2 janvier 2021

Notre Dame (2019) de Valérie Donzelli

Notre DameMaud Crayon est architecte, mère de deux enfants, et remporte à la suite d’un formidable malentendu un grand concours lancé par la mairie de Paris pour réaménager le parvis de Notre-Dame. Entre cette nouvelle responsabilité, un amour de jeunesse qui ressurgit subitement et le père de ses enfants qu’elle n’arrive pas à quitter complètement, Maud Crayon va vivre une tempête…
Avec Notre Dame, Valérie Donzelli signe sa cinquième réalisation. Pour en écrire le scénario avec Benjamin Charbit, elle s’est inspirée de sa propre vie. A l’instar de son personnage principal, le film part un peu dans tous les sens, il y un peu du tout : de la comédie bien entendu mais aussi de l’onirisme, du fantastique, de la comédie musicale, de la danse. Valérie Donzelli multiplie les idées, les suit un instant et semble s’en désintéresser ensuite. Ce fourmillement peut déplaire car l’ensemble manque vraiment de cohérence mais il peut aussi amuser car il donne un côté fantasque et sympathique au film.
Elle: 2 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Valérie Donzelli, Pierre Deladonchamps, Thomas Scimeca, Bouli Lanners, Virginie Ledoyen, Isabelle Candelier, Philippe Katerine, Samir Guesmi
Voir la fiche du film et la filmographie de Valérie Donzelli sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Valérie Donzelli chroniqués sur ce blog…
Remarque :
* Le film a été tourné juste avant l’incendie de Notre-Dame de Paris en avril 2019. Il est sorti bien après, en décembre 2019.

Notre DamePierre Deladonchamps et Valérie Donzelli dans Notre Dame de Valérie Donzelli.

1 décembre 2020

Drôles d’oiseaux (2017) de Élise Girard

Drôles d'oiseauxMavie vient d’arriver à Paris. Une amie l’héberge temporairement. Répondant à une annonce proposant un studio, elle rencontre Georges, libraire au Quartier Latin depuis quarante ans. Solitaire, comme caché dans sa boutique où personne ne vient, Georges l’intrigue et la fascine…
Drôles d’oiseaux est le deuxième film réalisé par Élise Girard. Elle en a écrit le scénario avec Anne-Louise Trividic (qui a notamment travaillé avec Patrice Chéreau). L’histoire est très originale, pleine de charme, dotée d’une touche de poésie. C’est une histoire d’amour assez inattendue avec de petits détails cocasses et une certaine vision de Paris. Le film nous permet de mieux découvrir Lolita Chammah, la fille d’Isabelle Huppert, et de retrouver avec grand plaisir Jean Sorel qui n’avait pas tourné de longs métrages depuis bien longtemps. Certes il paraît inévitable de qualifier Drôles d’oiseaux de « petit film », mais c’est un petit film très réussi.
Elle: 3 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Lolita Chammah, Jean Sorel, Virginie Ledoyen, Pascal Cervo
Voir la fiche du film et la filmographie de Élise Girard sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Drôles d'oiseauxJean Sorel et Lolita Chammah dans Drôles d’oiseaux de Élise Girard.

Homonymes :
Drôles d’oiseaux de Peter Kassovitz (1993) avec Bernard Giraudeau.
Drôles d’oiseaux (The Big Year) de David Frankel (2011) avec Steve Martin.
Drôles d’oiseaux, film d’animation sud-africain réalisé par Wayne Thornley (2012).

6 octobre 2014

Les adieux à la reine (2012) de Benoît Jacquot

Les adieux à la reineArrivée depuis peu à la cour, une jeune liseuse est au service de la reine Marie-Antoinette qu’elle approche de très près et qu’elle admire profondément. Au lendemain de la prise de la Bastille, toute la cour est en émoi et s’interroge sur les intentions du roi et de la reine… Adapté d’un roman de Chantal Thomas, Les adieux à la reine nous fait vivre les trois jours qui suivirent le 14 juillet 1789 à travers les yeux d’une jeune servante pleine de dévotion envers sa reine. Ces trois jours ne sont remplies que d’attentes, d’interrogations, d’hésitations, il n’y a donc pas de grands évènements dans cette histoire dont l’objet est avant tout de dresser le portrait de cette jeune fille, mélange de naïveté et de détermination. Benoit Jacquot filme avec délicatesse et surtout sait trouver le ton juste. Nous sommes ici loin des reconstitutions démonstratives, aux décors flamboyants : l’univers des adieux à la reine est plus celui des antichambres, des couloirs, des chambres minuscules, des communs encombrés, des éclairages à la bougie (et des mauvaises dentitions …) Léa Seydoux donne une interprétation parfaite de son personnage. Les seconds rôles sont très bien définis ce qui donne une certaine ampleur à ce film empreint d’une grande sensibilité.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Léa Seydoux, Diane Kruger, Virginie Ledoyen, Noémie Lvovsky, Michel Robin
Voir la fiche du film et la filmographie de Benoît Jacquot sur le site IMDB.

Voir les autres films de Benoît Jacquot chroniqués sur ce blog…