10 octobre 2021

Le Franc-tireur (1972) de Jean-Max Causse & Roger Taverne

Le Franc-tireurPendant la Seconde Guerre Mondiale, le fils d’un collaborateur de Grenoble monte chez sa grand-mère sur le plateau du Vercors attendre que la guerre se termine sans lui. Le 21 juillet 1944, les troupes allemandes investissent le plateau. Forcé de s’enfuir, il rejoint un petit groupe de résistants et de civils et va devoir lutter pour survivre…
Le Franc-tireur est un film français réalisé en 1972 mais qui n’a pu sortir qu’en 2002. En 1972, il fut bloqué car perçu comme une attaque contre De Gaulle. Lors d’une nouvelle tentative en 1986 au festival de Grenoble, il fut déprogrammé après un tollé faisant suite à la réaction indignée du président des Anciens du Vercors. En 2002, il ne sortit que dans quelques salles. Son réalisateur, Jean-Max Causse, co-fondateur des Studios Action à Paris, en a récupéré les droits, l’a remonté et remixé. De ce fait, il est un peu difficile de comprendre les raisons de ces indignations si ce n’est qu’il nous montre un homme qui fait par hasard un bout de chemin avec la Résistance, non par conviction mais pour sauver sa peau. Il va donc à l’encontre de l’idée qui nous a été longtemps présentée que les français étaient, pendant la guerre, soit des résistants soit des collabos. Le héros de cette histoire ne cherche qu’à passer entre les gouttes et à en sortir vivant. Malgré des moyens de toute évidence assez réduits, la mise en scène est assez efficace, d’une part par son enchainement d’évènements qui alimentent une tension permanente et par son utilisation des paysages, magnifiques mais désolés, du Vercors qui donnent au film une atmosphère de western. Hormis Philippe Léotard, le jeu des acteurs n’est pas toujours parfait et la musique guillerette sur quelques scènes est plutôt étrange. Le film restauré a bénéficié d’une nouvelle sortie en 2019 et c’est heureux car il mérite d’être vu.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Philippe Léotard, Estella Blain, Roger Lumont, Roger Riffard
Voir la fiche du film et la filmographie de Jean-Max Causse & Roger Taverne sur le site IMDB.

Le Franc-tireurPhilippe Léotard et Serge Lahssen dans Le Franc-tireur de Jean-Max Causse & Roger Taverne.

8 janvier 2019

Tchao Pantin (1983) de Claude Berri

Tchao pantinLe pompiste de nuit d’une station du 18e arrondissement de Paris noie une profonde et permanente tristesse dans l’alcool. Un soir, un jeune juif arabe, petit trafiquant sans envergure, vient se réfugier dans sa station pour échapper à une ronde de police. Il se prend d’amitié pour lui…
Adapté d’un roman d’Alain Page, Tchao Pantin est un film écrit et réalisé par Claude Berri. L’histoire paraîtrait certainement bien plus anodine avec un autre casting : c’est son interprétation qui rend le film remarquable et plus précisément Coluche, pris ici à contre-emploi, en totale opposition avec son image de comique. Il donne une grande profondeur et une grande humanité à son personnage, nous faisant palper son insondable tristesse. A noter que Coluche traversait alors une période difficile dans sa vie personnelle. Face à lui, Richard Anconina montre un certain talent, le film sera pour lui un tremplin. Les décors sont d’Alexandre Trauner. Tchao Pantin sera cinq fois récompensé aux Césars 1984.
Elle: 3 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Coluche, Richard Anconina, Agnès Soral, Philippe Léotard
Voir la fiche du film et la filmographie de Claude Berri sur le site IMDB.

Voir les autres films de Claude Berri chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur Claude Berri

Tchao Pantin
Coluche et Richard Anconina dans Tchao Pantin de Claude Berri.

11 avril 2017

Une belle fille comme moi (1972) de François Truffaut

Une belle fille comme moiPour écrire une thèse de sociologie sur les femmes criminelles, le jeune Stanislas Prévine se rend en prison pour interviewer Camille Bliss, accusée d’avoir tué l’un de ses amants. Camille commence à lui raconter son parcours qui fut quelque peu mouvementé… Une belle fille comme moi apparaît comme étant un film plutôt mineur dans la filmographie de François Truffaut. Il a réalisé cette comédie légère pour se changer les idées après le grave Les deux Anglaises et le continent. Par certains côtés, ce pourrait être le pendant féminin à L’homme qui aimait les femmes mais sans avoir la brillance de ce dernier. Il y a de belles trouvailles d’humour (les bruitages de Formule 1, le « dératiseur catholique », …) mais l’ensemble manque de rythme malgré la grande vitalité de Bernadette Lafond et paraît presque un peu bâclé. Comme le précise le générique de fin, c’est le premier vrai rôle au cinéma pour André Dussollier, très gauche comme son personnage l’exige, et aussi pour Anne Kreis que Truffaut fait jouer comme Claude Jade. Une belle fille comme moi est plaisant, sans plus.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Bernadette Lafont, Claude Brasseur, Charles Denner, Guy Marchand, André Dussollier, Philippe Léotard
Voir la fiche du film et la filmographie de François Truffaut sur le site IMDB.

Voir les autres films de François Truffaut chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur François Truffaut

Remarque :
* Une fois le film achevé, François Truffaut s’est aussitôt lancé dans la préparation de La Nuit américaine sans même assurer la promotion de son film.

Une belle fille comme moi
Bernadette Lafont et le jeune (25 ans) André Dussollier dans Une belle fille comme moi de François Truffaut.

Une belle fille comme moi
Bernadette Lafont et Philippe Léotard dans Une belle fille comme moi de François Truffaut.