23 février 2007

L’enfer (2005) de Danis Tanovic

L'enferElle :
A trop vouloir créer une atmosphère troublante, ce film frise le ridicule à force d’effets de caméra et d’ambiance. Le scénario autour de la vie affective perturbée de ces trois sœurs sonne bien creux. Que sont allés faire Jacques Gamblin, Emmanuelle Béart, Carole Bouquet, Karine Viard dans cette galère ?
Note : pas d'étoiles

Lui :
Au départ, il y a le projet de trilogie « Le Paradis, l’Enfer, le Purgatoire » que Krzysztof Kieslowski ne put mener à terme du fait de sa mort prématurée en 1996. Danis Tanovic reprend ici le second volet, pour lequel n’existait qu’une idée de scénario. Le problème principal est qu’il se perd à mettre en place ses trois personnages, trois femmes représentant une palette de caractères un peu trop classique : l’innocence, la passion, l’attente. Il parvient à créer un climat par moments mais abuse de stéréotypes et d’effets de caméra. Il faut attendre le dernier tiers du film, plus intense, pour mesurer la force qu’aurait pu avoir cette histoire. Les acteurs masculins sont très en retrait. Les trois actrices principales parviennent bien à assurer un type de rôle assez habituel pour chacune d’elles.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Emmanuelle Béart, Karin Viard, Marie Gillain, Guillaume Canet, Jacques Gamblin, Jacques Perrin, Carole Bouquet
Voir la fiche du film et la filmographie de Danis Tanovic sur le site imdb.com.
Le premier volet avait été adapté par Tom Tykwer : Heaven (2002)

Par ailleurs, il faut noter qu’il existe aussi :
L’enfer par Claude Chabrol (1994) avec Emmanuelle Béart (!) et François Cluzet
sans qu’il n’existe de lien entre ces deux films homonymes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *