Les adieux à la reine (2012) de Benoît Jacquot

Les adieux à la reineArrivée depuis peu à la cour, une jeune liseuse est au service de la reine Marie-Antoinette qu’elle approche de très près et qu’elle admire profondément. Au lendemain de la prise de la Bastille, toute la cour est en émoi et s’interroge sur les intentions du roi et de la reine… Adapté d’un roman de Chantal Thomas, Les adieux à la reine nous fait vivre les trois jours qui suivirent le 14 juillet 1789 à travers les yeux d’une jeune servante pleine de dévotion envers sa reine. Ces trois jours ne sont remplies que d’attentes, d’interrogations, d’hésitations, il n’y a donc pas de grands évènements dans cette histoire dont l’objet est avant tout de dresser le portrait de cette jeune fille, mélange de naïveté et de détermination. Benoit Jacquot filme avec délicatesse et surtout sait trouver le ton juste. Nous sommes ici loin des reconstitutions démonstratives, aux décors flamboyants : l’univers des adieux à la reine est plus celui des antichambres, des couloirs, des chambres minuscules, des communs encombrés, des éclairages à la bougie (et des mauvaises dentitions …) Léa Seydoux donne une interprétation parfaite de son personnage. Les seconds rôles sont très bien définis ce qui donne une certaine ampleur à ce film empreint d’une grande sensibilité.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Léa Seydoux, Diane Kruger, Virginie Ledoyen, Noémie Lvovsky, Michel Robin
Voir la fiche du film et la filmographie de Benoît Jacquot sur le site IMDB.

Voir les autres films de Benoît Jacquot chroniqués sur ce blog…

Une réflexion sur « Les adieux à la reine (2012) de Benoît Jacquot »

  1. Bonjour « Elle », bonjour « Lui »,

    J’avais bien aimé « Les adieux à la reine ». Je trouve particulièrement bien sentie cette idée de garder la Révolution à distance, comme si le petit monde de la cour ne se rendait absolument pas compte de l’importance du mouvement populaire qui va très vite le balayer. J’ai souvenir de l’image des deux servantes interrogatives derrière les grilles du château.

    C’est amusant que vous parliez de ce film aujourd’hui, alors que je viens de voir le dernier Benoît Jacquot, « 3 coeurs ». Ce nouveau film m’a moins convaincu, malgré une très belle interprétation du duo Chiara Mastroianni / Benoît Poelvoorde. Peut-être en parlerez vous un jour…

    En attendant, je vous souhaite une agréable semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *