romans pour la jeunesse (assez étrangement, car ce film n’est pas vraiment un film pour enfants). Si le début nous intrigue surtout, c’est assez subtilement que la suite du récit nous touche plus profondément sans que l’on prenne conscience de ce changement de registre. L’art de Kiyoshi Kurosawa est de donner une apparence naturelle à des situations surnaturelles, de donner un visage très simple à des réflexions plus complexes. Il n’utilise aucun effet, évite le spectaculaire ; ses paisibles scènes du quotidien évoquent le cinéma d’Ozu. Avec subtilité et délicatesse, le récit se nourrit d’une réflexion philosophique sur l’existence, le couple, la mort, l’absence mais aussi les rencontres et les petits riens qui sont le sel de nos vies. Le film peut dérouter mais il peut aussi nous emmener assez loin et avec douceur.
Elle:
Lui : 5 étoiles

Acteurs: Eri Fukatsu, Tadanobu Asano
Voir la fiche du film et la filmographie de Kiyoshi Kurosawa sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Kiyoshi Kurosawa chroniqués sur ce blog…

Vers l'autre rive (Kishibe no tabi)Eri Fukatsu et Tadanobu Asano dans Vers l’autre rive (Kishibe no tabi) de Kiyoshi Kurosawa.

17 octobre 2021

Intrigo: Chère Agnès (2019) de Daniel Alfredson

Titre original : « Intrigo: Dear Agnes »

Intrigo: Chère Agnès (Intrigo: Dear Agnes)Lors des funérailles de son mari, Agnès retrouve sa meilleure amie, Henny, qu’elle a perdue de vue depuis 10 ans. Henny vit avec un homme qui ne l’aime plus et la trompe. De son côté, Agnès voudrait racheter la part de la maison qui revient aux enfants du premier mariage de son défunt mari mais elle manque d’argent. Henny va lui faire une surprenante proposition…
Intrigo : Chère Agnès est un thriller helvético-germano-américain coécrit et réalisé par le suédois Daniel Alfredson. Après Intrigo : Mort d’un auteur, il s’agit de la deuxième d’une série d’adaptations de nouvelles de l’auteur suédois de romans policiers Håkan Nesser. Il ne s’agit pas d’une suite, il n’y a aucun lien entre les deux histoires et elles sont même de styles très différents. Autant la première était tortueuse et complexe, autant celle-ci est simple. L’accent est mis sur la psychologie des deux personnages féminins principaux en dévoilant leur passé par petits morceaux, mais le récit peine vraiment à nous intéresser. Le coup de théâtre (figure obligatoire du genre) arrive bien trop tard, alors que l’on a décroché depuis longtemps, et il est de plus trop prévisible. Au final, Intrigo : Chère Agnès nous laisse une impression de totale invraisemblance. Comme le précédent, le film n’est pas sorti en salles en France.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Carla Juri, Gemma Chan, Jamie Sives
Voir la fiche du film et la filmographie de Daniel Alfredson sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Daniel Alfredson chroniqués sur ce blog…

Intrigo: Chère Agnès (Intrigo: Dear Agnes)Carla Juri et Gemma Chan dans Intrigo: Chère Agnès (Intrigo: Dear Agnes) de Daniel Alfredson.

16 octobre 2021

La Nuit venue (2019) de Frédéric Farrucci

La Nuit venueJin, Chinois immigré clandestin à Paris, est un ex-DJ devenu chauffeur de VTC de nuit. Il travaille depuis des années pour la Mafia chinoise afin de rembourser sa dette envers les passeurs. Il rêve du moment proche où il pourra refaire de la musique…
La Nuit venue est un film français coécrit et réalisé par Frédéric Farrucci qui signe ainsi son premier long métrage. Il s’est visiblement beaucoup attaché à créer une esthétique et une atmosphère particulière. Certains plans sont visuellement très réussis, principalement par l’utilisation de touches de couleurs dans un ensemble très sombre. La très grande majorité des scènes se déroulent de nuit. L’atmosphère est très noire et même lourde. Le récit de la romance entre le chauffeur de VTC et une strip-teaseuse ne parvient pas à s’imposer. Les acteurs chinois sont des non-professionnels, y compris Guang Huo qui montre une belle présence. L’ensemble est assez déprimant.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Guang Huo, Camélia Jordana
Voir la fiche du film et la filmographie de Frédéric Farrucci sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Précision à propos des VTC clandestins montrés dans le film :
Le réalisateur Frédéric Farrucci explique qu’en enquêtant sur les taxis de nuit « une légende urbaine revenait régulièrement dans les témoignages : la mafia chinoise équiperait de faux taxis et exploiterait des hommes en les mettant au volant. Cela a créé immédiatement un désir de fiction. C’était une véritable matière de film noir. Notre chauffeur est donc devenu un Chinois sous la coupe de la mafia et le taxi s’est par la suite transformé en VTC, plus en phase aussi avec la perversion ultralibérale de notre société. »

La Nuit venueGuang Huo dans La Nuit venue de Frédéric Farrucci.

13 octobre 2021

Retour à Zombieland (2019) de Ruben Fleischer

Titre original : « Zombieland: Double Tap »

Retour à Zombieland (Zombieland: Double Tap)Dix ans après les évènements du film précédent, Tallahassee, Columbus, Wichita et Little Rock font toujours équipe dans un monde où la plupart des humains ont été transformés en zombies. Les quatre compères s’installent dans la Maison Blanche désertée. Mais Little Rock, devenue jeune adulte, a des envies d’ailleurs et quitte le groupe en dépit du danger…
Fait inhabituel dans le cinéma hollywoodien, la suite du film à succès Bienvenue à Zombieland a attendu dix ans pour voir le jour. C’est principalement l’écriture du scénario qui a retardé le projet. Pourtant Retour à Zombieland ne montre pas de grandes nouveautés par rapport à son prédécesseur : les même recettes sont utilisées, à savoir placer une comédie dans un univers parodique des films d’horreur. On retrouve également les mêmes acteurs. L’humour fonctionne bien même s’il repose essentiellement sur le personnage de Colombus (Jesse Eisenberg) dont le caractère méthodique et posé est tout en contraste avec celui des autres personnages et avec le danger permanent. Bons dialogues. Les zombies et scènes d’action ne sont finalement pas trop présents et l’ensemble est amusant.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs : Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Emma Stone, Abigail Breslin, Zoey Deutch, Avan Jogia, Rosario Dawson, Luke Wilson
Voir la fiche du film et la filmographie de Ruben Fleischer sur le site imdb.com.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Jesse Eisenberg et Woody Harrelson dans Retour à Zombieland (Zombieland: Double Tap) de Ruben Fleischer.

12 octobre 2021

Intrigo: Mort d’un auteur (2018) de Daniel Alfredson

Titre original : « Intrigo: Death of an Author »

Intrigo: Mort d'un Auteur (Intrigo: Death of an Author)Dans sa villa perdue sur une île grecque, un célèbre romancier reçoit la visite d’un apprenti écrivain qui lui raconte les grandes lignes de son futur roman dans l’espoir d’avoir des conseils. Il commence à raconter l’histoire de son roman, celle d’un homme dont l’épouse lui annonce en plein voyage romantique qu’elle le quitte pour un autre…
Intrigo : Mort d’un auteur est un thriller helvético-germano-américain coécrit et réalisé par le suédois Daniel Alfredson. C’est le premier film d’une série d’adaptations de nouvelles de l’auteur suédois de romans policiers Håkan Nesser. L’intrigue, assez tortueuse mais bien construite, se déroule en Allemagne dans le monde de l’édition. Le climat créé est vraiment très plaisant et la superbe voix de Benno Fürmann y contribue grandement. Les personnages semblent très proches de nous. Tous les rôles sont très bien tenus. On est rapidement happé par cette histoire, et que certains éléments ne soient pas très crédibles n’y change rien. Bizarrement (du moins à mes yeux), le film ne semble pas plaire… est-ce par manque de scènes d’action ? A noter que le film n’est pas sorti en salles en France.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Ben Kingsley, Benno Fürmann, Tuva Novotny, Michael Byrne, Veronica Ferres, Daniela Lavender
Voir la fiche du film et la filmographie de Daniel Alfredson sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Daniel Alfredson chroniqués sur ce blog…

Intrigo: Mort d'un Auteur (Intrigo: Death of an Author)Benno Fürmann dans Intrigo: Mort d’un Auteur (Intrigo: Death of an Author) de Daniel Alfredson.

Intrigo: Mort d'un Auteur (Intrigo: Death of an Author)Benno Fürmann et Ben Kingsley dans Intrigo: Mort d’un Auteur (Intrigo: Death of an Author) de Daniel Alfredson.

8 octobre 2021

Problemos (2017) de Eric Judor

ProblemosDe retour de vacances, Jeanne et Victor font une halte pour saluer leur ami Jean-Paul sur la prairie où sa communauté a élu résidence. Le groupe lutte contre la construction d’un parc aquatique et plus généralement contre la société moderne, « la grande Babylone ». Jeanne et Victor acceptent l’invitation qui leur est faite de rester quelques jours…
Problemos est une comédie française réalisée par Éric Judor sur un scénario de Moé Debré et Blanche Gardin. Se moquer d’une communauté de zadistes ardéchois n’est pas si évident si on veut aller au-delà des clichés et ne pas se placer clairement dans le camp des « pour » ou des « contre ». Le pari est réussi car le film trouve le ton juste en maniant pleinement l’humour à différents degrés, de plus, avec une certaine parcimonie. Les clichés sont bien là avec des personnages ancrés dans des convictions si extrêmes qu’elles en sont ridicules mais il n’y a pas que cela, il y a aussi l’observation d’un groupe, avec ses limites, des contradictions et les fissures qui apparaissent. Le ton général reste à l’humour toutefois, un humour bien plus intelligent qu’attendu.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Eric Judor, Blanche Gardin, Youssef Hajdi, Michel Nabokoff, Celia Rosich, Claire Chust, Marc Fraize
Voir la fiche du film et la filmographie de Eric Judor sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

ProblemosBlanche Gardin, Eric Judor et Claire Chust dans Problemos de Eric Judor.

3 octobre 2021

Haute couture (2015) de Jocelyn Moorhouse

Titre original : « The Dressmaker »

Haute couture (The Dressmaker)Au début des années 1950, Tilly Dunnage retourne, après 25 ans d’absence, dans son Australie d’origine pour s’occuper de sa mère Molly, seule et demi-folle. Enfant, elle avait été accusée d’avoir tué un jeune garçon (ses propres souvenirs sont confus) et bannie de son village. Elle est devenue styliste et avec sa machine à coudre va provoquer un petit tsunami tout en cherchant à apprendre la vérité…
Haute couture est un film australien adapté d’un roman de Rosalie Ham publié en 2000, The Dressmaker’s Secret (Vengeance Haute couture en français). Le ton oscille entre la comédie et le drame, on ne sait pas toujours s’il faut rire ou pleurer. Les personnages sont typés jusqu’à la caricature, évoquant l’univers des frères Coen, et la réalisatrice australienne s’en donne à cœur joie pour dresser un portrait au vitriol d’une petite communauté où les non-dits cachent une réalité peu reluisante. Kate Winslet sait parfaitement exprimer les tiraillements de son personnage et sa ténacité pour traquer la vérité. Tous les autres acteurs sont australiens avec une mention spéciale pour Judy Davis qui campe sa mère de façon pour le moins pittoresque. L’ensemble est assez jubilatoire, outrancier mais sans excès. Le film a été un très gros succès en Australie mais n’a eu qu’une distribution limitée dans le reste du monde. En France et dans plusieurs européens, il n’est pas sorti en salles.
Elle: 3 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Kate Winslet, Judy Davis, Liam Hemsworth, Hugo Weaving, Kerry Fox, Sarah Snook
Voir la fiche du film et la filmographie de Jocelyn Moorhouse sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Haute couture (The Dressmaker)Kate Winslet dans Haute couture (The Dressmaker) de Jocelyn Moorhouse.

Judy Davis et Liam Hemsworth dans Haute couture (The Dressmaker) de Jocelyn Moorhouse.

Judy Davis, Sarah Snook et Kate Winslet dans Haute couture (The Dressmaker) de Jocelyn Moorhouse.

25 septembre 2021

La Tête haute (2015) de Emmanuelle Bercot

La Tête hauteA onze ans, Malony est placé par le juge des enfants Florence Blaque dans un établissement car sa jeune mère est irresponsable, droguée et instable. A 16 ans, Malony est pris en main par Yann, un éducateur judiciaire déterminé à le sauver, protégé par cette juge qui croit en lui…
Le scénario de La Tête haute a été écrit par Emmanuelle Bercot et Marcia Romano. Tout sonne très vrai dans cette histoire, autant sur le plan des situations que sur celui des personnages. Tous les rôles (sans exception) sont admirablement tenus, à commencer bien entendu par le jeune Rod Paradot qui, sans aucune expérience d’acteur, parvient à rendre son personnage dans une certaine mesure attachant. L’humain a beaucoup d’importance dans ce récit qui met en relief la ténacité de quelques intervenants, notamment la juge qui recadre parfois l’adolescent sans ménagement mais qui croit toujours en sa capacité à redresser la tête. La Tête haute est ainsi un film profondément optimiste.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Catherine Deneuve, Rod Paradot, Benoît Magimel, Sara Forestier, Diane Rouxel
Voir la fiche du film et la filmographie de Emmanuelle Bercot sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Emmanuelle Bercot chroniqués sur ce blog…

La Tête hauteRod Paradot et Benoît Magimel dans La Tête haute de Emmanuelle Bercot.

9 septembre 2021

Ma vie de Courgette (2016) de Claude Barras

Ma vie de CourgetteAprès avoir tué accidentellement sa mère alcoolique, un petit garçon de 9 ans, surnommé Courgette, est placé dans un foyer pour enfants orphelins. Lui qui était plutôt solitaire, il va s’y faire des amis et des amies…
Ma vie de Courgette est un film d’animation helvético-français réalisé par le suisse Claude Barras et scénarisé par Céline Sciamma. Il s’agit d’une libre adaptation du roman Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris. La technique utilisée est celle de l’animation en volume (stop-motion) avec des personnages en pâte à modeler. L’histoire est très simple, sans péripéties ni effets dramatiques. Cela ne rend que plus remarquable le fait qu’elle sache générer de multiples sentiments et émotions. Tout le récit est vu par les yeux de l’enfant. L’ensemble est tout aussi charmant que touchant. Le film peut être vu par de très jeunes enfants. Sur le plan technique, l’animation est parfaite avec un soin particulier porté aux yeux des personnages. Ma vie de Courgette a reçu de multiples récompenses.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Michel Vuillermoz
Voir la fiche du film et la filmographie de Claude Barras sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Ma vie de CourgetteMa vie de Courgette de Claude Barras.