9 avril 2020

Le Septième Voyage de Sinbad (1958) de Nathan Juran

Titre original : « The 7th Voyage of Sinbad »

Le Septième voyage de Sinbad (The 7th Voyage of Sinbad)Voguant vers Bagdad, en compagnie de sa fiancée, la princesse Parisa, Sinbad fait escale sur l’île de Colossa. Il parvient à sauver le magicien Sokurah des griffes d’un géant cyclope, qui récupère néanmoins la lampe magique volée par le sorcier. Dès lors, Sokurah n’a plus qu’une idée en tête : contraindre Sinbad à retourner sur l’île pour reprendre possession de la lampe…
Basé sur les aventures de Sinbad le Marin des contes Les Milles et Une Nuits (1), Le Septième Voyage de Sinbad est un film remarquable, pour la richesse de son scénario, délicieusement oriental avec un soupçon de mythologie grecque, pour la qualité du Technicolor et de la musique Bernard Herrmann, et pour les effets spéciaux de Ray Harryhausen. Les animations en stop-motion ont demandé onze mois au brillant animateur qui, pour la première fois, a travaillé en couleurs. Ses créatures sont créatives et réussies, l’effet produit est vraiment époustouflant pour l’époque. L’interprétation des deux acteurs principaux est excellente et l’humour vient ajouter à notre plaisir. Le Septième Voyage de Sinbad n’est pas seulement historiquement important pour ses effets spéciaux, c’est aussi un merveilleux film d’aventures.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Kerwin Mathews, Kathryn Grant, Richard Eyer, Torin Thatcher
Voir la fiche du film et la filmographie de Nathan Juran sur le site IMDB.

Voir les autres films de Nathan Juran chroniqués sur ce blog…

Remarques :
* Le combat avec le squelette préfigure certaines scènes de Jason et les Argonautes que Ray Harryhausen animera cinq ans plus tard (en 1963).
* Deux suites directes, également produites par Ray Harryhausen :
Le Voyage fantastique de Sinbad (The Golden Voyage of Sinbad) de Gordon Hessler (1974)
Sinbad et l’oeil du tigre (Sinbad and the Eye of the Tiger) de Sam Wanamaker (1977)

(1) Bien que le titre fasse référence au septième voyage, le récit est en réalité surtout basé sur les troisième et cinquième voyages de Sinbad.

Le Septième voyage de Sinbad (The 7th Voyage of Sinbad)Kerwin Mathews et Kathryn Grant dans Le Septième voyage de Sinbad (The 7th Voyage of Sinbad) de Nathan Juran.

13 août 2018

Sinbad et l’oeil du tigre (1977) de Sam Wanamaker

Titre original : « Sinbad and the Eye of the Tiger »

Sinbad et l'oeil du tigreEn pleine cérémonie où il devait être couronné calife, le beau prince Kassim est transformé en babouin par sa marâtre Zénobia qui désire que ce soit son propre fils qui prenne sa place. Sinbad, de retour de voyage, est bien décidé à tout entreprendre pour sauver son ami…
Sinbad et l’oeil du tigre est le troisième film de la série produite par Ray Harryhausen, le grand spécialiste des effets spéciaux. L’idée de cet opus était de s’écarter des créatures mythologiques classiques pour utiliser des animaux et personnages préhistoriques, plus classiques et facilement identifiables par le public. C’est ainsi qu’une partie des aventures se déroule dans des contrées glaciaires, ce qui est très original. La technique utilisée est bien entendu le stop-motion avec créatures articulées, y compris pour le babouin qui a réussi à tromper de nombreux spectateurs à sa sortie (beaucoup pensèrent qu’il s’agissait d’un véritable animal). Le résultat est efficace, seules les images de synthèse rendront obsolètes ces techniques quinze ans plus tard. L’histoire  est classique mais plaisante : Sinbad et l’oeil du tigre constitue un bon divertissement.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Patrick Wayne, Taryn Power, Margaret Whiting, Jane Seymour, Patrick Troughton
Voir la fiche du film et la filmographie de Sam Wanamaker sur le site IMDB.

Remarques :
* Le film est sorti sur les écrans le même été que le premier Star Wars et a beaucoup souffert de cette proximité.
* Patrick Wayne est le fils de John Wayne. Taryn Power est la fille de Tyrone Power (Taryn Power n’a que très peu tourné).

Sinbad et l'oeil du tigre
Jane Seymour, Bernard Kay et Patrick Wayne dans Sinbad et l’oeil du tigre de Sam Wanamaker.

Sinbad et l'oeil du tigre
Jane Seymour dans Sinbad et l’oeil du tigre de Sam Wanamaker.

La trilogie des Sinbad produits par Ray Harryhausen:
1. Le septième voyage de Sinbad (The 7th Voyage of Sinbad) de Nathan Juran (1958)
2. Le voyage fantastique de Sinbad (The Golden Voyage of Sinbad) de Gordon Hessler (1973)
3. Sinbad et l’oeil du tigre (Sinbad and the Eye of the Tiger) de Sam Wanamaker (1977)

Sinbad et l'oeil du tigre

6 juillet 2014

Panic sur Florida Beach (1993) de Joe Dante

Titre original : « Matinee »

Panic sur Florida BeachEn pleine Crise des missiles de Cuba (1962), sur les iles Key West au sud de la Floride, un producteur de films d’horreur arrive pour tester un nouveau système de projection capable de faire vibrer les sièges et d’autres effets. En grand amateur de ce genre de films, le jeune Gene est ravi. Fils de militaire, il vient d’emménager et n’a pas encore d’amis… Avec Matinee, Joe Dante a voulu réaliser un hommage aux films d’horreur de série B des années cinquante et soixante. Pour bien montrer l’aspect métaphorique de ces films qui jouaient avec la peur d’une guerre nucléaire, il mêle habilement à son histoire une crise historique qui engendra une panique bien réelle. Les deux peurs se superposent et se télescopent. L’ensemble est amusant et plutôt attachant avec toute la bonhommie apportée par John Goodman. Le film permet au spectateur de retrouver son âme d’enfant…
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: John Goodman, Cathy Moriarty, Simon Fenton
Voir la fiche du film et la filmographie de Joe Dante sur le site IMDB.
Voir les autres films de Joe Dante chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Joe Dante

Remarque :
Le personnage interprété par John Goodman est basé sur le showman William Castle dont la signature visuelle était effectivement de se montrer de profil avec son cigare (d’une façon qui rappelle Hitchcock dans sa série TV Alfred Hitchcock Presents, à ceci près qu’il est assis). William Castle a réalisé, et parfois produit, plus d’une cinquantaine de films de série B entre 1943 et 1974. Pour son film The Tingler (Le désosseur de cadavres, 1959), il a fait installer dans certaines salles des fauteuils à vibrations (système « Percepto » : un petit moteur de dégivrage d’aile d’avion de la Seconde Guerre mondiale placé dans l’assise du siège). Il a également conçu des systèmes pour effleurer les jambes des spectateurs et bien d’autres effets. Son film le plus réputé est House on Haunted Hill (La nuit de tous les mystères, 1959), film qui a donné à Hitchcock l’idée de faire Psychose.
Voir l’autobiographie de William Castle (en anglais) …

24 février 2012

Jason et les Argonautes (1963) de Don Chaffey

Titre original : « Jason and the Argonauts »

Jason et les ArgonautesJason, fils du roi de Thessalie assassiné vingt années auparavant, part chercher la Toison d’or pour redonner espoir à son peuple et chasser l’usurpateur qui a pris sa place. Il est protégé par la déesse Héra dans son expédition qui va l’emmener dans des contrées inexplorées… Jason et les Argonautes est librement inspiré de la mythologie grecque (1). Réalisé par l’anglais Don Chaffey, ce peplum est devenu l’archétype du film d’aventures et reste marquant par ses extraordinaires effets spéciaux signés Ray Harryhausen (2), qui anime de façon spectaculaire des monstres et autres créatures malfaisantes. Bien évidemment, ces effets spéciaux peuvent faire sourire aujourd’hui mais on ne peut qu’être frappé par leur pouvoir de frapper nos esprits. Jason et les Argonautes Et comme le fait remarquer l’historien Jacques Lourcelles, leur maladresse relative donne aux créatures une certaine fragilité et par la même une certaine humanité. L’inventivité est remarquable, la mise en scène est parfaite. De l’ensemble, se dégage une indéniable poésie qui donne à ces aventures une dimension supplémentaire et unique.
Elle:
Lui : 5 étoiles

Acteurs: Todd Armstrong, Nancy Kovack, Niall MacGinnis, Honor Blackman, Nigel Green
Voir la fiche du film et la filmographie de Don Chaffey sur le site IMDB.

Remarques :
La musique est signée Bernard Herrmann qui réutilise ou réarrange certains thèmes de ses films précédents.

(1) Plus précisément, la source d’inspiration principale de Jason et les Argonautes semblent avoir été les Argonautiques du poète grec Apollonios de Rhodes (IIIe siècle avant J.C.), une épopée en quatre chants qui relate le voyage des Argonautes, menés par Jason, dans leur quête de la Toison d’or.
(2) Ray Harryhausen est également producteur-associé aux côtés de Charles H. Schneer.

Remake (TV) :
Jason et les Argonautes 2000 de Nick Willing (2000) avec Jason London

18 février 2012

Les premiers hommes dans la lune (1964) de Nathan Juran

Titre original : « First men in the moon »

Les premiers hommes dans la luneUne expédition internationale parvient à atterrir sur la lune en 1964. Elle découvre avec stupéfaction un petit drapeau anglais planté là en 1899. Un document permet de retrouver l’un des survivants de cette lointaine expédition. Il raconte l’aventure… Adaptation du roman homonyme de H.G. Wells écrit en 1901, Les premiers hommes dans la lune est l’un des films issus de la collaboration du producteur Charles H. Schneer avec le génial créateur d’effets spéciaux Ray Harryhausen. Le film a été tourné en Angleterre. Hormis le prologue et l’épilogue qui se situent à l’époque moderne, le film reste assez fidèle au livre, la plus grande différence étant l’ajout (inévitable) d’un personnage féminin. Les préparatifs peuvent paraître un peu longs avec un humour souvent trop appuyé (à noter que cette légèreté de ton au début de l’histoire est présente dans le livre de Wells), mais le déroulement réserve des surprises. Les effets spéciaux sont bien réalisés et surtout bien intégrés à l’histoire, jamais superflus.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Edward Judd, Martha Hyer, Lionel Jeffries
Voir la fiche du film et la filmographie de Nathan Juran sur le site IMDB.
Voir les autres films de Nathan Juran chroniqués sur ce blog…

Précédentes adaptations du roman d’H.G. Wells :
Le voyage dans la lune de Georges Méliès (1902) qui s’est inspiré à la fois du roman de Jules Verne (pour le voyage) et du roman de Wells (rencontres sur la lune)
The First Men in the Moon (1919) des anglais Bruce Gordon et J.L.V. Leigh (film perdu ?)

Lire une présentation plus complète du film sur le site Devildead…

23 juillet 2011

Iron Man 2 (2010) de Jon Favreau

Iron Man 2Lui :
La saga inspirée de la bande dessinée Marvel de Stan Lee continue. Voici le 2, bientôt nous aurons le 3… Si le premier volet portait en lui un certain humour qui l’empêchait de se prendre trop au sérieux, ce n’est plus le cas ici. Le scénario est même réduit au maximum pour laisser toute la place à la débauche d’effets spéciaux. Robert Downey Jr. a perdu tout charme, Gwyneth Paltrow fait la potiche, Scarlett Johansson n’a droit qu’à des apparitions inconsistantes. Le film semble ciblé pour un public très jeune comme en témoignent les relations du héros avec les personnages féminins.
Note : 1 étoile

Acteurs: Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Don Cheadle, Scarlett Johansson, Sam Rockwell, Mickey Rourke, Samuel L. Jackson
Voir la fiche du film et la filmographie de Jon Favreau sur le site IMDB.

Voir les autres films de Jon Favreau chroniqués sur ce blog…