20 janvier 2023

Traître sur commande (1970) de Martin Ritt

Titre original : « The Molly Maguires »

Traître sur commande (The Molly Maguires)En 1876, dans les mines de charbon de Pennsylvanie, les mineurs sont exploités pour les besoins de l’industrie en plein essor. Une société secrète irlandaise, les Molly Maguires se vengent par des actions de sabotage et des agressions de l’encadrement. La police envoie sur place un détective pour les infiltrer…
Traître sur commande est un film américain réalisé par Martin Ritt, sorti en 1970. Le scénario est l’œuvre de Walter Bernstein d’après un roman d’un certain Arthur H. Lewis. L’histoire se base sur des faits réels puisque les Molly Maguires ont bien existé (Arthur Conan Doyle s’est inspiré de leur histoire pour écrire La Vallée de la peur, paru en 1915) et le personnage du détective infiltré, James McParland, est tout aussi réel (il aurait dénoncé 347 Mollies présumés). Le film est assez remarquable par la reconstitution du travail dans les mines à cette époque et, si les intentions de Martin Ritt étaient de dénoncer la surexploitation des ouvriers, il le fait sans appuyer lourdement ; il est vrai qu’il suffit de simplement montrer ces conditions de travail pour convaincre. Le film est aussi remarquable par sa subtilité et son absence de manichéisme : le personnage du détective infiltré est en effet tout en ambiguïté, toujours à la limite de basculer dans l’autre camp. Enfin, le film est remarquable dans sa forme, montrant une grande précision de mise en scène et une superbe photographie : les plans à l’intérieur de la mine sont éclairés à la bougie (comme à l’époque) ; en extérieur, les blocs de charbon paraissent presque vivants, la poussière est palpable jusque dans les champs, l’éclairage est superbe. La musique d’Henry Mancini fait un large usage de la musique modale irlandaise. On se demande bien pourquoi un tel film fut ignoré par la critique à sa sortie.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Richard Harris, Sean Connery, Samantha Eggar, Frank Finlay, Anthony Zerbe, Philip Bourneuf
Voir la fiche du film et la filmographie de Martin Ritt sur le site IMDB.

Voir les autres films de Martin Ritt chroniqués sur ce blog…

Remarque :
• L’introduction est assez prenante : il faut attendre 15 minutes pour que la première parole soit prononcée.
• Le budget fut confortable et l’échec n’en fut que plus douloureux pour les producteurs Martin Ritt et Walter Bernstein.

Traître sur commande (The Molly Maguires)Sean Connery et Krank Finlay dans Traître sur commande (The Molly Maguires) de Martin Ritt.

Traître sur commande (The Molly Maguires)Richard Harris dans Traître sur commande (The Molly Maguires) de Martin Ritt.

9 janvier 2023

L’Année du dragon (1985) de Michael Cimino

Titre original : « Year of the Dragon »

L'année du dragon (Year of the Dragon)New York. Une vague mystérieuse de violence vient de s’abattre sur Chinatown. Récemment muté dans le quartier, le capitaine Stanley White, un vétéran du Vietnam au tempérament bien trempé, penche pour la théorie du développement d’une mafia chinoise…
L’année du dragon est un film américain réalisé par Michael Cimino. C’est l’adaptation du roman Year of the Dragon de Robert Daley, avec un scénario écrit conjointement par Cimino et Oliver Stone. Cinq ans après le périlleux (mais brillant) La Porte du paradis, Michael Cimino retrouve le chemin de la réalisation avec cette plongée fascinante et anxiogène dans les méandres du Chinatown new-yorkais. Michael Cimino explore une nouvelle facette de l’Amérique : le melting-pot et la place des communautés. Le film fut taxé de racisme à sa sortie alors que le cinéaste dénonce les stéréotypes : il souligne (avec insistance) le manque de reconnaissance envers la communauté chinoise qui a aidé à construire les Etats-Unis.  Michael Cimino a été impressionné par le Scarface de Brian de Palma (1982), ce qui le pousse à placer des scènes de déchaînement de violence comme celle du restaurant. Mickey Rourke fait une belle prestation, avec une grande présence à l’écran. Il est rare de le voir si bien utilisé. Les rôles secondaires sont en revanche un peu ternes. Le happy-end final peut paraitre bien conventionnel et révèle les intentions commerciales. Le film n’a pas la brillance des réalisations précédentes de Cimino mais il est doté d’une indéniable force.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Mickey Rourke, John Lone, Ariane Koizumi, Raymond J. Barry, Caroline Kava, Victor Wong
Voir la fiche du film et la filmographie de Michael Cimino sur le site IMDB.

Voir les autres films de Michael Cimino chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Michael Cimino

L'année du dragon (Year of the Dragon)Hon-Lam Pau, Mickey Rourke, John Lone et Victor Wong
dans L’année du dragon (Year of the Dragon) de Michael Cimino.

29 novembre 2022

Le Paltoquet (1986) de Michel Deville

Le PaltoquetDans le bar français d’une ville portuaire coloniale, quatre hommes se retrouvent chaque jour pour jouer au bridge. Un soir, leur partie est interrompue par le commissaire de police ; il enquête sur le meurtre d’un voyageur inconnu dans un hôtel de passe voisin…
Le Paltoquet est un film français écrit et réalisé par Michel Deville. Il s’inspire du roman On a tué pendant l’escale de Franz-Rudolph Falk (pseudonyme de Philippe du Puy de Clinchamps). C’est un film qui nous surprend par sa forme, d’une grande abstraction, aux accents brechtiens, et nous séduit par la brillance de ses dialogues et de son interprétation. C’est un huis-clos, le bar est en fait un vaste hangar vide avec une unique table et un grand hamac, et Michel Deville parvient à insérer ponctuellement d’autres lieux avec une grande élégance de mouvements de caméra. Du grand art. La musique est utilisée pour ponctuer ou même annoncer l’arrivée d’un personnage. L’ensemble est stylisé, aérien. Les jeux de mots fusent. L’intrigue policière n’est pas le plus important mais joue avec le fait que chacun peut être coupable ou victime. Le fond du propos est plutôt sur l’obsession et le fantasme, avec un épilogue buñuellien. L’interprétation est parfaite, le plus remarquable de tous est certainement Michel Piccoli (Le Paltoquet, c’est lui) dans un personnage étrange aux multiples facettes. Un film surprenant, brillant et espiègle, qui pourra toutefois dérouter…
Elle:
Lui : 5 étoiles

Acteurs: Michel Piccoli, Fanny Ardant, Claude Piéplu, Jean Yanne, Daniel Auteuil, Richard Bohringer, Philippe Léotard, Jeanne Moreau, Thuy An Luu
Voir la fiche du film et la filmographie de Michel Deville sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Michel Deville chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Michel Deville

Le PaltoquetJeanne Moreau, Michel Piccoli, Richard Bohringer, Jean Yanne, Fanny Ardant, Daniel Auteuil et Claude Piéplu dans Le Paltoquet de Michel Deville.

21 novembre 2022

Hot Fuzz (2007) de Edgar Wright

Hot FuzzÀ Londres, le policier Nicholas Angel est le meilleur de son équipe. Afin de faire cesser la comparaison avec le reste de sa brigade, son chef lui offre une  promotion forcée dans le petit village de Sandford (Gloucestershire) vainqueur depuis plusieurs années du titre de « Village de l’année ». Il ne s’y passe quasiment rien selon l’association des propriétaires des commerces de la ville…
Hot Fuzz est un film britannique réalisé par Edgar Wright qui en a co-écrit le scénario avec Simon Pegg. Après avoir parodié les films de zombies dans Shaun of the Dead (2004), le duo s’est emparé du genre du film d’action et nous livre un film à l’humour débridé et absurde. Même si l’ensemble manque un peu de brillance et de cohésion, de nombreux gags sont réussis et nous font passer un bon moment. Succès en salles.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Simon Pegg, Nick Frost, Timothy Dalton, Jim Broadbent, Paddy Considine, Rafe Spall
Voir la fiche du film et la filmographie de Edgar Wright sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Edgar Wright chroniqués sur ce blog…

Hot FuzzSimon Pegg et Nick Frost dans Hot Fuzz de Edgar Wright.

24 août 2022

Bronx (2020) de Olivier Marchal

BronxÀ Marseille, des hommes du clan corse Bastiani commettent un véritable carnage dans un bar de plage. L’enquête est confiée à la BRI de Richard Vronski, policier aux méthodes bien particulières. Cela n’est pas du goût du rival de Vronski, le major Costa de la BRB. C’est alors qu’arrive un nouveau directeur de la police, chargé de mettre de l’ordre dans la ville…
Bronx est un film français écrit et réalisé par Olivier Marchal, lui-même ex-policier devenu acteur puis réalisateur. L’histoire est lointainement inspirée de la Tuerie du Bar du Téléphone (1978) qui avait déjà inspiré un film à Claude Barrois (1) et qui reste à ce jour inexpliquée. Il s’agit ici d’une guerre de gangs pour le contrôle du trafic de drogue. Il ne faut pas être pointilleux sur la cohérence de ce polar, beaucoup d’éléments sont aussi improbables qu’inutiles, sans parler de la fin un peu idiote (difficile de trouver un autre qualificatif). Les qualités du film sont plutôt à chercher du côté des personnages, le commandant campé par Lannick Gautry exprime des sentiments de façon assez forte, pris dans des dilemmes moraux qui lorgnent vers la tragédie sans vraiment l’atteindre. Hélas, beaucoup d’autres personnages se conforment plus à des clichés (et à un surplus de testostérone). A plusieurs reprises, un usage abusif du montage alterné ne parvient qu’à embrouiller le récit, à défaut d’évoquer des séquences illustres (2). Les scènes d’action sont bien maitrisées. A noter, la présence de Claudia Cardinale dans un tout petit rôle.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Lannick Gautry, Stanislas Merhar, Patrick Catalifo, Jean Reno, Gérard Lanvin
Voir la fiche du film et la filmographie de Olivier Marchal sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

(1) Le Bar du Téléphone (1980) de Claude Barrois avec Daniel Duval, François Perrier et Raymond Pellegrin.
(2) Rappelons qu’une des séquences en montage alterné les plus célèbres est la séquence du baptême dans Le Parrain de Francis Ford Coppola, montée en alternance avec le massacre de rivaux.

BronxLannick Gautry et Stanislas Merhar dans Bronx de Olivier Marchal.

1 août 2022

BAC Nord (2020) de Cédric Jimenez

BAC Nord2012. Les quartiers Nord de Marseille détiennent un triste record : la zone au taux de criminalité le plus élevé de France. Poussée par sa hiérarchie, la brigade de terrain BAC Nord cherche sans cesse à améliorer ses résultats. Dans un secteur à haut risque, les flics adaptent leurs méthodes, franchissant parfois la ligne jaune. Jusqu’au jour où le système judiciaire se retourne contre eux…
BAC Nord est un film français co-écrit et réalisé par Cédric Jimenez. Il met en scène une équipe de policiers sous pression maximale qui finissent par adopter les pratiques des délinquants pour mieux les traquer. Le film est solidement réalisé, nous immergeant au beau milieu de scènes intenses, d’une tension extrême. La réalisation est bien maitrisée et ce western urbain est emmené par un trio de comédiens très convaincants. Mais il paraît impossible de regarder le film en faisant abstraction de son contexte : comme on le sait, il fait référence à une affaire réelle aux répercutions politiques multiples, une affaire sur laquelle il est difficile d’avoir une opinion (du moins, autre que dogmatique). Le film a été diversement apprécié par la critique ; gros succès auprès du public.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Gilles Lellouche, Karim Leklou, François Civil, Adèle Exarchopoulos, Kenza Fortas
Voir la fiche du film et la filmographie de Cédric Jimenez sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Cédric Jimenez chroniqués sur ce blog…

BAC NordKarim Leklou, François Civil, Gilles Lellouche et Adèle Exarchopoulos dans BAC Nord de Cédric Jimenez.

8 juillet 2022

Garde à vue (1981) de Claude Miller

Garde à vueA Cherbourg, le soir de la Saint-Sylvestre, l’inspecteur Antoine Gallien (Lino Ventura) reçoit au commissariat le notaire Martinaud (Michel Serrault), notable local. Il le soupçonne d’avoir violé et étranglé deux fillettes quelques semaines plus tôt. Face à l’attitude ambigüe de Martinaud, l’inspecteur le place en garde à vue pour continuer de l’interroger…
Garde à vue est un film français de Claude Miller. C’est un film de commande pour le réalisateur qui ne tournait plus que des publicités à la suite du cuisant échec de son précédent film Dites-lui que je l’aime, sorti quatre ans plus tôt. Garde à vue est basé sur un livre de John Wainwright publié dans la collection Série noire, À table ! (Brainwash), livre découvert par Michel Audiard qui a écrit les dialogues de cette adaptation. Hormis quelques plans de coupe, tout le film se déroule au sein d’un commissariat de province sur quelques heures. Plus que l’intrigue policière, ce sont les caractères qui sont exposés dans ce récit, les incertitudes de l’inspecteur et les brusques changements d’humeur de son accusé. Ce dernier se révèle insaisissable avec ses réactions imprévisibles et son anticonformisme. C’est l’occasion de beaux numéros d’acteurs, le plus spectaculaire dans la richesse de son jeu étant Michel Serrault. L’ensemble est assez captivant. Le film a connu un beau succès, avec quatre César à la clef.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Lino Ventura, Michel Serrault, Romy Schneider, Guy Marchand
Voir la fiche du film et la filmographie de Claude Miller sur le site IMDB.

Voir les autres films de Claude Miller chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Claude Miller

Remarques :
* Le succès de Garde à vue a permis à Claude Miller de rebondir. C’était alors son meilleur score au box-office, seul L’Effrontée en 1985 fera mieux.
* Un remake américain a été réalisé en 2000 par Stephen Hopkins : Suspicion (Under Suspicion), avec Gene Hackman, Morgan Freeman et Monica Bellucci, reprenant les rôles respectifs de Michel Serrault, Lino Ventura et Romy Schneider, film généralement considéré comme raté.

Garde à vueMichel Serrault et Lino Ventura dans Garde à vue de Claude Miller.

18 juin 2022

Jules de Londres (1963) de Cliff Owen

Titre original : « The Wrong Arm of the Law »

Jules de Londres (The Wrong Arm of the Law)Pearly Gates (Peter Sellers) est à la tête d’un gang de voleurs et également d’une maison de couture huppée qui lui tient lieu de couverture. Leurs opérations sont fortement contrariées par trois Australiens qui se font passer pour des policiers : ils les prennent sur le fait et leur dérobent le butin…
Jules de Londres est une comédie policière britannique réalisé par Cliff Owen. Le film n’est pas des plus remarquables dans sa forme mais il est réussi, grâce à une écriture intelligente et précise et une excellente interprétation. L’humour british est assez constant avec une bonne dose d’incongru et de nonsense. Peter Sellers tient parfaitement le premier rôle, sans excès, toujours avec grande justesse. Face à lui, Lionel Jeffries est assez savoureux en inspecteur de Scotland Yard. Un film qui regarde avec grand plaisir. Jules de Londres connut un beau succès en Grande Bretagne. Il n’est sorti que trois ans plus tard en France et de façon confidentielle.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Peter Sellers, Lionel Jeffries, Bernard Cribbins, Davy Kaye, Nanette Newman, Ed Devereaux, John Le Mesurier
Voir la fiche du film et la filmographie de Cliff Owen sur le site IMDB.

Voir les autres films de Cliff Owen chroniqués sur ce blog…

Jules de Londres (The Wrong Arm of the Law)Peter Sellers et Nanette Newman dans Jules de Londres (The Wrong Arm of the Law) de Cliff Owen.

Jules de Londres (The Wrong Arm of the Law)Lionel Jeffries, Graham Stark et Davy Kaye
dans Jules de Londres (The Wrong Arm of the Law) de Cliff Owen.

2 mai 2022

City of Lies (2018) de Brad Furman

City of LiesEn 2015, un journaliste d’investigation (Forest Whitaker) est chargé d’écrire un article sur l’assassinat d’un rappeur connu survenu en mars 1997. Il prend alors contact avec Russell Poole (Johnny Depp), ancien inspecteur du LAPD aujourd’hui en disgrâce et seul, mais toujours hanté par cette affaire. D’abord réticent, l’ancien flic se confie au journaliste…
City of Lies est un thriller policier américain réalisé par Brad Furman. Il s’agit de l’adaptation du roman biographique L.A.byrinth de Randall Sullivan paru en 2002, centré sur une histoire réelle, les meurtres des rappeurs Tupac Shakur et The Notorious B.I.G. survenus en 1997 dans un contexte tendu après les affaires Rodney King et O. J. Simpson. Cette enquête a mis à jour une corruption au sein de la police de Los Angeles. Le film est brillamment interprété par Johnny Depp et Forest Whitaker mais le problème est que l’on ne comprend pas grand chose. L’affaire est vraiment très embrouillée et on regarde le film avec l’espoir que la compréhension viendra… mais ce n’est pas le cas. D’ailleurs, dans la réalité, ces meurtres n’ont toujours pas été élucidés. La sortie du film a été rendue chaotique par une prétendue affaire où Johnny Depp s’est retrouvé accusé de coups et blessures envers un technicien. La distribution en salles a été limitée.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Johnny Depp, Forest Whitaker, Toby Huss, Dayton Callie
Voir la fiche du film et la filmographie de Brad Furman sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

City of LiesChristian George, Johnny Depp et Forest Whitaker dans City of Lies de Brad Furman.

23 mars 2022

Mad Max (1979) de George Miller

Mad MaxDans un futur proche où les grandes nations sont entrées en guerre pour le pétrole, la police tente de maintenir l’ordre sur les routes sillonnées par des bandes de délinquants. Ainsi le policier Max Rockatansky s’engage dans une poursuite à grande vitesse avec NightRider qui vient de s’évader au volant d’une voiture de police…
Mad Max est un film australien co-écrit et réalisé par George Miller. Ce médecin de 32 ans n’a alors que de petits courts métrages à son actif et il n’a pu réunir qu’un tout petit budget pour le tourner. Ce manque de moyens est vraiment évident dans les costumes, les lieux de tournage et les décors. Le réalisateur a su toutefois tourner cela à son avantage parfois : le pitoyable poste de police (visiblement un hangar désaffecté avec quelques tables) exprime la déliquescence de la société. Car Mad Max est avant tout un film fort par son atmosphère apocalyptique, un monde semi-anarchique où les policiers sont aussi fous que les délinquants qu’ils traquent. L’autre point fort du film réside dans ses scènes de vitesse et d’action, sans trucages et vraiment réalistes. La jeune équipe a pris des risques insensés pour les réaliser. En revanche, les acteurs jouent tous très mal, y compris le jeune Mel Gibson (21 ans au moment du tournage). Fort heureusement, il n’y a que peu de textes. Seul le chef des méchants sort du lot, interprété par Hugh Keays-Byrne, acteur avec une expérience shakespearienne. A sortie, le film fut jugé hyper-violent (interdit dans de nombreux pays, il n’est sorti qu’en 1982 en France avec une interdiction aux moins de 16 ans) bien qu’il n’y ait que très peu de violence montrée. La violence est toujours hors-champ mais elle est très fortement suggérée, à tel point que de nombreux spectateurs ont vu des choses qui ne sont à l’écran. Gros succès, Mad Max reste l’un des films les plus rentables de toute l’histoire du cinéma. Il a rapporté 500 fois ce qu’il a coûté. Vu aujourd’hui, il paraît très amateur et mal joué mais reste néanmoins un des plus beaux exemples de films indépendants réalisés avec peu de moyens mais beaucoup d’énergie.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Mel Gibson, Joanne Samuel, Hugh Keays-Byrne, Steve Bisley
Voir la fiche du film et la filmographie de George Miller sur le site IMDB.

Voir les autres films de George Miller chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Mad Max

Mad MaxMel Gibson dans Mad Max de George Miller.

Mad MaxMad Max de George Miller.