8 octobre 2019

Spider-Man: New Generation (2018) de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman

Titre original : « Spider-Man: Into the Spider-Verse »

Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse)Miles Morales est un adolescent afro-américain et portoricain qui vit à Brooklyn, grand admirateur de Spiderman. Sa vie va basculer après été mordu par une araignée radioactive. Dès le lendemain, ses pouvoirs d’homme-araignée se manifestent…
Spider-Man: New Generation est centré sur Miles Morales, un personnage ayant des origines latinos et africaines créé par le scénariste Brian Michael Bendis et la dessinatrice Sara Pichelli, apparu pour la première fois en août 2011. Destiné à prendre la place de Spider-Man à la suite de la mort de Peter Parker, il est animé des même idéaux. L’histoire à base d’univers parallèles et de gros méchant est un peu un fatras mais le film est surtout remarquable par sa forme qui ne ressemble à rien de déjà vu. Il s’agit vraiment d’une version animée de comics, graphiquement très stylée dans l’esprit Pop Art et qui prend souvent la forme d’un feu d’artifices visuel. L’avantage de l’animation (par rapport aux images réelles) est également de pouvoir ignorer les lois de la physique pour créer des mouvements de caméra inouïs et des cascades outrancières. Si le fond de l’histoire ne m’a guère passionné, les personnages sont toutefois bien définis, et c’est le cas non seulement pour le jeune Morales qui est d’emblée attachant mais aussi pour son entourage et les autres super-héros qui l’aident. Le résultat est aussi novateur que fantasmagorique.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs:
Voir la fiche du film et la filmographie de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman sur le site IMDB.

Voir les livres sur Spider-Man: New Generation

Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse)SP//dr (Peni Parker), Spider-Gwen (Gwen Stacy), Spider-Cochon (Peter Porker), Spider-Man (Miles Morales), Spider-Man (Peter B. Parker) et Spider-Man Noir (Peter B. Parker aussi) évoluent habituellement dans des mondes parallèles…

Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse)Le saut de l’ange de Spider-Man dans Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse).

Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse)Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse).

3 réflexions sur « Spider-Man: New Generation (2018) de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman »

  1. Ah, tiens. Encore un film dont le titre de diffusion en France est en anglais… mais différent du titre anglais original.

    Autant je peux comprendre que l’on préfère diffuser en France certains films sous leur titre original (genre : Down by Law ou Terminator, pour prendre deux exemples sensiblement différents), autant l’invention d’un nouveau titre en anglais pour la diffusion française me dépasse et me consterne.

    M’enfin, pour les aficionados, ce film est en fait connu en France sous son titre original : Into the Spider-Verse.

  2. Oui, c’est un peu bizarre…
    Depuis quelques années, bon nombre de blockbusters américains sont distribués en France avec leur titre anglais. Ici, les distributeurs ont certainement jugé que le titre américain n’était pas compréhensible et mémorisable pour un français qui n’est pas familier avec l’anglais ou les comics (la proximité avec « universe » ne fonctionne pas bien en français). Mais ils ont choisi de garder le principe d’un titre en anglais. A noter que Sony a fait la même chose en Allemagne avec « A New Universe ». En revanche, les pays hispaniques ont eu un titre en espagnol.

    Les titres anglais sont aussi utilisés pour des films destinés à un public de cinéphiles qui, de toutes façons, aiment désigner un film par son titre original (Down by Law est effectivement un bel exemple). Comme pour les blockbusters, la pratique ne date donc pas d’hier mais elle est de plus en plus courante et va peut-être devenir la norme.
    Et cela marche aussi dans les autres langues : Una Questione Privata des frères Taviani ou encore le film argentin que je vient de mettre à la suite de cette note : El Presidente. Les distributeurs ont changé le titre et remis un titre en espagnol !

  3. Je viens de voir votre nouvel article… et en effet, ce coup-ci c’est un film argentin diffusé en France sous un titre en castillan différent du titre castillan d’origine !

    Il vaut mieux en rire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *