1 mai 2019

L’Enquête corse (2004) de Alain Berbérian

L'enquête corseEngagé par un notaire de province, le détective Jack Palmer a pour mission de retrouver un certain Ange Léoni en Corse afin de lui remettre un titre de propriété issu d’un héritage…
L’enquête corse est l’adaptation de la bande dessinée homonyme de René Pétillon, créateur de la série « Jack Palmer ». Le personnage principal du limier est assez différent de celui de la bande dessinée mais, pour le reste, le film respecte bien l’esprit général du dessinateur : l’humour ne se construit jamais au détriment des personnages et respecte leur dignité. Ainsi, on retrouve bien l’emblématique omerta corse, les multiples factions indépendantistes, les dysfonctionnements des différents services de police mais l’humour n’est jamais franchement méchant ou agressif. L’ensemble est bon enfant. Certes, le film d’Alain Berberian n’invente rien mais il a le mérite de nous faire passer un bon moment. Il est étonnant de voir à quel point le film a fait l’unanimité (ou presque) contre lui. Serait-ce parce que le propos manque de mordant ?
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Christian Clavier, Jean Reno, Caterina Murino
Voir la fiche du film et la filmographie de Alain Berbérian sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

L'enquête corse
Caterina Murino et Christian Clavier dans L’enquête corse de Alain Berbérian.

L'enquête corse
Christian Clavier et Jean Reno (hum… les autres acteurs ne sont pas identifiables…) dans L’enquête corse de Alain Berbérian.

3 octobre 2012

Porco Rosso (1992) de Hayao Miyazaki

Titre original : « Kurenai no buta »

Porco RossoAncien pilote de la guerre 14-18, Porco est devenu chasseur de primes et combat les pirates dans l’Adriatique à bord de son hydravion entièrement peint de rouge. Noble au grand cœur, il a le visage d’un cochon, à la suite, pense-t-on d’un sort qui lui a été jeté. Pendant ce temps, le fascisme s’installe… C’est avec Porco Rosso que l’on a découvert Hayao Miyazaki en Europe et ce fut un véritable choc. Ce film présentait en effet un niveau de qualité que l’on n’avait jamais vu dans un dessin animé. La beauté des images, la simplicité et la pureté du graphisme, le soin apporté dans les décors jusque dans les petits détails, le naturel des personnages, le découpage très cinématographique, la profondeur de l’histoire, sa dimension romantique, tous ces éléments concourent à donner cette impression de perfection et d’être en présence d’un véritable créateur. Passionné d’aviation et de Saint-Exupéry, Hayao Miyazaki a écrit lui-même cette histoire empreinte d’une grande noblesse de caractère où pointent une certaine nostalgie et une indéniable poésie. Même si Miyazaki nous a depuis offert de grands films, Porco Rosso reste parmi ses tous meilleurs.
Elle: 4 étoiles
Lui : 5 étoiles

Acteurs: Shûichirô Moriyama, Tokiko Katô, Sanshi Katsura
Voir la fiche du film et la filmographie de Hayao Miyazaki sur le site IMDB.
Voir les autres films de Hayao Miyazaki chroniqués sur ce blog…

Remarques :
* Porco Rosso était au départ un projet de moyen métrage (45 minutes) prévu pour être diffusé dans les avions de la Japan Airlines qui a produit le film.
* Un comic-book en 4 volumes reprenant le découpage exact du film a été publié au Japon (Tokuma Shoten Publishing, 1992) ; il a été traduit et édité en France (Glénat, 1995).
* Présenté et primé au Festival d’Annecy en 1993, le film n’est sorti en France qu’en juin 1995. C’est Jean Reno qui prête sa voix à Porco Rosso dans la version française. Le film n’a pas connu immédiatement le succès en France, les critiques restant souvent méfiants.