26 février 2007

Orgueil et préjugés (2005) de Joe Wright

Titre original : « Pride & prejudice »

Orgueil et préjugésElle :
Une fresque somptueuse au cœur de la haute bourgeoisie britannique dans laquelle sont développés les thèmes de l’amour, l’hypocrisie sociale, la place et l’émancipation des femmes. Keira Knightley incarne le rôle d’Elisabeth la rebelle de façon lumineuse. Cette femme est le pivot central du film et porte le regard de Jane Austen. Quatre autres soeurs à marier, une mère presque entremetteuse, un père effacé et un Darcy amoureux bien énigmatique. Tels sont les personnages qui gravitent autour d’elle. Partagée entre les contradictions, elle a à la fois envie de les protéger, de perpétrer la notion de famille mais aussi une folle envie d’aimer et de s’émanciper. Le film est riche visuellement et les portraits psychologiques des personnages sont sensibles et profonds. On passe un très bon moment.
Note : 4 étoiles

Lui :
Orgueil et préjugés, ce grand roman de Jane Austen, a déjà été adapté plusieurs fois à l’écran (grand et petit). Cette version anglo-française se révèle tout à fait à la hauteur pour exprimer la force de ce roman qui traite de la recherche de l’amour et du mariage tout en offrant une certaine vision de la société anglaise de l’époque, engoncée dans ses principes et reposant sur une hiérarchisation sociale très marquée. La jeune Keira Knightley fait là une très belle prestation, très classique dans son interprétation avec un petit côté garçon manqué qui convient parfaitement à son personnage de jeune fille un peu rebelle. La reconstitution est bien réalisée, bien intégrée et assez réaliste. Le film dans son ensemble est très plaisant. Une réussite.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Keira Knightley, Matthew MacFadyen, Rosamund Pike, Donald Sutherland, Brenda Blethyn, Simon Woods, Judi Dench
Voir la fiche du film et la filmographie de Joe Wright sur le site imdb.com.

Autres versions :
Orgueil et préjugés de Robert Z. Leonard (1940) avec Laurence Olivier et Greer Garson
Orgueil et préjugés de Andrew Black (2003) avec Kam Heskin
Orgueil et préjugés de Simon Langton (1995) (TV) avec Colin Firth et Jennifer Ehle
+ de nombreuses versions TV.

6 commentaires sur « Orgueil et préjugés (2005) de Joe Wright »

  1. je trouve que ce film mérite emplement toutes les critiques positives ! le jeu des acteurs et sublimes . telle que je conçois mon avenir d’écrivain et pourquoi pas celui d’une scénariste j’affirme que pour moi cette oeuvre cette somptueuse réalisation est pour moi un souffle d’inspiration . le vie humaine est ci complexe mais fluide qu’on se rends même pas compte . bref en somme je dirai qu’il s’agit là d’un chef-d’oeuvre .

  2. c’est mon film préférée je l’adore je l’ai vu au moins 20 fois en peut etre 3 semaines,tout les acteur sont super en bref j’adoreeeeeee

  3. ce flim releve assurement du sommet du romantisme, d’une beauté visuelle intense, d’une tournure parfaite, et d’une musique enchanteresse, suivant avec perfection le livre de Jane Austen…
    Il m’a valu de nombreuses heures de visionnage , je l’ai vu plus de 20 fois et une quinzaine de mes ami(e)s l’on acheté apres que je leur ai partagé ce chef d’euvre. Bravo a toute l’equipe du tournage. Je conseil ce film a qui a la possibilité de le voir ! (ainsi que tous les livres de Jane Austen !!!)

  4. Ah…. Un de mes films préférés!! C’est normal, pour la grande romantique que je suis! Et je suis, moi aussi, une jeune fille en quête du prince charmant… Sensible, drôle et tendre, ce film est incontournable… Il bénéficie, en plus de bons acteurs (bravo à Keira Knightley), d’une superbe musique signée Dario Marianelli… Un film propice à m’évoquer une atmosphère douce, telle une fin d’après midi, quand la lumière devient dorée… C’est un sentiment difficile à exprimer!
    Un petit bijou!

  5. Tout ça me parait bien niais. Autant le Ang Lee est subtil, bien joué, mesuré (ce qui pour Jane Austen doit être pris comme un compliment), autant celui-ci avance dans de gros sabots, veut faire joli (ils ne vivent qu’à l’aurore et au crépuscule ?), présente des acteurs vitre agaçants (je propose comme titre français moues et ricanements), y’a que le Darcy qui joue juste. Non sérieux, vous ne pouvez pas prétendre que c’est bon, c’est de l’eau de rose pour midinettes. Sommet du romantisme ? Revoyez donc Raison et sentiments donc, ou Le Temps de l’innocence.

    Jamais lu de Jane Austen. OK pour les personnages féminins mis en avant. Mais quand même, la trame de ces deux livres est exactement la même, et ces happy end !

    Wake up !

    Olive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *