13 janvier 2022

Madame Bovary (1991) de Claude Chabrol

Madame Bovary1837. Au cours d’une visite chez l’un de ses patients, Charles Bovary, médecin de campagne normand, s’éprend d’Emma, fille du riche fermier Rouault. Deux mois plus tard, ce dernier, qui sait le docteur veuf et désireux de refaire sa vie, lui offre la main de sa fille. Emma, qui rêvait d’une vie exaltante, découvre alors la morne existence des épouses de notables…
Madame Bovary est un film français de Claude Chabrol sorti en 1991, adapté du roman homonyme de Gustave Flaubert publié en 1857. Claude Chabrol a toujours entretenu une relation étroite avec le roman qu’il a découvert adolescent : « Emma me poursuit depuis l’âge de treize ans. Avec elle, j’ai découvert l’amour et réussi mes examens. » Il en fait une adaptation très fidèle, ne se permet aucun écart comme s’il jugeait tout changement inopportun. Il insère même des extraits du texte de Flaubert lus en voix-off par François Périer. Hélas, le résultat paraît froid, académique et sans passion. Très rapidement, l’ennui s’installe et nous regardons la suite de façon distraite. Les acteurs ne sont pas en cause car tous les rôles sont très bien tenus.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Isabelle Huppert, Jean-François Balmer, Christophe Malavoy, Jean Yanne, Lucas Belvaux
Voir la fiche du film et la filmographie de Claude Chabrol sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Claude Chabrol chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Claude Chabrol

Madame BovaryJean-François Balmer et Isabelle Huppert dans Madame Bovary de Claude Chabrol.

Principales adaptations cinématographiques du roman de Flaubert :
Madame Bovary, version française de Jean Renoir (1933) avec Valentine Tessier
Madame Bovary, version allemande de Gerhard Lamprecht (1937) avec Pola Negri
Madame Bovary, version américaine de Vincente Minnelli (1949) avec Jennifer Jones
Sauve et protège, version russe d’Alexandre Sokourov (1989) avec Cécile Zervudacki
Madame Bovary, version française de Claude Chabrol (1991) avec Isabelle Huppert
Val Abraham, version portugaise de Manoel de Oliveira (1993) avec Leonor Silveira
Madame Bovary, version américaine de Sophie Barthes (2014) avec Mia Wasikowska

9 janvier 2022

La Fille inconnue (2016) de Jean-Pierre et Luc Dardenne

La Fille inconnueJenny, jeune médecin généraliste, se sent coupable de ne pas avoir ouvert la porte de son cabinet à une jeune fille retrouvée morte peu de temps après. Apprenant par la police que rien ne permet de l’identifier, Jenny n’a plus qu’un seul but : trouver le nom de la jeune fille pour qu’elle ne soit pas enterrée anonymement, qu’elle ne disparaisse pas comme si elle n’avait jamais existé…
La Fille inconnue est un film belge écrit et réalisé par les frères Dardenne. Le récit prend la forme d’une enquête de la femme médecin qui refuse fermer les yeux sur la mort d’une jeune fille anonyme alors que personne ne semble se soucier de sa disparition. Le jeu d’Adèle Haenel peut être plus ou moins apprécié car il est froid et avare d’expression tout en exprimant une certaine complexité. L’actrice semble presque statufiée dans de nombreuses scènes, regardant fixement son interlocuteur sans émotion apparente. On peut apprécier la forte dimension sociale et aussi morale du récit des frères Dardenne ou alors regretter la froideur et même une certaine routine de leur cinéma.
Elle: 3 étoiles
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Adèle Haenel, Olivier Bonnaud, Jérémie Renier, Louka Minnella, Olivier Gourmet
Voir la fiche du film et la filmographie de Jean-Pierre et Luc Dardenne sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Jean-Pierre et Luc Dardenne chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur les frères Dardenne

Remarque :
* Un nouveau montage réduit de sept minutes a été réalisé après un accueil peu enthousiaste à Cannes.

 La Fille inconnueAdèle Haenel et Olivier Bonnaud dans La Fille inconnue de Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne.

24 décembre 2021

Médecin de campagne (2016) de Thomas Lilti

Médecin de campagneJean-Pierre Werner, médecin de campagne qui ne vit que pour son travail, est obligé de ralentir son activité pour suivre le traitement d’une tumeur cérébrale. Sans le prévenir, son cancérologue lui envoie le médecin Nathalie Delezia pour l’aider dans sa tâche. Ayant l’habitude de toujours tout faire lui-même, Jean-Pierre n’apprécie guère sa venue…
Médecin de campagne est une comédie dramatique française réalisée par Thomas Lilti. C’est son troisième long métrage, le deuxième qui traite du monde médical. Il s’inspire de ses propres souvenirs, des remplacements qu’il a effectués à la fin de ses études de médecine. Considérant que les médecins de campagne sont en voie d’extinction, il a désiré faire un film qui rend hommage à leur travail et à leur rôle social. L’ajout d’une maladie grave touchant son personnage permet non seulement de donner de l’intensité au récit mais aussi d’aborder le thème de la relève. Bien documenté et très authentique, son récit est riche et intéressant. Il n’y a pas cette tension qui marquait son film précédent, Hippocrate, mais notre attention reste entière tout au long de ce film empreint d’un grand humanisme.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: François Cluzet, Marianne Denicourt, Christophe Odent, Patrick Descamps
Voir la fiche du film et la filmographie de Thomas Lilti sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Thomas Lilti chroniqués sur ce blog…

Médecin de campagneMarianne Denicourt, Félix Moati et François Cluzet dans Médecin de campagne de Thomas Lilti.

23 décembre 2021

Hippocrate (2014) de Thomas Lilti

HippocrateBenjamin Barois commence son internat au service dirigé par son père, le professeur Barois. Enthousiaste, il fait la connaissance d’Abdel Rezzak, un médecin algérien faisant fonction d’interne. Cependant, la dure réalité du travail hospitalier le rattrape bientôt…
Hippocrate est un film français coécrit et réalisé par Thomas Lilti. Il s’agit du premier film de sa série consacrée au métier de médecin, un métier qu’il connait bien puisqu’il est fils de médecin et qu’il a lui-même exercé jusqu’en 2016. Il a donc puisé dans ses souvenirs personnels et tourné dans l’hôpital où il pratiquait. Toute l’histoire se déroule entre ses murs, Thomas Lilti avait l’avantage de connaitre les lieux pour savoir les exploiter au mieux. Le récit met en relief la très forte pression qui s’exerce sur les médecins, l’importance des décisions qu’ils doivent prendre et la nécessité d’exercer dans des conditions qui sont loin d’être optimales. L’humour n’est pas absent, le cinéaste parvient bien à insérer un peu de comédie et aussi de l’émotion. L’ensemble est bien entendu très authentique. Une réussite. Le film a connu un beau succès.
Elle: 3 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Vincent Lacoste, Jacques Gamblin, Reda Kateb, Marianne Denicourt, Félix Moati, Carole Franck, Philippe Rebbot
Voir la fiche du film et la filmographie de Thomas Lilti sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Thomas Lilti chroniqués sur ce blog…

Remarque :
* Le film est adapté en série depuis 2018 sur Canal+ par Thomas Lilti (Hippocrate).

HippocrateVincent Lacoste dans Hippocrate de Thomas Lilti.

HippocrateReda Kateb, Jacques Gamblin et Marianne Denicourt dans Hippocrate de Thomas Lilti.

28 novembre 2020

Première année (2018) de Thomas Lilti

Première annéeAprès avoir manqué de peu son passage en seconde année, Antoine entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Il fait la rencontre de Benjamin qui arrive directement du lycée. Ils entament ensemble cette année de travail intense…
Après Hippocrate (2014) et Médecin de campagne (2016), l’ex-médecin Thomas Lilti poursuit sa trilogie sur la médecine avec Première année. Le réalisateur confie : « Je voulais raconter la violence et l’épreuve que sont ces grands concours qui déterminent toute une vie. Cette première année de médecine, complètement folle où on ne vit plus que pour quelques heures dans un centre d’examen, je l’ai vécue. » Il ajoute que son propos va au-delà du seul domaine de la médecine, il désire pointer « l’hyper compétition dans laquelle notre époque nous oblige à vivre ». La démarche est presque documentaire, particulièrement descriptive, nous plongeant dans un univers dont on n’a qu’entendu parler (du moins pour la plupart d’entre nous qui ne sommes pas médecin). De façon plus ou moins habile, le cinéaste fait énoncer des réflexions plus larges, mais un peu vagues, par des personnages secondaires. Le duo d’acteurs, Vincent Lacoste et William Lebghil, fonctionne parfaitement. Le film est intéressant.
Elle: 3 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Vincent Lacoste, William Lebghil
Voir la fiche du film et la filmographie de Thomas Lilti sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Thomas Lilti chroniqués sur ce blog…

Première annéeVincent Lacoste et William Lebghil. Photo publicitaire pour Première année de Thomas Lilti.

20 novembre 2020

Le Miracle du Saint Inconnu (2019) de Alaa Eddine Aljem

Le Miracle du Saint InconnuPoursuivi par la police, un braqueur cache son butin au sommet d’une petite colline pierreuse dans une fausse tombe, en plein désert marocain. Quand il revient, des années plus tard après avoir purgé sa peine, il découvre qu’un mausolée a été édifié autour de la tombe…
Le Miracle du Saint Inconnu a été écrit et réalisé par le marocain Alaa Eddine Aljem. Il s’agit de son premier long métrage. C’est une fantaisie où l’humour est manié de façon très subtile, se moquant des croyances et des religions sans en cibler une seule, tournant en dérision les comportements figés. Par sa faculté de faire surgir l’humour là on ne l’attend pas, de mettre en scène les situations saugrenues, son cinéma très placide n’est pas sans rappeler celui d’Elie Suleiman. L’ensemble est épuré, sans paroles inutiles. Le film n’est pas exempt de défaut, il est sans doute un peu trop étiré, mais il se montre assez réussi.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Younes Bouab, Salah Ben Saleh, Bouchaib Semmak, Mohammed Nouaimane, Anas El Baz
Voir la fiche du film et la filmographie de Alaa Eddine Aljem sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Le Miracle du Saint InconnuHassan Ben Bdida et Anas El Baz dans Le Miracle du Saint Inconnu de Alaa Eddine Aljem.

5 janvier 2020

Les Innocentes (2016) de Anne Fontaine

Les innocentesEn Pologne, en 1945, Mathilde est jeune médecin de la Croix Rouge française. Suppliée par une religieuse, elle se rend au couvent de bénédictines voisin pour découvrir que l’une des soeurs va accoucher. Neuf mois auparavant, des soldats soviétiques avaient envahi le couvent et violé les religieuses pendant deux jours. Plusieurs sont enceintes et sur le point d’accoucher mais nul ne doit savoir…
Le scénario est de Les Innocentes tiré du récit authentique de Madeleine Pauliac. Ce jeune médecin à l’Hôpital français de Varsovie a laissé derrière elle son journal intime, aujourd’hui en possession de son neveu. Cette histoire est une série de rencontres où la jeune femme va devoir gagner la confiance de ces religieuses. Anne Fontaine a su la mettre en images avec délicatesse et en exprimer toute la force, tout en laissant poindre le questionnement métaphysique qui traverse son personnage. Le récit monte lentement en intensité et capte toute notre attention. Le jeu des comédiens le rend très authentique, Lou de Laâge est assez remarquable.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Lou de Laâge, Agata Buzek, Agata Kulesza, Vincent Macaigne, Joanna Kulig
Voir la fiche du film et la filmographie de Anne Fontaine sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Anne Fontaine chroniqués sur ce blog…

Remarque :
* Madeleine Pauliac a trouvé la mort en 1946 en percutant un arbre sur une route verglacée de Pologne en février 1946. Elle était âgée de 33 ans. Elle a activement participé, huit mois durant dans une Pologne ravagée et dangereuse, au sauvetage et au rapatriement des Français blessés retenus sur le territoire envahi par l’armée soviétique. Lire sa fiche sur Wikipédia…  et une interview de Philippe Maynial, son neveu…

Les innocentesAgata Buzek et Lou de Laâge dans Les innocentes de Anne Fontaine.

2 juillet 2019

Baccalauréat (2016) de Cristian Mungiu

Titre original : « Bacalaureat »

BaccalauréatMédecin à l’hôpital d’une petite ville de Roumanie, Roméo n’a qu’une idée en tête : que sa fille Eliza aille finir ses études à l’université de Cambridge en Angleterre, afin qu’elle puisse avoir une vie meilleure à l’étranger. Il a tout réglé, tout prévu, il ne reste plus qu’une étape : que sa fille obtienne son Baccalauréat avec une moyenne élevée. Eliza étant une excellente élève, cela ne devrait pas poser de problème…
Ecrit et réalisé par le roumain Cristian Mungiu, Baccalauréat est tout d’abord une vision de son pays où les changements espérés depuis 1991 (date à laquelle la Roumanie est devenue une république parlementaire) tardent à se concrétiser : la corruption reste omniprésente et continue de fausser les rapports sociaux. Mais le film est aussi une réflexion plus générale sur les décisions que nous devons prendre dans notre vie, avec cette éternelle question : la fin justifie-t-elle les moyens ? Et c’est enfin un regard sur les rapports parents/enfants car ce père a fait les choix de vie de sa fille en réaction à ses propres contradictions. Le propos de Baccalauréat dépasse donc largement le seul cadre de la situation en Roumanie. Filmé en longs plans-séquences, le récit est admirablement bien construit, les évènements se succèdent sans nous laisser de répit, avec des zones d’ombre qui semblent destinées à rester ainsi. Cristian Mungiu a reçu le Prix de la mise en scène à Cannes en 2016 pour ce film.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Adrian Titieni, Maria Dragus, Lia Bugnar, Mãlina Manovici, Vlad Ivanov
Voir la fiche du film et la filmographie de Cristian Mungiu sur le site IMDB.

Voir les autres films de Cristian Mungiu chroniqués sur ce blog…

 


Maria Dragus et Adrian Titieni dans Baccalauréat de Cristian Mungiu.

9 février 2019

Outland… Loin de la Terre (1981) de Peter Hyams

Titre original : « Outland »

Outland... Loin de la TerreDans un futur lointain, le marshal fédéral O’Neil vient d’arriver sur les lieux de sa nouvelle affectation : un vaste complexe minier situé sur Io, l’une des lunes de Jupiter, uniquement relié à la civilisation par une navette hebdomadaire. A peine arrivé, il se trouve confronté à une série de suicides inexpliqués…
Ecrit et réalisé par Peter Hyams, Outland reprend le thème de High Noon (Le train sifflera trois fois) : un shérif, abandonné de tous, doit faire face à des hommes de main venus pour le tuer. Hormis le fait de placer l’action dans le futur, Peter Hyams enrichit cette base de scénario en lui adjoignant un élément de thriller et aussi une critique des dérives du système capitaliste, la recherche du profit à tout prix. L’histoire reste relativement simple toutefois mais l’atmosphère créée est particulièrement forte avec une tension qui ne fait que croître à mesure que le film avance. Bien qu’américain, le film a été tourné entièrement en Angleterre. Ses effets spéciaux sont fort bien intégrés. Dans la science-fiction, Outland est un film assez à part. Certains appellent cela un « Space Western ».
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Sean Connery, Peter Boyle, Frances Sternhagen, James Sikking
Voir la fiche du film et la filmographie de Peter Hyams sur le site IMDB.

Voir les autres films de Peter Hyams chroniqués sur ce blog…

Remarque :
* Outland est le premier film à utiliser le système Introvision pour ses décors futuristes. Introvision était une variante élaborée de projection frontale (système où l’axe de la caméra et l’axe de projection sont confondus, ce qui évite de voir les ombres des personnages). Le système Introvision permet notamment aux acteurs de passer derrière un élément du décor projeté. Assez efficace, ce système a été rendu obsolète dans la décennie suivante par les images créées sur ordinateur.

Outland
James Sikking et Sean Connery dans Outland… Loin de la Terre de Peter Hyams.

Outland

Outland

Outland

27 janvier 2018

Bedside (1934) de Robert Florey

BedsideBob Brown est assistant-radiologiste. Il ne lui manque qu’une année d’études pour pouvoir être médecin mais, pris par le démon du jeu, n’a plus l’argent nécessaire. Il a même perdu ainsi l’argent que Caroline, une collègue infirmière amoureuse de lui, lui avait prêté pour aller étudier à Chicago. Il va néanmoins trouver un subterfuge pour éviter de lui avouer la vérité…
Réalisé par Robert Florey, Bedside est un de ces films tournés rapidement du milieu des années trente. L’histoire met en relief les dangers de l’utilisation des techniques de la publicité dans le monde de la médecine : bien conseillé et pris en main par un agent, un charlatan peut ainsi acquérir une réputation et une belle (et riche) clientèle. Il est difficile de détecter aujourd’hui jusqu’à quel point cette histoire est crédible (le critique du New York Times de l’époque ne semble toutefois pas la trouver irréaliste). Si le film manque d’impact, ce n’est pas du fait de ses acteurs qui font une bonne prestation, mais plutôt du fait du scénario qui se montre assez terne. Certaines scènes qui auraient pu être fortes sont expédiées en quelques secondes et l’épilogue paraît un peu saugrenu.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Warren William, Jean Muir, Allen Jenkins, David Landau, Donald Meek
Voir la fiche du film et la filmographie de Robert Florey sur le site IMDB.

Voir les autres films de Robert Florey chroniqués sur ce blog…

Remarque :
* Robert Florey est très réputé pour ses écrits sur Hollywood :
Voir les livres écrits par Robert Florey

Bedside
Warren William, Donald Meek et Jean Muir dans Bedside de Robert Florey.

Bedside
Warren William et Jean Muir dans Bedside de Robert Florey.