29 novembre 2021

Heureux comme Lazzaro (2018) de Alice Rohrwacher

Titre original : « Lazzaro felice »

Heureux comme Lazzaro (Lazzaro felice)Dans un hameau agricole du Latium resté à l’écart du monde et du modernisme, la marquise Alfonsina de Luna impose à une cinquantaine de paysans, hommes, femmes et enfants, un servage de type médiéval à la technologie rudimentaire. Lazzaro, un jeune paysan naïf et plein de bonté, aussi exploité par ses pairs, travaille dur sans jamais protester…
Heureux comme Lazzaro est un film italien écrit et réalisé par Alice Rohrwacher. La réalisatrice est partie d’un fait réel pour bâtir une histoire particulièrement originale. Avec un petit brin de surnaturel, elle fait accéder son personnage à un niveau proche de la sainteté. L’art de la cinéaste est de nous faire accepter cette élévation sans que cela paraisse ridicule à aucun instant. Personnage particulièrement attachant, Lazzaro est naturellement désintéressé, il aide constamment ceux qui vivent autour de lui sans même y réfléchir. Sur le fond, le propos souligne le passage d’une civilisation paysanne à la migration vers les villes. Sur ce plan, la cinéaste dresse un tableau plutôt pessimiste car son groupe de personnages, une fois émancipés, n’y gagne rien : ils passent d’un « Moyen Âge matériel à un Moyen Âge humain ». Les paysages rocailleux et montagneux sont très bien utilisés, même avec une image techniquement perfectible (16mm). Heureux comme Lazzaro est au final une fable assez attachante et vraiment originale.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Adriano Tardiolo, Alba Rohrwacher, Luca Chikovani, Tommaso Ragno, Sergi López, Nicoletta Braschi
Voir la fiche du film et la filmographie de Alice Rohrwacher sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Heureux comme Lazzaro (Lazzaro felice)Adriano Tardiolo dans Heureux comme Lazzaro (Lazzaro felice) de Alice Rohrwacher.

8 mars 2015

Le Labyrinthe de Pan (2006) de Guillermo del Toro

Titre original : « El laberinto del fauno »

Le labyrinthe de PanDans l’Espagne de 1944, Carmen, récemment remariée, s’installe avec sa fille Ofélia chez son nouvel époux, un brutal capitaine de l’armée franquiste qui traque les Résistants. La fillette découvre près de la maison un labyrinthe gardé par une étrange créature magique qui lui révèle qu’elle est une princesse disparue et qu’elle doit affronter trois épreuves pour rejoindre son royaume… Le labyrinthe de Pan est un film assez étonnant car il réussit à combiner dans un même film deux histoires totalement différentes, deux mondes parallèles : le monde réel, celui d’un capitaine fasciste brutal, dénué d’humanité, et le monde fantastique, celui que s’invente la fillette pour échapper au premier, peuplé de fées et de faunes malicieux. Tout pourrait opposer ces deux mondes antinomiques mais Guillermo del Toro réussit l’impossible de créer un ensemble cohérent. Le monde réel déteint sur le monde imaginaire qui prend souvent des allures inquiétantes. A noter que ce n’est pas un film pour enfants, certaines scènes (du monde réel) sont franchement insoutenables. La mise en scène de Guillermo del Toro est superbe, très fluide. La photographie est très belle et les décors fantastiques font preuve d’une très grande inventivité, les effets spéciaux sont parfaitement utilisés. Avant Le labyrinthe de Pan, le réalisateur espagnol avait surtout réalisé des films d’action. Il a donc surpris tout le monde avec ce film qui est une belle allégorie de la lutte contre la barbarie, pour la liberté.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Ivana Baquero, Sergi López, Maribel Verdú, Doug Jones, Ariadna Gil
Voir la fiche du film et la filmographie de Guillermo del Toro sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les livres sur Guillermo del Toro

Ivana Baquero dans Le labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro
Ivana Baquero dans Le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro

3 novembre 2012

La régate (2009) de Bernard Bellefroid

La régateAlexandre, 15 ans, vit seul avec un père violent et mal dans sa peau. Comme échappatoire, Alexandre pratique intensément l’aviron et espère gagner les championnats de Belgique… S’inspirant de son propre vécu, le réalisateur belge Bernard Bellefroid dresse un double portrait, celui de cet adolescent qui cherche à se construire et celui de son père qui a l’impression de ne pas y être parvenu. Il sait éviter tout excès, tout effet de dramatisation, son récit sonne très vrai. Il faut aussi noter les belles interprétations de Joffrey Verbruggen et de Thierry Hancisse, empreintes de force et sans ostentation. La régate est un film fait avec beaucoup de sensibilité.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Joffrey Verbruggen, Thierry Hancisse, Sergi López, David Murgia
Voir la fiche du film et la filmographie de Bernard Bellefroid sur le site IMDB.