1 mars 2019

Logan Lucky (2017) de Steven Soderbergh

Logan LuckyJimmy Logan, ancienne gloire locale de football américain de Virginie-Occidentale, vit désormais de petits boulots. Il convainc son frère Clyde de faire un braquage pour empocher les recettes de la plus grosse course automobile de l’année. Pour réussir, ils ont besoin du meilleur braqueur de coffre-fort du pays : Joe Bang. Le problème, c’est qu’il est en prison…
Quatre ans après Side Effects, Steven Soderbergh sort de sa semi-retraite pour renouer avec le film de casse. Contrairement à Ocean’s Eleven, les héros n’ont ici pas d’argent et pas de super technologie à leurs côtés. Ce sont des américains ordinaires, de l’Amérique (très) profonde ; ils ont été jusque là plutôt malchanceux, le « rêve américain » ne s’est pas concrétisé pour eux ;  beaucoup les considèrent un peu niais. Cette différence permet de faire un film bien plus humain, l’argent n’étant d’ailleurs pas l’unique but : Jimmy, par exemple, veut surtout pouvoir être un père pour sa fille. Le déroulement du scénario se révèle original et écarte totalement cette impression de déjà vu que l’on ressent habituellement face aux films de casse. L’humour est très présent, dans les dialogues et dans les situations ; le style n’est pas sans rappeler celui des frères Coen. Anecdotique, peut-être, mais très divertissant.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Channing Tatum, Adam Driver, Daniel Craig, Riley Keough, Katie Holmes, Katherine Waterston, Dwight Yoakam
Voir la fiche du film et la filmographie de Steven Soderbergh sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Steven Soderbergh chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur Steven Soderbergh

Remarques :
* Le scénario a été officiellement écrit par Rebecca Blunt, une amie du couple Soderbergh. Son identité réelle n’ayant pu être vérifiée, certains pensent qu’il s’agit d’un pseudonyme de Steven Soderbergh lui-même, et/ou de son épouse.

Logan Lucky
Adam Driver et Channing Tatum dans Logan Lucky de Steven Soderbergh.

3 avril 2014

Millénium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (2011) de David Fincher

Titre original : « The Girl with the Dragon Tattoo »

Millénium: Les hommes qui n'aimaient pas les femmesAffaibli par une affaire où il est accusé de diffamation, un journaliste est contacté par un riche industriel pour faire une enquête sur la disparition de sa nièce vingt cinq auparavant. Il pense qu’elle a été assassinée par un membre de sa propre famille… Le roman de Stieg Larsson, Millenium, véritable phénomène planétaire avec ses 65 millions d’exemplaires vendus, avait déjà été adapté à l’écran par le suédois Niels Arden Oplev en 2009 avant cette version américaine. David Fincher est un cinéaste assez difficile à cerner mais l’on pouvait craindre que le réalisateur multiplie les effets et appuie sur les aspects les plus sordides de l’histoire, mais il n’en est rien. Il est parvenu à trouver un bel équilibre en restant très proche du roman et à bien restituer cette ambiance nordique si particulière sans affaiblir la critique sociale sous-jacente et la présence d’un certain fascisme malsain. L’image est assez belle avec ses couleurs désaturées, la caméra est fluide, le rythme est rapide. Voilà donc un bon thriller qui repose, il est vrai, sur un excellent scénario.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Daniel Craig, Rooney Mara, Christopher Plummer, Stellan Skarsgård
Voir la fiche du film et la filmographie de David Fincher sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de David Fincher chroniqués sur ce blog…

Autre adaptation :
Millénium de Niels Arden Oplev (2009) avec Michael Nyqvist et Noomi Rapace.