30 octobre 2020

Indochine (1992) de Régis Wargnier

IndochineDans l’Indochine des années trente, Eliane Devries dirige avec son père Emile une plantation d’arbres à caoutchouc. Elle a adopté Camille, une princesse annamite orpheline. Toutes deux ne vont pas tarder à tomber amoureuses de Jean-Baptiste, un jeune officier de la marine. Au même moment, sur fond de nationalisme ambiant, sont perpétrés les premiers attentats contre les Français…
Sur un scénario écrit par Catherine Cohen, Louis Gardel, Erik Orsenna, Régis Wargnier et Alain Le Henry, Indochine est une grande saga qui évoque toute une tranche de l’histoire de l’Indochine française des années 1920 à 1950, depuis les premiers soulèvements jusqu’aux accords de Genève de 1954 qui ont mis fin à la présence française. Mais Indochine est avant tout un film romanesque, le récit est centré sur une double histoire d’amour impossible. La réalisation est ambitieuse avec une reconstitution soignée et une belle photographie, mais l’ensemble est hélas très froid. Régis Wargnier ne parvient pas à créer l’émotion et son film paraît ennuyeux et interminable. Cinéma commercial par excellence, Indochine a reçu de multiples récompenses, dont cinq Césars et un Oscar.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Catherine Deneuve, Vincent Perez, Linh Dan Pham, Jean Yanne, Dominique Blanc
Voir la fiche du film et la filmographie de Régis Wargnier sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Régis Wargnier chroniqués sur ce blog…

IndochineCatherine Deneuve dans Indochine de Régis Wargnier.

IndochineVincent Perez dans Indochine de Régis Wargnier.

8 décembre 2019

D’après une histoire vraie (2017) de Roman Polanski

D'après une histoire vraieDelphine est l’auteur d’un roman à succès consacré à sa mère et doit se mettre à l’écriture de son prochain. Fatiguée par toutes les sollicitations et fragilisée par ses souvenirs, elle rencontre une jeune femme séduisante, intelligente, intuitive et qui la comprend mieux que personne. Delphine se confie, s’abandonne et fait confiance à cette mystérieuse jeune femme…
D’après une histoire vraie est initialement un roman de Delphine de Vigan. Olivier Assayas en a écrit l’adaptation. Cette histoire assez étrange permet à Roman Polanski de mettre en place une de ces atmosphères qu’il affectionne, un climat perturbant où les intentions des personnages restent impénétrables. Eva Green est parfaite pour le rôle, avec son phrasé si particulier et ses changements brusques. C’est la première apparition notable de la fille de Marlène Jobert dans une production française. Le scénario semble un peu inconsistant par endroits, la fin est abrupte. L’ensemble donne un peu l’impression d’avoir été tourné à la hâte (1). Le film n’est pas à classer parmi les grands films de Polanski mais la mise en scène de cette relation entre deux femmes porte bien sa griffe. Le film n’a eu que peu de succès.
Elle: 3 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Emmanuelle Seigner, Eva Green, Vincent Perez
Voir la fiche du film et la filmographie de Roman Polanski sur le site IMDB.

Voir les autres films de Roman Polanski chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Roman Polanski

(1) Il semble effectivement que ce soit le cas puisque les producteurs voulaient le film terminé pour Cannes 2017. Roman Polanski a notamment dû se passer de ses habituelles séances de répétition.

 D'après une histoire vraieEmmanuelle Seigner et Eva Green dans D’après une histoire vraie de Roman Polanski.

 D'après une histoire vraieEmmanuelle Seigner et Vincent Perez dans D’après une histoire vraie de Roman Polanski.

16 septembre 2019

Cyrano de Bergerac (1990) de Jean-Paul Rappeneau

Cyrano de BergeracA Paris, en 1640, le turbulent Cyrano de Bergerac, dont l’esprit est aussi vif et acéré que la rapière, aime en secret sa cousine Roxane. Hélas, son physique ingrat est un obstacle insurmontable, d’autant plus que la belle n’a d’yeux que pour le beau Christian de Neuvillette…
Cette réalisation de Jean-Paul Rappeneau est, sans doute aucun, la plus brillante adaptation de la pièce d’Edmond Rostand. Le cinéaste en a écrit le scénario avec l’aide de Jean-Claude Carrière. La pièce durant 4 heures, il a fallu raccourcir de nombreux passages pour arriver à un film de 2h17. Ils ont su à la fois être très fidèles au texte et créer un grand spectacle de cape et d’épée. Les dialogues sont en alexandrins et Gérard Depardieu donne du relief à son personnage et surtout beaucoup de panache. Bien entendu, la réussite du film doit beaucoup à l’acteur puisque la grande majorité des textes sont prononcés par lui. Les scènes emblématiques (la péninsule, le balcon, la lecture finale de la lettre) gardent bien toute leur puissance. Les autres acteurs sont tout aussi irréprochables. Les scènes d’action ont de l’ampleur et la musique de Jean-Claude Petit contribue à apporter un indéniable lyrisme. Ce Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau est une brillante réussite.
Elle: 4 étoiles
Lui : 5 étoiles

Acteurs: Gérard Depardieu, Anne Brochet, Vincent Perez, Jacques Weber
Voir la fiche du film et la filmographie de Jean-Paul Rappeneau sur le site IMDB.

Voir les autres films de Jean-Paul Rappeneau chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Jean-Paul Rappeneau

Cyrano de BergeracGérard Depardieu et Philippe Volter dans Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau.

Remarques :
* Aux Césars 1991, ce fut une pluie de récompenses : le film a reçu 10 Césars (meilleur film, Depardieu, Rappeneau, Weber, musique, photographie, décors, costumes, montage, son). Il faut aussi signaler deux récompenses à Cannes (Depardieu + photographie) et même un Oscar (costumes) et de nombreux autres prix. En 1995, le César des Césars a été attribué à Jean-Paul Rappeneau pour ce même film.

* Toutes les adaptations en long métrage :
Cyrano de Bergerac, film italien d’Augusto Genina (1923) avec Pierre Magnier
Cyrano de Bergerac, film français de Fernand Rivers (1946) avec Claude Dauphin
Cyrano de Bergerac, film américain de Michael Gordon (1950) avec José Ferrer
Cyrano de Bergerac, film français de Jean-Paul Rappeneau (1990)
à noter également :
Cyrano et d’Artagnan, film d’Abel Gance (1963), une fantaisie en vers avec José Ferrer et Jean-Pierre Cassel.

 

Cyrano de BergeracLe siège d’Arras dans Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau.

Cyrano de BergeracAnne Brochet dans Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau.

 

2 février 2014

Les lignes de Wellington (2012) de Valeria Sarmiento

Titre original : « Linhas de Wellington »

Les lignes de WellingtonDurant l’automne 1810, les troupes napoléoniennes envahissent le Portugal et se heurtent à la résistance des portugais aidés par l’armée britannique. Bien que Wellington ait remporté une première victoire, il préfère se retirer vers Lisbonne en employant la technique de la terre brûlée afin d’attirer les français affaiblis vers l’endroit le plus fortifié. La population est forcée de suivre… Les lignes de Wellington est au départ une commande de la région de Torres Vedras. Mis en chantier par Raoul Riuz, le projet fut repris par son épouse Valeria Sarmienti après le décès du réalisateur chilien. Sans avoir bénéficié de moyens importants, cette ambitieuse production s’étale sur 2h30 et nous fait suivre de multiples trajectoires individuelles. Dans ce long exode, des personnages émergent du récit et nous sautons de l’un à l’autre. Ils sont pratiquement tous du côté anglo-portugais, les quelques scènes montrant l’armée française soulignent souvent la brutalité et la sauvagerie de ses soldats envers la population (ce qui est certainement réel car cette brutalité est hélas commune à toutes les armées conquérantes). Fait inhabituel pour un film de guerre, une grande importance est donnée aux femmes qui jouent ici un rôle souvent décisif avec souvent beaucoup de cran. Au-delà des trajectoires individuelles, le film nous fait porter un regard sur la nature de la guerre en elle-même, la façon dont elle modifie la population, les mentalités ou encore sur sa suprématie, sur l’amertume d’une victoire. Les lignes de Wellington est un film d’un très beau classicisme avec une superbe distribution. Il est très réussi.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: John Malkovich, Marisa Paredes, Nuno Lopes, Melvil Poupaud, Carloto Cotta, Jemima West, Elsa Zylberstein, Vincent Perez, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Michel Piccoli, Mathieu Amalric
Voir la fiche du film et la filmographie de Valeria Sarmiento sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Remarque :
Les lignes de Wellington existe sous deux formes :
– film de 145 mn pour le cinéma
– Série TV de 3 x 55 mn (donc un peu plus longue) pour la télévision.