28 février 2007

Sommaire de février 2007

Le faucon maltaisLe faucon maltaisLa pornographieOrgueil et préjugésEmma, l'entremetteuseRaison et sentimentsLe secret de Brokeback MountainL'étoile du silence

Le faucon maltais

(1941) de John Huston

Le faucon maltais

(1931) de Roy Del Ruth

La pornographie

(2003) de Jan Jakub Kolski

Orgueil et préjugés

(2005) de Joe Wright

Emma, l’entremetteuse

(1996) de Douglas McGrath

Raison et sentiments

(1995) de Ang Lee

Le secret de Brokeback Mountain

(2005) de Ang Lee

L’étoile du silence

(1959) de Kurt Maetzig

Battle in outer spaceLe danger vient de l'espaceGalaxinaLa jeune fille et la mortL'enferFaux amisCache-cacheRegarde les hommes tomber

Battle in outer space

(1959) d’ Ishirô Honda

Le danger vient de l’espace

(1958) de Paolo Heusch

Galaxina

(1980) de William Sachs

La jeune fille et la mort

(1994) de Roman Polanski

L’enfer

(2005) de Danis Tanovic

Faux amis

(2005) de Harold Ramis

Cache-cache

(2006) de Yves Caumon

Regarde les hommes tomber

(1994) de Jacques Audiard

Du poil sous les rosesCroupierVers le sudDancer in the darkLes chroniques de RiddickLes sentiers de la gloireLa grande paradeLa fille du juge

Du poil sous les roses

(2000) de J.J.Chervier et Agnès Obadia

Croupier

(1998) de Mike Hodges

Vers le sud

(2006) de Laurent Cantet

Dancer in the dark

(2000) de Lars von Trier

Les chroniques de Riddick

(2004) de David Twohy

Les sentiers de la gloire

(1957) de Stanley Kubrick

La grande parade

(1925) de King Vidor

La fille du juge

(2006) de William Karel

American BeautyLes hommes préfèrent les blondesUne vie à deuxAviatorLe train de 16h50Merci pour le chocolatSerial noceursUne semaine de vacances

American Beauty

(1999) de Sam Mendes

Les hommes préfèrent les blondes

(1953) d’ Howard Hawks

Une vie à deux

(1999) de Rob Reiner

Aviator

(2004) de Martin Scorsese

Le train de 16h50

(1961) de George Pollock

Merci pour le chocolat

(2000) de Claude Chabrol

Serial noceurs

(2005) de David Dobkin

Une semaine de vacances

(1980) de Bertrand Tavernier

L'ange des mauditsLumumbaCamarade XUne romance américaineBetty2001, l'odyssée de l'espaceBen-HurThe Taste of Tea

L’ange des maudits

(1952) de Fritz Lang

Lumumba

(2000) de Raoul Peck

Camarade X

(1940) de King Vidor

Une romance américaine

(1944) de King Vidor

Betty

(1992) de Claude Chabrol

2001, l’odyssée de l’espace

(1968) de Stanley Kubrick

Ben-Hur

(1959) de William Wyler

The Taste of Tea

(2004) de Katsuhito Ishii

La captiveJe vous trouve très beauLe petit lieutenantLe docteur JivagoJ'adore Huckabees

La captive

(2000) de Chantal Akerman

Je vous trouve très beau

(2005) d’ Isabelle Mergault

Le petit lieutenant

(2005) de Xavier Beauvois

Le docteur Jivago

(1965) de David Lean

J’adore Huckabees

(2004) de David O. Russell

Nombre de billets : 45

28 février 2007

Le faucon maltais (1941) de John Huston

Titre Original : The Maltese Falcon

Le faucon maltais Elle :
Je n’ai que modérément apprécié de revoir ce film noir que j’avais tant aimé auparavant. Certes, les acteurs dont Bogart sont excellents, les ambiances sont noires à souhait et le scénario est étoffé. Les scènes de confrontation entre Peter Lorre et Greenstreet m’ont paru longues et un peu plaquées. Peut-être n’étais-je dans le bon état d’esprit.
Note : 3 étoiles

Lui :
Le faucon maltais Pour son premier film, John Huston adapte un merveilleux roman de Dashiell Hammet et réalise un film noir magistral, tout empreint d’atmosphère. Humphrey Bogart quitte ses rôles de mauvais garçon pour endosser son costume de détective privé pour la première fois. Il n’a pas encore développé toutes les manies et mimiques du personnage mais on le sent très à l’aise. A côté de lui, Peter Lorre est unique dans son personnage fuyant, quasi-fluide, et Sydney Greenstreet (c’est son premier rôle au cinéma) reste irremplaçable dans son rôle d’intriguant adipeux. Seule Mary Astor est en retrait, le rôle principal féminin restant très fade, pas toujours crédible, presque absent. C’est dommage mais cela n’empêche pas de voir et revoir ce superbe film noir avec grand plaisir.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Humphrey Bogart, Mary Astor, Gladys George, Peter Lorre, Sydney Greenstreet
Voir la fiche du film et la filmographie de John Huston sur le site imdb.com.

Le faucon maltaisLe roman de Dashiell Hammett a été adapté 3 fois au cinéma :
Le Faucon Maltais par Roy Del Ruth (1931) avec Ricardo Cortez
Satan met a Lady par William Dieterle (1936) avec Bette Davis et Warren Williams
Le Faucon Maltais par John Huston (1941) avec Humphrey Bogart
Note : Je ne me rappelle pas avoir vu la deuxième version mais on la décrit comme étant plus proche d’Arsenic et Vieilles Dentelles que d’un film noir classique.

Voir les autres films de John Huston chroniqués sur ce blog…

28 février 2007

Le faucon maltais (1931) de Roy Del Ruth

Titre Original : The Maltese Falcon

Le faucon maltaisLui :
Cette première version du Faucon Maltais de Dashiell Hammett se révèle étonnamment proche de la troisième, celle de John Huston (la seconde version, signée William Dieterle, étant plutôt une comédie). On est surpris de retrouver des situations et des répliques identiques ; Dashiell Hammett aurait participé au scénario. En revanche, on peut remarquer une différence notable dans le choix des acteurs et le talent de Huston pour avoir assemblé sa brochette de personnages n’en paraît que plus grand. Ricardo Cortez est pourtant convaincant en Sam Spade, mais c’est surtout avec les autres personnages masculins que la différence est la plus flagrante, les acteurs paraissant bien pâles à côté des Lorre, Greenstreet et autres. Maltese Falcon (1931)Le personnage féminin est plus « glamour » dans cette version, mais perd un peu en épaisseur et du coup le choix de Mary Astor par Huston se comprend mieux car elle incarne bien mieux son rôle de menteuse pathologique. Quoi qu’il en soit, ce film reste très bien fait et il est dommage qu’il soit si peu connu, totalement éclipsé par la version de John Houston.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Bebe Daniels, Ricardo Cortez, Dudley Digges, Una Merkel
Voir la fiche du film et la filmographie de Roy Del Ruth sur le site imdb.com.

27 février 2007

La pornographie (2003) de Jan Jakub Kolski

Titre original : « Pornografia »

PornografiaElle :
La Pologne est en guerre avec l’Allemagne. Une parenthèse hors du temps avec des personnages énigmatiques. Il est difficile de se laisser emporter par l’atmosphère de ce film assez hermétique. Je finis par abandonner au bout d’une heure.
Note : pas d'étoiles

Lui :
Ce film polonais de Jan Jakub Kolski est vraiment un objet étrange. Deux intellectuels quittent Varsovie en 1943 pour s’installer chez un ami à la campagne. Sur cette base, le développement se révèle assez hermétique, ne serait-ce parce que l’on a bien du mal à percevoir le sens des scènes, la motivation des protagonistes et même le rôle de certains personnages qui apparaissent brièvement (et inutilement, du moins en a-t-on l’impression). Il n’en reste pas moins que le réalisateur parvient à créer un climat, avec une belle photographie très peu éclairée, des natures mortes ou des gros plans sur des petits animaux (plans dont le sens n’apparaît que fort tard). La guerre constitue la lourde et inévitable trame sous-jacente de cette histoire. L’ensemble est bien trop long et si la fin, troublante, apporte certaines réponses, il me serait difficile d’affirmer avoir tout perçu (je ne suis déjà pas certain d’avoir compris le sens du titre). Les spectateurs qui ont lu le livre de Gombrowicz seront certainement avantagés… Un film vraiment trop abscons à mes yeux.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Krzysztof Majchrzak, Adam Ferency
Voir la fiche du film et la filmographie de Jan Jakub Kolski sur le site imdb.com.

26 février 2007

Orgueil et préjugés (2005) de Joe Wright

Titre original : « Pride & prejudice »

Orgueil et préjugésElle :
Une fresque somptueuse au cœur de la haute bourgeoisie britannique dans laquelle sont développés les thèmes de l’amour, l’hypocrisie sociale, la place et l’émancipation des femmes. Keira Knightley incarne le rôle d’Elisabeth la rebelle de façon lumineuse. Cette femme est le pivot central du film et porte le regard de Jane Austen. Quatre autres soeurs à marier, une mère presque entremetteuse, un père effacé et un Darcy amoureux bien énigmatique. Tels sont les personnages qui gravitent autour d’elle. Partagée entre les contradictions, elle a à la fois envie de les protéger, de perpétrer la notion de famille mais aussi une folle envie d’aimer et de s’émanciper. Le film est riche visuellement et les portraits psychologiques des personnages sont sensibles et profonds. On passe un très bon moment.
Note : 4 étoiles

Lui :
Orgueil et préjugés, ce grand roman de Jane Austen, a déjà été adapté plusieurs fois à l’écran (grand et petit). Cette version anglo-française se révèle tout à fait à la hauteur pour exprimer la force de ce roman qui traite de la recherche de l’amour et du mariage tout en offrant une certaine vision de la société anglaise de l’époque, engoncée dans ses principes et reposant sur une hiérarchisation sociale très marquée. La jeune Keira Knightley fait là une très belle prestation, très classique dans son interprétation avec un petit côté garçon manqué qui convient parfaitement à son personnage de jeune fille un peu rebelle. La reconstitution est bien réalisée, bien intégrée et assez réaliste. Le film dans son ensemble est très plaisant. Une réussite.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Keira Knightley, Matthew MacFadyen, Rosamund Pike, Donald Sutherland, Brenda Blethyn, Simon Woods, Judi Dench
Voir la fiche du film et la filmographie de Joe Wright sur le site imdb.com.

Autres versions :
Orgueil et préjugés de Robert Z. Leonard (1940) avec Laurence Olivier et Greer Garson
Orgueil et préjugés de Andrew Black (2003) avec Kam Heskin
Orgueil et préjugés de Simon Langton (1995) (TV) avec Colin Firth et Jennifer Ehle
+ de nombreuses versions TV.

26 février 2007

Emma, l’entremetteuse (1996) de Douglas McGrath

Titre original : Emma

EmmaElle :
Dans l’Angleterre de la fin du XVIIIe siècle, la jeune Emma décide de jouer l’entremetteuse et de trouver le partenaire idéal à plusieurs personnes de son entourage. Excellente et fidèle adaptation du roman de Jane Austen.
Note : 5 étoiles

Lui :
Loin de sa prestation assez fade dans Shakespeare in love (pour laquelle elle reçut un Oscar…), Gwyneth Paltrow révèle tout son talent dans cette brillante interprétation d’Emma, d’après le roman de Jane Austen. Elle est entourée par une pléïade d’excellents acteurs anglais qui sont particulièrement dans leur élément. Le film a beaucoup de charme, avec cette qualité d’interprétation si spécifique au cinéma anglais.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Gwyneth Paltrow, Alan Cumming, Greta Scacchi, Toni Collette, Polly Walker, Ewan McGregor, Jeremy Northam, Juliette Stevenson
Voir la fiche du film et la filmographie de Douglas Mc Grath sur le site imdb.com.

26 février 2007

Raison et sentiments (1995) de Ang Lee

Titre original : Sense and sensibility

Raison et sentimentsElle :
Très beau film dans l’univers vieille-Angleterre de Jane Austen. Les décors sont superbes et les acteurs excellents. J’ai pris beaucoup de plaisir à regarder ce film.
Note : 5 étoiles

Lui :
Il y a quelque chose de rafraîchissant de se plonger dans l’univers des romans de Jane Austen, un monde où hommes et femmes semblent n’avoir pour seules préoccupations  l’amour et le mariage. Tout comme Emma, ce film est très agréable. Belles prestations d’Alan Rickman et surtout d’Emma Thompson.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Emma Thompson, Kate Winslet, Hugh Grant, Alan Rickman
Voir la fiche du film et la filmographie de Ang Lee sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Ang Lee chroniqués sur ce blog…

25 février 2007

Le secret de Brokeback Mountain (2005) de Ang Lee

Titre original : « Brokeback Mountain »

Le secret de Brokeback MountainElle :
Ce film aux trois oscars a bien des atouts : des paysages somptueux, une belle musique veloutée, des acteurs au jeu assez authentique, le traitement sobre de l’homosexualité entre deux cow-boys dans l’Amérique profonde des années 70. Et poutant, c’est la déception. Je ne suis pas submergée par l’enthousiasme et l’émotion qui furent quasi unanimes. L’histoire de Brokeback Mountain met un temps fou à se mettre en place et le film souffre vraiment de longueurs. On se sent davantage spectateur voire même un peu voyeur dans cette histoire d’amour impossible car le réalisateur aborde ce mélodrame de l’extérieur. J’aurais aimé des portraits psychologiques plus fouillés qui auraient davantage permis de s’impliquer. La toute fin du film est plus réussie car on entre enfin dans la pensée intérieure d’ Ennis Del Mar.
Note : 2 étoiles

Lui :
En parvenant à combiner deux thèmes plutôt à la mode, le retour à la nature et l’homosexualité, le film s’est révélé être un très bon gibier pour les oscars… L’histoire est très simple, restant au niveau du mélodrame un peu trop appuyé. Les personnages sont, somme toute, assez peu développés. Le rythme est vraiment très lent. Si Le secret de Brokeback Mountain a rencontré un tel succès, cela signifie que l’histoire a du toucher un grand nombre de gens… Ce ne fut pas notre cas, non pas à cause du fond mais plutôt à cause de la forme qui me paraît un peu vide.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Heath Ledger, Jake Gyllenhaal, Randy Quaid, Michelle Williams
Voir la fiche du film et la filmographie de Ang Lee sur le site imdb.com.
Autre titre (Canada) :
Souvenirs de Brokeback Mountains

Voir les autres films de Ang Lee chroniqués sur ce blog…

24 février 2007

L’étoile du silence (1959) de Kurt Maetzig

Titre original : Der schweigende Stern

L'étoile du silenceElle :
(pas vu)

Lui :
Ce film assez rare d’Allemagne de l’Est se révèle être assez proche de ses homologues américains de la même période. Cette expédition vénusienne est prétexte à exprimer les fortes craintes face à la prolifération des armements nucléaires. Assez classique, le film nous offre cependant une vision assez originale de la surface de Vénus. Plutôt bien réalisé, il reste plaisant à regarder aujourd’hui. Le scénario est basé sur une nouvelle de Stanislas Lem (l’auteur de Solaris).
Note : 3 étoiles

Acteurs: Yoko Tani, Oldrich Lukes
Voir la fiche du film et la filmographie de Kurt Maetzig sur le site imdb.com.

Autres titres de ce même film :
First spaceship on Venus
Planet of the dead
Raumschiff Venus antwortet nicht
Silent star spaceship
Venus does not reply

24 février 2007

Battle in outer space (1959) d’ Ishirô Honda

Titre original : Uchu daisenso

Battle in outer spaceElle :
(pas vu)

Lui :
Fait par ce maître du cinéma japonais fantastique, ce film s’inscrit parfaitement dans la tradition du genre. On retrouve les mêmes ressorts : une menace planétaire et la mobilisation de toutes les nations pour arriver à la victoire (essentiellement japonaise). Bien-sûr, le film souffre de l’utilisation de nombreux poncifs, Battle in outer space mais reste amusant à regarder, ne serait-ce que pour la merveilleuse utilisation des maquettes.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Ryo Ikebe, Kyôko Anzai, Koreya Senda
Voir la fiche du film et la filmographie de Ishirô Honda sur le site imdb.com.

Autres titres de ce même film :
The great space war
La bataille interplanétaire