1 mars 2019

Logan Lucky (2017) de Steven Soderbergh

Logan LuckyJimmy Logan, ancienne gloire locale de football américain de Virginie-Occidentale, vit désormais de petits boulots. Il convainc son frère Clyde de faire un braquage pour empocher les recettes de la plus grosse course automobile de l’année. Pour réussir, ils ont besoin du meilleur braqueur de coffre-fort du pays : Joe Bang. Le problème, c’est qu’il est en prison…
Quatre ans après Side Effects, Steven Soderbergh sort de sa semi-retraite pour renouer avec le film de casse. Contrairement à Ocean’s Eleven, les héros n’ont ici pas d’argent et pas de super technologie à leurs côtés. Ce sont des américains ordinaires, de l’Amérique (très) profonde ; ils ont été jusque là plutôt malchanceux, le « rêve américain » ne s’est pas concrétisé pour eux ;  beaucoup les considèrent un peu niais. Cette différence permet de faire un film bien plus humain, l’argent n’étant d’ailleurs pas l’unique but : Jimmy, par exemple, veut surtout pouvoir être un père pour sa fille. Le déroulement du scénario se révèle original et écarte totalement cette impression de déjà vu que l’on ressent habituellement face aux films de casse. L’humour est très présent, dans les dialogues et dans les situations ; le style n’est pas sans rappeler celui des frères Coen. Anecdotique, peut-être, mais très divertissant.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Channing Tatum, Adam Driver, Daniel Craig, Riley Keough, Katie Holmes, Katherine Waterston, Dwight Yoakam
Voir la fiche du film et la filmographie de Steven Soderbergh sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Steven Soderbergh chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur Steven Soderbergh

Remarques :
* Le scénario a été officiellement écrit par Rebecca Blunt, une amie du couple Soderbergh. Son identité réelle n’ayant pu être vérifiée, certains pensent qu’il s’agit d’un pseudonyme de Steven Soderbergh lui-même, et/ou de son épouse.

Logan Lucky
Adam Driver et Channing Tatum dans Logan Lucky de Steven Soderbergh.

3 décembre 2013

Magic Mike (2012) de Steven Soderbergh

Magic MikeMike a trente ans et une double vie : le jour, il travaille dans la construction comme couvreur mais la nuit, il est strip-teaseur. Sur scène, il devient Magic Mike et fait hurler les clientes d’une petite boite de Tampa. Il prend sous son aile Adam, bien plus jeune que lui et l’introduit dans sa troupe ce qui n’est guère apprécié par sa soeur Joanna… Soderbergh s’inspire de la propre vie de son acteur principal, Channing Tatum. Le scénario est signé Reid Carolin. Le problème de ces films qui dénoncent le culte du corps et l’attrait de la vie facile est qu’ils sont souvent assez ambigus : le sujet est difficile à traiter sans tomber dans les travers que l’on veut dénoncer. Et c’est ici plutôt le cas. Soderbergh a mis en scène les shows de manière assez spectaculaire et percutante, les stripeurs faisant de véritables prouesses athlétiques. Ces spectacles forment le corps principal du film et deviennent un peu répétitifs. Le reste du scénario est léger, plutôt classique, et nous conduit en filigrane à la conclusion que cette vie facile est un piège dont il est difficile de s’extraire. Toutefois, le film peut sans aucun doute être vu à différents niveaux. A ne vouloir porter aucun jugement (et incidemment plaire à tout le monde), on risque de devenir inconsistant. Magic Mike serait-il ainsi un film qui manque de corps ?
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Matthew McConaughey, Channing Tatum, Olivia Munn, Alex Pettyfer
Voir la fiche du film et la filmographie de Steven Soderbergh sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Steven Soderbergh chroniqués sur ce blog…

2 octobre 2012

L’aigle de la neuvième légion (2011) de Kevin Macdonald

Titre original : « The Eagle »

L'aigle de la neuvième légionEn 140 après Jésus-Christ, un jeune centurion désire restaurer l’honneur de son père qui a disparu mystérieusement en Ecosse avec la Neuvième Légion vingt ans auparavant. Il se fait nommer en Bretagne (actuelle Angleterre) qui est alors séparée de l’actuelle Ecosse par le Mur d’Hadrien… Adaptation d’un roman publié dans les années cinquante de Rosemary Sutcliff, L’aigle de la neuvième légion de l’écossais Kevin Macdonald est un film d’action, variante péplum. Le film a été comparé à un western par certains observateurs et il est vrai qu’il en reprend largement les codes : longues chevauchées et traque solitaire, des écossais qui rappellent étrangement les indiens par leur village et leurs rites. Le scénario est étonnamment peu développé, les scènes de batailles sont confuses. Ancien mannequin, Channing Tatum a certes un physique avenant mais un jeu plutôt inexpressif. Une partie du film ayant été tournée dans les Highlands, il nous reste à profiter de quelques très beaux plans larges.
Elle:
Lui : 1 étoile

Acteurs: Channing Tatum, Jamie Bell, Donald Sutherland, Mark Strong, Tahar Rahim
Voir la fiche du film et la filmographie de Kevin Macdonald sur le site IMDB.

Voir les autres films de Kevin Macdonald chroniqués sur ce blog…

Remarques :
* Les historiens perdent effectivement la trace de la Neuvième Légion romaine en 120 après J.-C. mais aucun élément ne permet de corroborer l’hypothèse qu’elle se soit fait massacrer en Ecosse. Elle peut-être été simplement dissoute ou déplacée dans une autre région de l’empire.
* Le Mur d’Hadrien est une fortification en pierre et en tourbe construite à partir de 122 ap.  J.-C. par les Romains sur toute la largeur de l’actuelle Grande-Bretagne. ce mur était destiné à protéger le sud de l’île des attaques des tribus calédoniennes du nord. Il s’étendait sur 117 kms au niveau du sud de l’Ecosse actuelle. Vers l’an 140, il fut doublé plus au nord par le Mur d’Antonin (le fils adoptif d’Hadrien) long de 60 kms légèrement au nord de l’actuelle Glasgow.