3 avril 2020

I Want to Go Home (1989) de Alain Resnais

I Want to Go HomeJoey Wellman, auteur américain d’un comic-strip un peu oublié, se rend en France où est organisée une exposition sur le thème de la bande dessinée. Sa réelle motivation est de retrouver sa fille Elsie, partie deux ans auparavant à Paris pour étudier Flaubert…
Alain Resnais a la passion de la bande dessinée depuis l’enfance. Il a demandé à l’auteur de comics et scénariste Jules Feiffer de lui écrire un scénario sur les différences de culture entre américains et français, dont il fait interpréter le rôle principal par Adolph Green, compositeur, scénariste (Chantons sous la pluie, Tous en scène, …) et acteur à Broadway. Le ton général est celui de la comédie mais il faut bien avouer que l’humour est beaucoup trop appuyé pour bien fonctionner. En outre, les références à des auteurs (peu connus) de bande dessinées et à la comédie musicale tombent à plat. Sur le fond, le propos aborde plusieurs thèmes (importance de l’art, différences de culture, relations père-fille, snobisme et conventions) mais reste en surface, n’apportant rien de bien original. La seconde moitié du film est plus plaisante mais cette petite fantaisie apparaît bien mineure dans la filmographie d’Alain Resnais. (Tourné en anglais avec quelques dialogues en français).
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Adolph Green, Gérard Depardieu, Laura Benson, Micheline Presle, Linda Lavin, Geraldine Chaplin
Voir la fiche du film et la filmographie de Alain Resnais sur le site IMDB.

Voir les autres films de Alain Resnais chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Alain Resnais

I Want to Go HomeAdolph Green et Gérard Depardieu dans I Want to Go Home de Alain Resnais.

2 avril 2020

1492: Christophe Colomb (1992) de Ridley Scott

Titre original : « 1492: Conquest of Paradise »

1492: Christophe Colomb (1492: Conquest of Paradise)1492. Le navigateur Christophe Colomb tente en vain de convaincre les théologiens catholiques qu’atteindre les Indes en passant par l’ouest est possible. Un armateur et un banquier le présentent à la Reine de Castille qui lui accorde son voyage en échange de sa promesse de rapporter suffisamment de richesses en or…
Pour célébrer le 500e anniversaire de la découverte de l’Amérique, deux longs métrages sont sortis sur les écrans à quelques semaines d’intervalle en 1992. Le film franco-britannico-espagnol de Ridley Scott est le plus intéressant des deux car il dépasse les simples clichés et images d’Epinal. Le récit se concentre, d’une part, sur les intrigues politiques et le poids du clergé dans sa patrie d’origine et, d’autre part, sur ses relations avec les indigènes des îles découvertes et l’esclavage mis en place. Il n’en parait que plus authentique même s’il épargne son personnage principal (1). Ayant bénéficié d’un beau budget, la mise en scène est à la hauteur des grandes épopées, le principal excès se situant au niveau de la musique de Vangelis, lourde et grandiloquente. C’est Ridley Scott qui a exigé que le rôle-titre soit tenu par Gérard Depardieu qui fait une excellente prestation, donnant beaucoup de présence et d’enthousiasme à son personnage. Le film a connu un beau succès en France et même en Europe mais fut un échec de l’autre côté de l’Atlantique.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Gérard Depardieu, Armand Assante, Sigourney Weaver, Loren Dean, Ángela Molina, Fernando Rey, Tchéky Karyo
Voir la fiche du film et la filmographie de Ridley Scott sur le site IMDB.

Voir les autres films de Ridley Scott chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Ridley Scott

Remarques :
* Le film de Ridley Scott est sorti dans le monde la semaine du 12 octobre 1992, cinq cents ans jour pour jour après que Christophe Colomb a posé le pied sur l’île de Guanahani (dont on ne connait toujours pas avec certitude l’emplacement exact).
* L’autre film sur Christophe Colomb sorti en 1992 :
Christophe Colomb: La découverte (Christopher Columbus: The Discovery) de John Glen avec Georges Corraface et Marlon Brando. Ce fut un échec commercial.

(1) La brutalité de la domination sur les indigènes est attribuée aux nobles qui l’ont accompagné dès le deuxième voyage alors que les dernières recherches sembleraient indiquer que Christophe Colomb et ses frères en auraient été grandement responsables.

1492: Christophe Colomb (1492: Conquest of Paradise)Gérard Depardieu dans 1492: Christophe Colomb (1492: Conquest of Paradise) de Ridley Scott.

1492: Christophe Colomb (1492: Conquest of Paradise)1492: Christophe Colomb (1492: Conquest of Paradise) de Ridley Scott.

26 janvier 2020

Loulou (1980) de Maurice Pialat

LoulouNelly est lassée de sa vie bien rangée auprès d’André. Elle rencontre Loulou, un jeune loubard qui sort de prison, et en fait son amant…
Le scénario de Loulou a été écrit par Arlette Langmann (sœur de Claude Berri) qui a vécu une aventure similaire presque dix ans auparavant : alors qu’elle était en couple avec Maurice Pialat, elle l’a quitté pour un jeune voyou qui sortait de prison, stagiaire sur le tournage d’un téléfilm. Mais que le récit soit partiellement autobiographique n’est pas si important. Le plus remarquable, c’est la façon avec laquelle Maurice Pialat parvient à capter la vie de ses personnages pour nous la restituer en nous plaçant très près d’eux. Que ce soit dans les poussées de violence ou dans la quiétude, la vérité de ton est manifeste. Loulou est aussi une peinture sociale puisque tout oppose le milieu plutôt aisé de Nelly et André et le milieu prolétaire de Loulou. Le fossé semble infranchissable. Le seul point commun est la recherche du plaisir qui vient colmater un grand vide existentiel.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Isabelle Huppert, Gérard Depardieu, Guy Marchand
Voir la fiche du film et la filmographie de Maurice Pialat sur le site IMDB.

Voir les autres films de Maurice Pialat chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Maurice Pialat

LoulouIsabelle Huppert et Gérard Depardieu dans Loulou de Maurice Pialat.

Homonyme :
Loulou (Die Büchse der Pandora, 1929) de Georg Wilhelm Pabst avec Louise Brooks.

12 décembre 2019

Le Choix des armes (1981) de Alain Corneau

Le Choix des armesUn jeune et impulsif truand en cavale se réfugie chez un ancien du milieu, aujourd’hui rangé et à la tête d’un haras. Un malentendu va les opposer dans une lutte à mort…
Sur un scénario d’Alain Corneau et Michel Grisolia, Le Choix des armes est un film sur l’affrontement entre deux générations de gangsters : l’ancien (Montand) montre une grande maitrise de soi alors que le plus jeune (Depardieu) est dans une violence incontrôlée et brute. A cette opposition des deux truands répond celle des deux policiers qui les traquent, un jeune impétueux (Lanvin) et un ancien plus réfléchi (Galabru, ici dans un des ses rares rôles purement dramatiques). Sur toute cette histoire vient planer la fatalité, un engrenage dont les deux truands ne pourront s’échapper. La mise en scène d’Alain Corneau est précise et nerveuse. L’interprétation est hors-pair avec un trio d’acteurs principaux qui ont une forte présence à l’écran. Même si l’histoire peut ne pas passionner, le traitement d’Alain Corneau rend le film assez remarquable.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Yves Montand, Gérard Depardieu, Catherine Deneuve, Michel Galabru, Gérard Lanvin, Jean-Claude Dauphin
Voir la fiche du film et la filmographie de Alain Corneau sur le site IMDB.

Voir les autres films de Alain Corneau chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Alain Corneau

 Le Choix des armesCatrherine Deneuve et Gérard Depardieu dans Le Choix des armes de Alain Corneau.

 Le Choix des armesJean-Claude Dauphin et Yves Montand dans Le Choix des armes de Alain Corneau.

11 octobre 2019

Un beau soleil intérieur (2017) de Claire Denis

Un beau soleil intérieurIsabelle est peintre à Paris. Divorcée, elle cherche un amour pour que sa vie affective prenne un nouveau départ. Elle a des aventures mais elle aspire à un amour véritable…
Un beau soleil intérieur a été écrit par Claire Denis avec l’aide de Christine Angot. La cinéaste se penche sur les relations humaines. Le regard qu’elle porte sur le milieu intellectuel parisien est assez acide mais empreint de beaucoup d’humour. Malgré le sujet, il y a beaucoup de légèreté dans le récit de cette succession de rencontres insatisfaisantes. Les dialogues sont abondants du fait de la propension de certains personnages à tout verbaliser ou à conceptualiser leurs relations avec les autres. Claire Denis aborde plusieurs thèmes, notamment celui du désir, le désir que l’on projette et celui que l’on ressent. La réalisatrice est fascinée par les corps et, cette fois, c’est implicitement le corps de Juliette Binoche qui est le pivot central de cette histoire. L’actrice est admirable mais tous les seconds rôles sont très bien tenus. Claire Denis a su réunir un beau plateau d’acteurs, et même plus puisqu’on peut aussi voir Philippe Katerine et le philosophe Charles Pépin dans des petits rôles. Un beau soleil intérieur est un film étonnant car il peut se définir autant comme un drame que comme une comédie.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Juliette Binoche, Xavier Beauvois, Nicolas Duvauchelle, Bruno Podalydès, Josiane Balasko, Sandrine Dumas, Alex Descas, Paul Blain, Gérard Depardieu
Voir la fiche du film et la filmographie de Claire Denis sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Claire Denis chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Claire Denis

Un beau soleil intérieurJuliette Binoche dans Un beau soleil intérieur de Claire Denis.

16 septembre 2019

Cyrano de Bergerac (1990) de Jean-Paul Rappeneau

Cyrano de BergeracA Paris, en 1640, le turbulent Cyrano de Bergerac, dont l’esprit est aussi vif et acéré que la rapière, aime en secret sa cousine Roxane. Hélas, son physique ingrat est un obstacle insurmontable, d’autant plus que la belle n’a d’yeux que pour le beau Christian de Neuvillette…
Cette réalisation de Jean-Paul Rappeneau est, sans doute aucun, la plus brillante adaptation de la pièce d’Edmond Rostand. Le cinéaste en a écrit le scénario avec l’aide de Jean-Claude Carrière. La pièce durant 4 heures, il a fallu raccourcir de nombreux passages pour arriver à un film de 2h17. Ils ont su à la fois être très fidèles au texte et créer un grand spectacle de cape et d’épée. Les dialogues sont en alexandrins et Gérard Depardieu donne du relief à son personnage et surtout beaucoup de panache. Bien entendu, la réussite du film doit beaucoup à l’acteur puisque la grande majorité des textes sont prononcés par lui. Les scènes emblématiques (la péninsule, le balcon, la lecture finale de la lettre) gardent bien toute leur puissance. Les autres acteurs sont tout aussi irréprochables. Les scènes d’action ont de l’ampleur et la musique de Jean-Claude Petit contribue à apporter un indéniable lyrisme. Ce Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau est une brillante réussite.
Elle: 4 étoiles
Lui : 5 étoiles

Acteurs: Gérard Depardieu, Anne Brochet, Vincent Perez, Jacques Weber
Voir la fiche du film et la filmographie de Jean-Paul Rappeneau sur le site IMDB.

Voir les autres films de Jean-Paul Rappeneau chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Jean-Paul Rappeneau

Cyrano de BergeracGérard Depardieu et Philippe Volter dans Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau.

Remarques :
* Aux Césars 1991, ce fut une pluie de récompenses : le film a reçu 10 Césars (meilleur film, Depardieu, Rappeneau, Weber, musique, photographie, décors, costumes, montage, son). Il faut aussi signaler deux récompenses à Cannes (Depardieu + photographie) et même un Oscar (costumes) et de nombreux autres prix. En 1995, le César des Césars a été attribué à Jean-Paul Rappeneau pour ce même film.

* Toutes les adaptations en long métrage :
Cyrano de Bergerac, film italien d’Augusto Genina (1923) avec Pierre Magnier
Cyrano de Bergerac, film français de Fernand Rivers (1946) avec Claude Dauphin
Cyrano de Bergerac, film américain de Michael Gordon (1950) avec José Ferrer
Cyrano de Bergerac, film français de Jean-Paul Rappeneau (1990)
à noter également :
Cyrano et d’Artagnan, film d’Abel Gance (1963), une fantaisie en vers avec José Ferrer et Jean-Pierre Cassel.

 

Cyrano de BergeracLe siège d’Arras dans Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau.

Cyrano de BergeracAnne Brochet dans Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau.

 

15 août 2019

Rive droite, rive gauche (1984) de Philippe Labro

Rive droite, rive gauchePaul Senanques et son associé sont avocats de l’homme d’affaires Pervillard, surnommé « le Président ». Paul commence à douter de l’honnêteté de son client. Au même moment, Paul fait la rencontre de Sacha, une jeune femme dont il s’éprend…
Philippe Labro et sa femme Françoise ont écrit ensemble le scénario de Rive droite, rive gauche. Il met en scène les malversations d’un puissant homme d’affaires parallèlement à une histoire d’amour très romanesque. L’histoire est assez simplette et le film a été souvent qualifié de « roman-photo de luxe » par la critique : il est vrai que l’ensemble est très manichéen, avec des méchants bien méchants (et heureusement assez bêtes), et aussi légèrement moralisateur. Le film vaut surtout par son interprétation, un beau plateau d’acteurs qui ont beaucoup de présence. Depardieu est très crédible dans son costume d’avocat habitué des cinq étoiles, Nathalie Baye montre beaucoup de charme. Son personnage a beau être caricatural, Carole Bouquet n’en est pas moins superbe, dans son inimitable style « beauté inaccessible ». Comme les autres films de Philippe Labro, Rive droite, rive gauche  est à classer dans le cinéma populaire, donc destiné à un large public. Il connut un beau succès en salles.
Elle: 3 étoiles
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Gérard Depardieu, Nathalie Baye, Carole Bouquet, Bernard Fresson, Jacques Weber, Charlotte de Turckheim
Voir la fiche du film et la filmographie de Philippe Labro sur le site IMDB.

 

Rive droite, rive gaucheGérard Depardieu et Nathalie Baye : photo publicitaire pour Rive droite, rive gauche de Philippe Labro.

Remarque :
* Physiquement, le financier interprété par Robert Fresson ressemble fortement à Jean-Baptiste Doumeng, « le milliardaire rouge » ; il a aussi le même franc-parler,  mais la ressemblance s’arrête là puisque Jean-Baptiste Doumeng n’a jamais été impliqué dans un tel scandale, ni utilisé de telles méthodes.
* Rive droite, rive gauche est l’ultime réalisation de Philippe Labro qui se consacrera ensuite à la radio (RTL).

Rive droite, rive gaucheGérard Depardieu, Carole Bouquet, Jacques Weber et Bernard Fresson dans Rive droite, rive gauche de Philippe Labro.

29 avril 2019

Danton (1983) de Andrzej Wajda

DantonParis, printemps de l’An II (1794). De retour à Paris après quelques mois d’absence, Danton cherche à mettre un terme à la Terreur en défiant Robespierre et le Comité de Salut Public. Ce dernier ordonne son arrestation et organise un simulacre de procès avant le conduire, avec une dizaine de ses soutiens, à l’échafaud.
C’est le gouvernement français, alors sous la présidence de François Mitterrand, qui a passé commande à Wajda d’un film pour célébrer la Révolution française. Le résultat a mis ses commanditaires mal à l’aise et a suscité la polémique. Le réalisateur polonais a en effet choisi une période particulièrement sombre de l’Histoire de France qui lui permettait de faire allusion au présent de son pays : la lutte de Danton contre Robespierre devient ainsi une allégorie de celle du syndicaliste Wałęsa contre le général Jaruzelski (1). Dans les deux cas, passé et présent, chacune des parties en présence s’est réclamé du « peuple ». Et c’est toujours au nom du « peuple » qu’est installé un régime autoritaire et despotique. Dans son film, Wajda montre Danton et Robespierre dépassés par l’Histoire, qu’ils ont pourtant contribué à créer ; ils ont perdu prise sur les évènements et seront emportés par eux (2). Ainsi, au lieu de fournir une apologie benoîte de la Révolution, le cinéaste polonais a un propos d’une portée plus générale et (hélas) plus actuelle, un propos qui mérite mieux qu’une simple lecture sous l’angle idéologique. Depardieu semble l’acteur idéal pour interpréter un Danton bon vivant et particulièrement habile dans l’éloquence. Robespierre est interprété par le polonais Wojciech Pszoniak dont le jeu plus classique est rendu encore plus rigide par le doublage, ce qui accentue encore l’opposition entre les deux hommes.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Gérard Depardieu, Wojciech Pszoniak, Patrice Chéreau, Boguslaw Linda
Voir la fiche du film et la filmographie de Andrzej Wajda sur le site IMDB.

Voir les autres films de Andrzej Wajda chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur Andrzej Wajda

Danton
Gérard Depardieu est Danton dans Danton de Andrzej Wajda.

Remarques :
* Le scénario est adapté d’une pièce de la dramaturge polonaise Stanisława Przybyszewska, rédigée entre 1925 et 1929. Cette pièce était assez flatteuse pour Robespierre. Wajda et Jean-Claude Carrière l’ont réécrite pour donner à Danton l’image d’un idéaliste tout en conservant une certaine indulgence pour Robespierre qui est présenté comme un être tourmenté. En revanche, le Comité de Salut de Public n’est pas épargné, ses membres sont prompts à faire tomber les têtes pour des motivations vagues ou même douteuses.

(1) Sous la pression des soviétiques, le général Jaruzelski décide dans la nuit du 12 au 13 décembre 1981 d’arrêter les principaux dirigeants de Solidarnösc, dont Lech Wałęsa, et d’interdire le syndicat ; les militaires prennent également possession de la télévision.
(2) La phrase de Danton passant devant la maison de Robespierre « Robespierre, tu me suis ! Ta maison sera rasée ! On y sèmera du sel ! » est historique (et rappelons que Robespierre sera guillotiné trois mois plus tard).

Danton
Wojciech Pszoniak est Robespierre dans Danton de Andrzej Wajda.

Homonyme :
Danton (1921) de l’allemand Dimitri Buchowetzki avec Emil Jannings, Werner Krauss

3 février 2019

La Femme d’à côté (1981) de François Truffaut

La Femme d'à côtéPropriétaire d’un club de tennis de la région de Grenoble, Madame Jouve raconte un fait divers : Bernard et Arlette Coudray menaient une vie tranquille jusqu’à l’installation de nouveaux voisins, Philippe et Mathilde Bauchard. En fait, Bernard et Mathilde se connaissaient déjà…
La Femme d’à côté est l’avant-dernier film de François Truffaut qui renoue ici avec les histoires d’amour-passion. L’amour chez Truffaut est souvent un sentiment violent, qui fait perdre le contrôle de soi même, qui estropie, qui peut même mener à la folie (Adèle H.) C’est encore le cas dans cette histoire que le réalisateur résume par cette phrase qu’il met dans la bouche de Madame Jouve à la fin du film : « Ni avec toi, ni sans toi ». Truffaut  traite l’amour comme une maladie, de celles dont on ne guérit pas. Cela ne l’empêche pas d’avoir beaucoup de délicatesse avec ses personnages. Fanny Ardant et Gérard Depardieu font un couple très fort, malgré un jeu tout en retenue ; on a parfois l’impression d’entendre Truffaut par la bouche de Depardieu, qui a ici la même diction placide que son réalisateur. Le film est aussi porté par la musique, belle et douloureuse, de Georges Delerue.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Gérard Depardieu, Fanny Ardant, Henri Garcin, Michèle Baumgartner, Véronique Silver
Voir la fiche du film et la filmographie de François Truffaut sur le site IMDB.

Voir les autres films de François Truffaut chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur François Truffaut

La femme d'à côté
Gérard Depardieu, Michèle Baumgartner, Henri Garcin et Fanny Ardant dans La Femme d’à côté de François Truffaut.

21 novembre 2017

Combien tu m’aimes? (2005) de Bertrand Blier

Combien tu m'aimes?François (Bernard Campan) admire une très belle femme (Monica Bellucci) à travers la vitrine d’un bar de Pigalle. Il entre et lui fait une proposition inattendue : ayant gagné une forte somme au loto, il lui propose de venir vivre avec lui en échange d’un très gros salaire… Avec Combien tu m’aimes??, Bertrand Blier nous offre une fable sur le thème de la beauté et du désir. Le film démarre très bien avec une bonne mise en place et des personnages bien trouvés (Jean-Pierre Darroussin en ami docteur désabusé est très amusant). Hélas, l’histoire s’enlise ensuite avec des scènes qui semblent inutilement étirées et le personnage joué par Depardieu semble bien caricatural. Bertrand Blier s’est trop centré sur Monica Bellucci qu’il semble vouloir sublimer. L’ensemble est finalement un peu brouillon et on ne retrouve le brio des meilleurs films du réalisateur.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Monica Bellucci, Bernard Campan, Gérard Depardieu, Jean-Pierre Darroussin, Edouard Baer, Farida Rahouadj
Voir la fiche du film et la filmographie de Bertrand Blier sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Bertrand Blier chroniqués sur ce blog…

Remarques :
* Caméo : Bertrand Blier fait une apparition bien visible en client du bar à prostituées.

Combien tu m'aimes ?
Gérard Depardieu, Monica Bellucci et Bernard Campan dans Combien tu m’aimes? de Bertrand Blier.

Combien tu m'aimes ?
Jean-Pierre Darroussin et Monica Bellucci dans Combien tu m’aimes? de Bertrand Blier.