14 septembre 2020

La Fameuse invasion des ours en Sicile (2019) de Lorenzo Mattotti

La Fameuse invasion des ours en SicileTout commence le jour où Tonio, le fils du roi des ours, est enlevé par des chasseurs dans les montagnes de Sicile. Profitant de la rigueur d’un hiver qui menace son peuple de famine, le roi décide alors d’envahir la plaine où habitent les hommes. Avec l’aide de son armée et d’un magicien, il réussit à vaincre et finit par retrouver Tonio. Mais il comprend vite que le peuple des ours n’est pas fait pour vivre au pays des hommes…
Production franco-italienne, La Fameuse invasion des ours en Sicile est inspiré de La Fameuse Invasion de la Sicile par les ours, un roman pour enfants écrit par Dino Buzzati et publié en 1945. Dans l’Italie de cette époque, il avait une résonance politique certaine, raillant l’obsession du pouvoir. C’est aujourd’hui un dessin animé réalisé par l’italien Lorenzo Mattotti, connu principalement en tant qu’auteur de bandes dessinées et illustrateur. La création graphique est très belle, le réalisateur dit s’être inspiré des peintures de la Renaissance pour styliser l’univers de son film. Même si elle fourmille d’idées originales, l’histoire en elle-même est vraiment destinée aux enfants, elle a notamment perdu toute connotation politique ou écologique mais raille la cupidité. A partir de 6 ans.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs:
Voir la fiche du film et la filmographie de Lorenzo Mattotti sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les livres sur La fameuse invasion des ours en Sicile

Remarque :
* L’écrivain et scénariste Jean-Claude Carrière prête sa voix au vieil ours.

La Fameuse invasion des ours en SicileLa Fameuse invasion des ours en Sicile de Lorenzo Mattotti.

9 septembre 2020

Le Fruit défendu (1921) de Cecil B. DeMille

Titre original : « Forbidden Fruit »

Le Fruit défendu (Forbidden Fruit)Epouse d’un riche industriel qui cherche à conclure un accord avec un jeune homme d’affaires, Madame Mallory demande à sa couturière Mary Maddock de jouer le rôle de séductrice le temps d’un dîner…
Cecil B. DeMille avait déjà tourné en 1915 cette histoire qu’il a lui-même écrite sous le nom The Golden Chance. Le thème des oppositions de classes sociales en est le thème principal avec, comme très souvent dans les films muets de Cecil B. DeMille, un ton légèrement moralisateur ou, plutôt, de leçon de vie, donné essentiellement par les intertitres. Sans être un grand film, ce Forbidden Fruit est fort bien réalisé avec une grande attention portée aux détails et DeMille montre comme toujours son talent pour créer une tension grandissante qui culmine dans un final fort. C’est aussi une peinture sociale qui, certes, utilise l’attrait de la richesse pour capter le spectateur mais ne se prive pas d’égratigner les riches. En outre, par de petites saynètes insérées, le réalisateur fait l’analogie avec le conte Cendrillon, mais  ce n’est pas toutefois le plus remarquable dans ce film. (Film muet)
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Agnes Ayres, Clarence Burton, Theodore Roberts, Kathlyn Williams, Forrest Stanley
Voir la fiche du film et la filmographie de Cecil B. DeMille sur le site IMDB.

Voir les autres films de Cecil B. DeMille chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur Cecil B. DeMille

Le Fruit défendu (Forbidden Fruit)Forrest Stanley, Agnes Ayres et Kathlyn Williams dans Le Fruit défendu (Forbidden Fruit) de Cecil B. DeMille.

Le Fruit défendu (Forbidden Fruit)Etonnants jeux de reflets dans cette scène récréant le conte Cendrillon
dans Le Fruit défendu (Forbidden Fruit) de Cecil B. DeMille.

Homonyme :
Le Fruit défendu d’Henri Verneuil (1952) avec Fernandel.

7 septembre 2020

Le Jour des corneilles (2012) de Jean-Christophe Dessaint

Le Jour des corneillesAu cœur d’une grande forêt, le fils Courge grandit en petit sauvage aux côtés de son père, un colosse bourru et tyrannique qui lui interdit de s’aventurer hors de cette forêt. Pourtant, un jour alors que son père est blessé, il va devoir en sortir pour aller chercher de l’aide…
Le Jour des corneilles est un film d’animation issu d’une coproduction entre la France, la Belgique, le Luxembourg et le Canada. Écrit par Amandine Taffin, le scénario est librement inspiré du roman homonyme de Jean-François Beauchemin paru en 2004. Si ce roman était destiné aux adultes, le film l’est plutôt aux enfants, le jeune garçon devenant le narrateur de ce conte fortement teinté de fantasy. Le rythme est enlevé. Le dessin est riche, pictural, il nous immerge totalement dans la nature. Les thèmes abordés sont ceux de l’amour filial, de la découverte et de l’apprentissage ; l’intolérance est fustigée de façon un peu caricaturale. Le jeune garçon évoque aussi bien Tarzan que L’Enfant sauvage. La fin est particulièrement émouvante. Le Jour des corneilles est d’une incontestable beauté formelle.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Jean Reno, Lorànt Deutsch, Isabelle Carré
Voir la fiche du film et la filmographie de Jean-Christophe Dessaint sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Remarque :
* Claude Chabrol prête sa voix au médecin. Le cinéaste est décédé peu après le doublage du film, soit deux ans avant sa sortie.

Le Jour des corneillesLe Jour des corneilles de Jean-Christophe Dessaint.

Le Jour des corneillesLe Jour des corneilles de Jean-Christophe Dessaint.

13 août 2020

Blanche comme neige (2019) de Anne Fontaine

Blanche comme neigeClaire travaille dans l’entreprise de sa belle-mère. Un jour, elle est enlevée sans ménagements. Sur le point d’être tuée, elle est sauvée in extremis par un homme mystérieux qui la recueille dans sa maison isolée. Claire décide de rester là et va éveiller l’émoi des habitants du village voisin…
Sur un scénario écrit par Anne Fontaine et Pascal Bonitzer, Blanche comme neige revisite le comte des frères Grimm, Blanche-Neige. Les hommes qui recueillent la belle Claire ne sont pas des nains mais ils sont bien sept à tomber sous son charme et il y a aussi une (très) méchante belle-mère. La jeune femme s’émancipe, s’éveille au désir et veut croquer la vie (sans parler d’une pomme) à pleines dents. Le scénario est intelligemment écrit, les situations avec chacun de ces hommes sont très différentes, et l’humour se montre subtil, en demi-teinte, passant surtout par les personnages. L’ensemble est léger, amusant, bien entendu pas crédible… mais un conte n’est pas censé l’être. Lou de Laâge est de presque toutes les scènes, l’actrice montre beaucoup d’aisance et de naturel. Tous les autres rôles sont très bien tenus avec une mention particulière pour Vincent Macaigne, assez savoureux et attendrissant dans son personnage de musicien dépressif. Blanche comme neige est original et amusant. Le film semble avoir été diversement apprécié.
Elle: 3 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Lou de Laâge, Isabelle Huppert, Charles Berling, Damien Bonnard, Jonathan Cohen, Vincent Macaigne, Benoît Poelvoorde
Voir la fiche du film et la filmographie de Anne Fontaine sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Anne Fontaine chroniqués sur ce blog…

Blanche comme neigeBlanche-Neigne : Lou de Laâge dans Blanche comme neige de Anne Fontaine.

Blanche comme neigeLes sept nains : Vincent Macaigne, Damien Bonnard, Jonathan Cohen, Richard Fréchette, Benoît Poelvoorde, Pablo Pauly et Charles Berling dans Blanche comme neige de Anne Fontaine.

3 juin 2020

La Forme de l’eau (2017) de Guillermo del Toro

Titre original : « The Shape of Water »

La Forme de l'eau (The Shape of Water)Etats-Unis, 1962. Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental militaire, Elisa mène une existence solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…
Guillermo del Toro a écrit et réalisé La Forme de l’eau qui revisite le thème de la belle et la bête, plus exactement de l’amour de deux êtres fragilisés et « différents ». Par de nombreux aspects, le film évoque L’étrange créature du lac noir de Jack Arnold (1954) et on pourra remarquer plusieurs autres emprunts. Mais Guillermo del Toro a une approche très particulière de son histoire et donne ainsi une forte personnalité à son film. L’atmosphère est particulièrement forte. Le réalisateur avait d’abord envisagé de tourner en noir et blanc mais a finalement opté pour la couleur en privilégiant les tons bleus et verts, avec un contraste poussé qui renforce l’aspect irréel ou onirique de l’ensemble. La forme de l’eau devient ainsi un conte (pour adultes), certes un peu trop pétri de bonnes intentions et plutôt manichéen, mais assez enchanteur par son originalité et son caractère. Le film a enchanté la critique et les distributeurs d’Oscars.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Sally Hawkins, Michael Shannon, Richard Jenkins, Octavia Spencer, Michael Stuhlbarg, Doug Jones
Voir la fiche du film et la filmographie de Guillermo del Toro sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Guillermo del Toro chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Guillermo del Toro

La Forme de l'eau (The Shape of Water)Michael Shannon, Sally Hawkins et Octavia Spencer dans La Forme de l’eau (The Shape of Water) de Guillermo del Toro.

18 mars 2020

Mary et la fleur de la sorcière (2017) de Hiromasa Yonebayashi

Titre original : « Meari to majo no hana »

Mary et la fleur de la sorcière (Meari to majo no hana)Mary, fillette de 11 ans aux cheveux roux, passe la fin de l’été chez sa grande tante Charlotte. Elle s’ennuie. Un après-midi, elle suit un chat qui semble vouloir la guider dans une forêt dense. Elle arrive dans une clairière cachée où elle découvre une fleur inconnue avec de belles boules bleues…
Après avoir travaillé aux côtés de Hayao Miyazaki de 1996 à 2008, Hiromasa Yonebayashi a créé son propre studio. Pour son troisième film, Mary et la fleur de la sorcière, il a pris son inspiration dans le roman The Little Broomstick de la romancière britannique Mary Stewart. C’est un conte pour enfants avec de gentilles et de méchantes sorcières. C’est un film charmant et divertissant, mais l’histoire n’est pas vraiment originale. Le dessin est beau et l’animation parfaite, mais Hiromasa Yonebayashi reste trop près de son modèle, sans jamais vraiment s’échapper du style Ghibli.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs:
Voir la fiche du film et la filmographie de Hiromasa Yonebayashi sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Mary et la fleur de la sorcière (Meari to majo no hana)Mary et la fleur de la sorcière (Meari to majo no hana) de Hiromasa Yonebayashi

29 octobre 2019

Ivan Tsarevitch et la Princesse Changeante (2016) de Michel Ocelot

Ivan Tsarévitch et la princesse changeanteTous les soirs, une fille, un garçon et un vieux projectionniste se retrouvent dans un cinéma qui semble abandonné, mais plein de merveilles. Les trois amis inventent, dessinent, se déguisent pour incarner princesses et aventuriers de contes merveilleux : « La Maitresse des Monstres », « L’Ecolier-Sorcier », « Le Mousse et sa chatte » et « Ivan Tsarévitch et la princesse changeante »…
Ce long métrage assez court (53 mn) est composé de quatre contes dans des univers très différents avec une même technique graphique : les personnages sont représentés en ombres chinoises, laissant juste apparaitre parfois les yeux. Ce parti-pris original amène une simplicité des formes mais permet aussi de mettre en valeur une certaine luxuriance. Michel Ocelot est un esthète qui sait prendre des chemins inattendus. Ce sont des contes très oniriques, au contenu moraliste. Le premier conte se déroulant sous terre n’est pas très beau, il joue sur les peurs des enfants. Le second permet surtout une éclosion de formes extravagantes. Les troisième et le quatrième contes sont les plus élaborés tant au niveau du contenu que de la richesse graphique. Pour un adulte, l’intérêt est toutefois moindre que d’autres films de Michel Ocelot ; Ivan Tsarévitch et la princesse changeante est vraiment destiné aux très jeunes enfants.
Elle:
Lui : 3 étoiles
(c’est un film difficile à noter par un adulte… si j’avais quatre ans, j’aurais certainement mis 4 ou 5 étoiles)

Acteurs:
Voir la fiche du film et la filmographie de Michel Ocelot sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Michel Ocelot chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Michel Ocelot

Ivan Tsarévitch et la princesse changeanteIvan Tsarévitch et la Princesse Changeante de Michel Ocelot.

Ivan Tsarévitch et la princesse changeanteIvan Tsarévitch et la Princesse Changeante de Michel Ocelot.

22 septembre 2019

La Jeune fille sans mains (2016) de Sébastien Laudenbach

La Jeune fille sans mainsUn meunier très pauvre est tenté par le diable qui fait jaillir de l’or de sa rivière asséchée. En contrepartie, il doit lui donner sa fille et, devant le refus de celle-ci, lui ordonne de lui couper les mains. Le meunier obéit mais la jeune fille parvient tout de même à s’échapper…
Même si cela paraît difficile à croire, cette histoire épouvantable est bien un conte des frères Grimm. Ce n’est pas l’un des plus célèbres, on comprend aisément pourquoi : les parents ne se précipitent pas pour le raconter à leurs jeunes bambins (le bambin va certainement dormir mais le parent traumatisé est assuré de passer une nuit blanche…) Le thème de La Jeune fille sans mains est principalement celui du passage à l’âge adulte, celui de prendre en main son destin (la formule n’est sans doute pas la plus appropriée ici… désolé) malgré les handicaps et les vilénies. Le plus remarquable dans ce film d’animation est son traitement, assez unique en son genre : Sébastien Laudenbach a dessiné au pinceau sur du papier chaque image, sans faire de line-test (test de l’animation) poussé. Le dessin est stylisé avec souvent seulement quelques traits pour suggérer une forme, objets et personnages étant transparents. Le résultat est étrange et aérien. Il atténue la cruauté du récit qui, je dois l’avouer, m’a mis assez mal à l’aise (car la suite est tout aussi épouvantable que le début… mais cela finit bien, ouf !)
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Anaïs Demoustier
Voir la fiche du film et la filmographie de Sébastien Laudenbach sur le site IMDB.

La Jeune fille sans mainsLa Jeune fille sans mains de Sébastien Laudenbach.

La Jeune fille sans mainsLa Jeune fille sans mains (ici elle est endormie) de Sébastien Laudenbach.

La Jeune fille sans mainsLa Jeune fille sans mains de Sébastien Laudenbach.

23 mars 2019

Edward aux mains d’argent (1990) de Tim Burton

Titre original : « Edward Scissorhands »

Edward aux mains d'argentDépitée de ne pas parvenir à vendre ses cosmétiques dans son propre quartier, Peg grimpe jusqu’au sombre château délabré qui domine la ville. Elle y découvre Edward, un jeune homme à l’air perdu qui a ciseaux à la place des mains. Le vieil inventeur qui l’a créé n’a pas eu le temps de le finir avant de mourir. Elle décide de le prendre sous son aile et l’installe chez elle…
Ecrit par Caroline Thompson et Tim Burton, Edward aux mains d’argent est un conte philosophique particulièrement riche. Il aborde en effet de nombreuses thématiques. C’est bien entendu en premier un regard sur la différence, sur la monstruosité qui n’est pas là on pense la voir. C’est aussi une satire de l’american way of life avec ce quartier résiduel propret (Tim Burton s’est inspiré du quartier où il a passé son enfance, une banlieue résidentielle de Burbank en Californie), avec l’individualisme ou encore le culte de l’objet. C’est l’occasion d’une confrontation intéressante entre le conformisme et le fantastique, qui s’accordent tout d’abord pour s’opposer ensuite. On y trouve aussi une réflexion sur la découverte de soi, sur l’éclosion de son esprit créatif. Tout l’art de Tim Burton est de garder une grande simplicité dans son récit tout en parvenant à une symbiose parfaite de tous ces éléments. Johnny Depp, avec un jeu étrange, presque muet, a vu sa carrière lancée avec ce film. Et Tim Burton s’est retrouve associé durablement au mouvement gothique.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Johnny Depp, Winona Ryder, Dianne Wiest, Anthony Michael Hall, Kathy Baker, Vincent Price
Voir la fiche du film et la filmographie de Tim Burton sur le site IMDB.

Voir les livres sur Tim Burton

Edward aux mains d'argent
Johnny Depp et Winona Ryder dans Edward aux mains d’argent de Tim Burton.

Edward aux mains d'argent
Le quartier résidentiel (après les taillages de buissons faits par Edward) dans Edward aux mains d’argent de Tim Burton.

Edward aux mains d'argent
Kathy Baker dans Edward aux mains d’argent de Tim Burton.

Edward aux mains d'argent
Edward aux mains d’argent de Tim Burton marque la dernière apparition au cinéma de Vincent Price.

12 décembre 2018

Miss Peregrine et les enfants particuliers (2016) de Tim Burton

Titre original : « Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children »

Miss Peregrine et les enfants particuliersEn 2016, Jake est un jeune adolescent timide de 16 ans menant une vie paisible en Floride. Il est très proche de son grand-père Abe qui lui a toujours raconté des histoires sur un monde mystérieux avec des enfants ayant des dons très particuliers. Un soir, il découvre la maison de son grand-père vandalisée et, non loin de là, son corps. Avant de mourir, il parle confusément à Jake d’une boucle, du 3 septembre 1943 et d’un oiseau…
Miss Peregrine et les enfants particuliers est l’adaptation d’un roman écrit par Ransom Riggs, publié en 2011. Dès les premières images, on perçoit une certaine étrangeté qui éveille notre curiosité. Tim Burton nous fait ensuite pénétrer dans un monde délicatement fantastique, parfois effrayant. Il ne faut pas trop chercher une parfaite cohérence dans cette histoire, certains aspects restant confus, mais plutôt se laisser envelopper dans son atmosphère magique rehaussée de belles notes poétiques et se laisser émerveiller. La photographie est très belle et les effets spéciaux bien intégrés.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Eva Green, Asa Butterfield, Samuel L. Jackson, Judi Dench, Rupert Everett, Terence Stamp, Ella Purnell
Voir la fiche du film et la filmographie de Tim Burton sur le site IMDB.

Voir les autres films de Tim Burton chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur Tim Burton

Miss Peregrine et les enfants particuliers
Eva Green et Asa Butterfield dans Miss Peregrine et les enfants particuliers de Tim Burton.