27 février 2021

#JeSuisLà (2019) de Eric Lartigau

#jesuislàChef cuisinier, Stéphane mène une vie normale et sans souci au Pays basque. Divorcé, il a deux fils, aujourd’hui adultes. Sur Instagram, il fait la connaissance de Soo, une Sud-coréenne âgée de 35 ans. Sur un coup de tête, Stéphane décide de partir à Séoul pour la retrouver…
#JeSuisLà est un film franco-belge réalisé par Éric Lartigau qui en a écrit le scénario avec Thomas Bidegain. Tout le charme de cette comédie douce amère repose sur Alain Chabat qui compose un personnage attachant, bienveillant, assez enfantin, à côté du monde. La mise en place au Pays basque fonctionne bien mais hélas l’histoire tourne en rond (au propre comme au figuré) une fois notre personnage arrivé en Corée. Le temps paraît alors fort long jusqu’à un dénouement banal et prévisible. #JeSuisLà aurait été parfait en moyen métrage.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Alain Chabat, Doona Bae, Blanche Gardin, Ilian Bergala, Jules Sagot
Voir la fiche du film et la filmographie de Eric Lartigau sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Eric Lartigau chroniqués sur ce blog…

#jesuislàDoona Bae et Alain Chabat dans #JeSuisLà de Éric Lartigau (as Eric Lartigau)

5 août 2012

Medianeras (2011) de Gustavo Taretto

MedianerasMartin et Mariana vivent sans se connaître dans deux immeubles proches du centre de Buenos Aires. Bien qu’assez proches dans leurs goûts et sortant tous deux d’une longue liaison, ils n’ont aucune chance de se remarquer l’un l’autre dans l’immensité de cette métropole… Avec Medianeras (en français : « murs mitoyens »), l’argentin Gustavo Taretto réalise une comédie douce-amère fort plaisante. Certes, le sujet des problèmes existentiels de jeunes trentenaires n’est guère nouveau mais Taretto a un certain style pour le traiter qui n’est pas sans rappeler le Woody Allen d’Annie Hall ou Manhattan. Il définit ses personnages par rapport à la ville, presque un troisième personnage, qui, tout comme les médias de communication actuels, impose ses règles de sociabilité. Immédiate et directe, cette nouvelle communication peut éloigner plus qu’elle ne rapproche. La photographie est assez belle, notamment dans ses plans sur l’architecture urbaine qui ouvrent chacun des quatre grands chapitres (en réalité, quatre saisons) du film. L’humour est bien dosé, Medianeras est un film équilibré et très bien fait.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Javier Drolas, Pilar López de Ayala, Inés Efron
Voir la fiche du film et la filmographie de Gustavo Taretto sur le site IMDB.

Remarque :
Le film Medianeras existait déjà sous forme de court métrage de 28 minutes (2006) pour lequel Gustavo Taretto a reçu de nombreux prix.