1 décembre 2019

Wonder Woman (2017) de Patty Jenkins

Wonder WomanLa jeune Diana a grandi sur Themiscyra, une île cachée aux yeux des humains par Zeus et peuplée par les Amazones. Un jour, Diana voit un avion s’écraser en mer et elle sauve le pilote. Elle découvre ainsi que le monde est en guerre, la Première Guerre mondiale, et y voit l’influence néfaste d’Arès. Diana décide d’aller dans le monde des humains pour l’affronter…
Le personnage de bande dessinée Wonder Woman a été créé par l’américain Charles Moulton en 1941. S’il avait déjà été adapté à la télévision en 1977 (incarné par Linda Carter) puis en film d’animation en 2009, il s’agit ici de la première adaptation cinématographique en prise de vues réelle entièrement consacrée au personnage (1). Il se distingue des autres films de super-héros par l’équilibre des personnages. Les amazones sont très réussies, séduisantes sans être sexuellement stéréotypées, et Gal Gadot est une merveilleuse Wonder Woman, exprimant des sentiments normalement contradictoires comme la puissance et la douceur. Les combats sont également très différents, beaucoup plus gracieux en ce qui concerne les amazones et bien moins brutaux pour le reste. Que le personnage central soit une femme et que le film soit réalisé par une femme ne sont certainement pas étrangers à ces différences (précisons toutefois que le scénariste est un homme, tout comme la majorité des nombreux producteurs). On pourra aussi noter que, pour une fois, l’histoire n’est pas américano-centrée : ce sont les anglais qui sauvent le monde. Le seul reproche à faire au film est sans doute sa longueur mais il est indéniable que cette superproduction a de l’ampleur. Une réussite. L’accueil critique fut mitigé, surtout en France ; en revanche, le succès populaire fut au rendez-vous.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Gal Gadot, Chris Pine, Connie Nielsen, Robin Wright, Danny Huston, David Thewlis, Saïd Taghmaoui
Voir la fiche du film et la filmographie de Patty Jenkins sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

(1) Wonder Woman apparait également, mais au second plan, dans Batman v Superman : L’Aube de la Justice (2016) et dans Justice League (2017). Gal Gadot incarne l’héroïne dans les trois films.

Wonder WomanGal Gadot dans Wonder Woman de Patty Jenkins.

Wonder WomanSaïd Taghmaoui, Chris Pine, Gal Gadot, Eugene Brave Rock et Ewen Bremner posant pour la photo-souvenir dans Wonder Woman de Patty Jenkins.

Wonder WomanConnie Nielsen est Hippolyta, la reine des Amazones dans Wonder Woman de Patty Jenkins.

Wonder WomanSaïd Taghmaoui, Chris Pine et Gal Gadot dans Wonder Woman de Patty Jenkins.

Wonder WomanGal Gadot dans Wonder Woman de Patty Jenkins.

8 octobre 2019

Spider-Man: New Generation (2018) de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman

Titre original : « Spider-Man: Into the Spider-Verse »

Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse)Miles Morales est un adolescent afro-américain et portoricain qui vit à Brooklyn, grand admirateur de Spiderman. Sa vie va basculer après été mordu par une araignée radioactive. Dès le lendemain, ses pouvoirs d’homme-araignée se manifestent…
Spider-Man: New Generation est centré sur Miles Morales, un personnage ayant des origines latinos et africaines créé par le scénariste Brian Michael Bendis et la dessinatrice Sara Pichelli, apparu pour la première fois en août 2011. Destiné à prendre la place de Spider-Man à la suite de la mort de Peter Parker, il est animé des même idéaux. L’histoire à base d’univers parallèles et de gros méchant est un peu un fatras mais le film est surtout remarquable par sa forme qui ne ressemble à rien de déjà vu. Il s’agit vraiment d’une version animée de comics, graphiquement très stylée dans l’esprit Pop Art et qui prend souvent la forme d’un feu d’artifices visuel. L’avantage de l’animation (par rapport aux images réelles) est également de pouvoir ignorer les lois de la physique pour créer des mouvements de caméra inouïs et des cascades outrancières. Si le fond de l’histoire ne m’a guère passionné, les personnages sont toutefois bien définis, et c’est le cas non seulement pour le jeune Morales qui est d’emblée attachant mais aussi pour son entourage et les autres super-héros qui l’aident. Le résultat est aussi novateur que fantasmagorique.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs:
Voir la fiche du film et la filmographie de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman sur le site IMDB.

Voir les livres sur Spider-Man: New Generation

Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse)SP//dr (Peni Parker), Spider-Gwen (Gwen Stacy), Spider-Cochon (Peter Porker), Spider-Man (Miles Morales), Spider-Man (Peter B. Parker) et Spider-Man Noir (Peter B. Parker aussi) évoluent habituellement dans des mondes parallèles…

Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse)Le saut de l’ange de Spider-Man dans Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse).

Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse)Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse).

17 septembre 2019

Spider-Man: Homecoming (2017) de Jon Watts

Spider-Man: HomecomingAprès sa participation à l’affrontement entre Iron Man et Captain America dans Captain America: Civil War (2016), Peter Parker redevient un jeune lycéen. Il a toutefois gardé son costume ce qui lui permet de se servir de ses pouvoirs sous le masque de Spider-Man pour lutter contre la criminalité de son quartier. Mais avec la venue d’un nouveau super-vilain nommé le Vautour, le jeune Peter devra faire ses preuves en l’affrontant pour prouver à Tony Stark qu’il peut être un atout pour l’équipe des Avengers…
Spider-Man: Homecoming est le deuxième film de l’Univers cinématographique Marvel où apparait Spider-Man mais c’est le premier qui lui est entièrement consacré. Il nous montre les débuts cahotants de ce super héros, jouant sur le côté attachant de l’adolescent qui veut montrer sa valeur mais qui enchaîne les mauvais pas (qu’il s’efforce ensuite de corriger). Bien entendu, l’adolescent est tout aussi maladroit lorsqu’il se retrouve confronté aux premiers émois de l’amour. Le film allie ainsi le teen-movie avec le film de super-héros, ce qui a au moins le mérite d’être dans l’esprit des comics de Stan Lee. Le résultat final n’est pas sans longueur et la mise en place paraît interminable. Il a toutefois été louangé par la critique qui a salué l’humanisation du personnage. Le film a connu un beau succès en salles.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Tom Holland, Michael Keaton, Robert Downey Jr., Marisa Tomei
Voir la fiche du film et la filmographie de Jon Watts sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Spider-Man: HomecomingJacob Batalon et Tom Holland dans Spider-Man: Homecoming de Jon Watts.

4 août 2019

Ant-Man et la Guêpe (2018) de Peyton Reed

Titre original : « Ant-Man and the Wasp »

Ant-Man et la GuêpeSuite aux événements survenus en Allemagne aux côtés de Captain America, Scott Lang a été arrêté par la police et assigné à résidence à San Francisco pendant deux ans avec interdiction de contacter Hank Pym et Hope van Dyne qui lui ont fourni le costume. Mais les évènements vont en décider autrement…
Suite directe des films Ant-Man sorti en 2015 qui a introduit ce nouveau personnage issu de l’univers Marvel (1) et Captain America: Civil War sorti en 2016, Ant-Man et la Guêpe joue de nouveau avec la taille des personnages (qui rétrécissent le plus souvent mais peuvent aussi atteindre des tailles de géants) pour créer des situations aussi folles que spectaculaires. Le rythme est particulièrement enlevé et l’humour est de bon ton. Un excellent divertissement. Enorme succès (un de plus) pour ce vingtième film Marvel.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Douglas, Michelle Pfeiffer, Laurence Fishburne, Hannah John-Kamen
Voir la fiche du film et la filmographie de Peyton Reed sur le site IMDB.

Remarques :
* Pour les prises de vues, un objectif Frazier a été parfois utilisé. Il s’agit d’un objectif qui permet d’avoir une profondeur de champ quasi-infinie. En pratique, cela permet de filmer des maquettes en donnant l’impression qu’elles sont à taille réelle (pour simplifier, on peut dire que l’effet obtenu est l’inverse de l’effet maquette des objectifs à bascule/décentrement, alias tilt-shift)

(1) Le super-héros Ant-Man (L’Homme-fourmi en français) a été originellement créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby en 1962.

Ant-Man et la GuêpePaul Rudd, Evangeline Lilly et Michael Douglas dans Ant-Man et la Guêpe de Peyton Reed.

Ant-Man et la GuêpeEvangeline Lilly et Paul Rudd dans Ant-Man et la Guêpe de Peyton Reed.

27 juillet 2019

Avengers: Infinity War (2018) de Anthony Russo et Joe Russo

Avengers: Infinity WarLe redoutable Thanos cherche à recueillir les six Pierres d’Infinité afin d’utiliser leur puissance pour détruire la moitié de la population de l’Univers et rétablir ainsi un certain équilibre. Tous les super-héros vont devoir s’allier pour contrecarrer ses plans…
Avengers: Infinity War est le dix-neuvième long métrage issu de l’univers Marvel. Il est certainement préférable de bien connaitre tous les super-héros pour bien l’apprécier. Comme ce n’est pas vraiment mon cas, l’histoire m’est apparue assez confuse avec une débauche d’effets spéciaux. C’est une suite presque ininterrompue de combats titanesques. Le personnage du méchant a été particulièrement travaillé en lui donnant une certaine humanité avec des fragilités, le but avoué étant de créer un personnage réutilisable de la trempe d’un Dark Vador. Le budget de cette production Walt Disney a dépassé les 300 millions de dollars, plaçant le film parmi les plus chers de tous les temps. Il en a rapporté six fois plus car le succès fut immense.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Chris Evans, Scarlett Johansson, Don Cheadle, Benedict Cumberbatch, Tom Holland, Josh Brolin
Voir la fiche du film et la filmographie de Anthony Russo et Joe Russo sur le site IMDB.

Avengers: Infinity WarJosh Brolin, le méchant de Avengers: Infinity War de Anthony Russo et Joe Russo.

25 novembre 2018

Doctor Strange (2016) de Scott Derrickson

Doctor StrangeBrillant neurochirurgien, le Docteur Stephen Strange est victime d’un accident de voiture qui lui fait perdre en partie l’usage de ses mains. La médecine ne pouvant rien pour lui, il se rend en Inde où il va découvrir un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives…
Depuis Iron Man (2008), les Marvel Comics fournissent à Hollywood un filon qui semble inépuisable. C’est à ce jour la franchise la plus rentable de l’histoire du cinéma. Cette adaptation est la quatorzième et porte sur un personnage de plus faible notoriété mais qui ne manque pas d’attrait. Le film n’échappe pas aux codes du genre, le déroulement du scénario est assez classique pour une présentation de nouveau super héros : apprentissage, combats, … Les effets spéciaux de distorsions de l’espace (façon Inception) sont très spectaculaires ; même s’ils sont exploités à outrance, ils n’en constituent pas moins un vrai spectacle à eux tous seuls. L’autre point remarquable du film est l’épaisseur donné au personnage central qui joue en outre beaucoup avec un humour légèrement décalé. Doctor Strange forme un bon divertissement.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Benedict Cumberbatch, Chiwetel Ejiofor, Rachel McAdams, Benedict Wong, Mads Mikkelsen, Tilda Swinton
Voir la fiche du film et la filmographie de Scott Derrickson sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Scott Derrickson chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur l’Univers Marvel au cinéma

Doctor Strange
Tilda Swinton et Benedict Cumberbatch dans Doctor Strange de Scott Derrickson.

Doctor Strange

Doctor Strange

28 décembre 2017

Incassable (2000) de M. Night Shyamalan

Titre original : « Unbreakable »

IncassableUnique rescapé d’une catastrophe ferroviaire, David Dunn est surtout perturbé par sa relation difficile avec sa femme Audrey. Il ne trouve pas extraordinaire de s’en sortir sans une seule égratignure jusqu’à ce qu’il trouve sur son pare-brise un mot : « Combien de fois avez-vous été malade dans votre vie ? »…
Après Sixième sens, M. Night Shyamalan reste dans le thème du paranormal avec cet Incassable qu’il a écrit et réalisé. Peut-on être un super-héros sans en avoir conscience ? C’est cette voie qu’il a choisi d’explorer. Le moins que l’on puisse dire est que Incassable est un film plutôt original, on se demande constamment où le réalisateur veut en venir et l’ensemble est mis en scène de façon très sérieuse, comme s’il cherchait à donner de l’importance au sujet. Cela lui a valu d’être qualifié de prétentieux (c’est lui-même qui le dit). Le scénario peine à intéresser car on est constamment déçu que tout cela n’aboutisse sur rien : même les scènes où il fait monter la tension (l’enfant et le pistolet par exemple) font « plouf ». Et, sans même parler de la révélation finale, qui est un peu ridicule, le personnage interprété par Samuel L. Jackson parait bien mal écrit, et finalement, plutôt inutile. Le film ne manque pas de défenseurs toutefois. Peut-être faut-il être plus sensible au mythe des super-héros que je ne le suis…
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Bruce Willis, Samuel L. Jackson, Robin Wright
Voir la fiche du film et la filmographie de M. Night Shyamalan sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de M. Night Shyamalan chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur M. Night Shyamalan

Incassable
Bruce Willis et Samuel L. Jackson dans Incassable de M. Night Shyamalan.

1 mai 2017

Les Indestructibles (2004) de Brad Bird

Titre original : « The Incredibles »

Les indestructiblesLes temps sont durs pour les super-héros : poursuivis en justice pour avoir sauvé des gens malgré eux, ils doivent s’intégrer et mener une vie normale. C’est ainsi que M. Indestructible, doté d’une force surhumaine, se retrouve employé d’assurances. Marié à Elastigirl, il a trois enfants mais rêve à sa vie antérieure… Première rencontre de Brad Bird avec les studios Pixar, Les Indestructibles nous conte les aventures d’un super-héros confronté à la banalité du quotidien et de la vie familiale avant de reprendre du service avec panache. Les personnages sont très humains, à tel point que l’on a tendance à oublier que ce sont des personnages animés. Il y a beaucoup d’inventivité dans les situations et dans l’utilisation des super-pouvoirs (Elastigirl a vraiment de la ressource…) L’animation est parfaite. Les décors sont qualifiés par Brad Bird de « rétro-futuristes », c’est-à-dire qu’ils représentent l’avenir tel qu’imaginé dans les années 1960. Une réussite.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs:
Voir la fiche du film et la filmographie de Brad Bird sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Brad Bird chroniqués sur ce blog…

Les Indestructibles
Les indestructibles de Brad Bird.

Les Indestructibles

1 février 2013

The Mask (1994) de Chuck Russell

The MaskUn modeste employé de banque trouve un masque ancien qui le transforme en super-héro aux pouvoirs surnaturels… The Mask capitalise sur les effets spéciaux de la compagnie de George Lucas, Industrial Light and Magic, en allant plus loin que Qui veut la peau de Roger Rabbit? qui mêlait personnages réels avec des personnages de dessins animés. Ici, le personnage réel devient un personnage de dessins animés. L’histoire est adaptée d’un comix Dark Horse, un personnage créé par Mike Richardson, lui-même inspiré de nombreuses bandes dessinées. Tous les aspects violents du comix ont été gommés pour faire un divertissement visible par tous. Dans sa forme, The Mask est très fortement inspiré des dessins animés de Tex Avery, les créateurs du film allant jusqu’à refaire la célèbre scène de la chanteuse et du spectateur enthousiaste. Les effets sont spectaculaires mais jamais trop poussés, l’humour n’est jamais répétitif, les références sont nombreuses. Jim Carrey est assez inoubliable avec son jeu totalement déjanté. A sa sortie, le film fit l’effet d’une petite bombe car il ne ressemblait à rien qui avait été déjà fait. The Mask est jubilatoire et reste hilarant vingt ans après sa sortie. « Smokin’… »
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Jim Carrey, Peter Riegert, Peter Greene, Cameron Diaz
Voir la fiche du film et la filmographie de Chuck Russell sur le site IMDB.

23 juillet 2011

Iron Man 2 (2010) de Jon Favreau

Iron Man 2Lui :
La saga inspirée de la bande dessinée Marvel de Stan Lee continue. Voici le 2, bientôt nous aurons le 3… Si le premier volet portait en lui un certain humour qui l’empêchait de se prendre trop au sérieux, ce n’est plus le cas ici. Le scénario est même réduit au maximum pour laisser toute la place à la débauche d’effets spéciaux. Robert Downey Jr. a perdu tout charme, Gwyneth Paltrow fait la potiche, Scarlett Johansson n’a droit qu’à des apparitions inconsistantes. Le film semble ciblé pour un public très jeune comme en témoignent les relations du héros avec les personnages féminins.
Note : 1 étoile

Acteurs: Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Don Cheadle, Scarlett Johansson, Sam Rockwell, Mickey Rourke, Samuel L. Jackson
Voir la fiche du film et la filmographie de Jon Favreau sur le site IMDB.

Voir les autres films de Jon Favreau chroniqués sur ce blog…