4 octobre 2019

Arès (2016) de Jean-Patrick Benes

ArèsParis 2035. La France connaît alors un chômage massif, un climat de violence et de révolte et l’État a été racheté par des sociétés privées. Des combats télévisés très violents, avec des combattants fortement dopés, sont très populaires. Arès est un de ces boxeurs. Il va accepter de tester des substances aussi dangereuses qu’efficaces…
La science-fiction est un genre plutôt rare dans le cinéma français et Arès est un film dont on aimerait dire du bien pour cette seule raison. Hélas, le scénario sur les dérives de la biotechnologie ne présente guère d’originalité et semble surtout servir de support pour placer des scènes d’action, des combats (heureusement courts) où ça cogne vraiment très dur. La vision du futur s’inscrit dans le genre, aujourd’hui très couru, des dystopies (1). Côté acteurs, Ola Rapace a un jeu très monolithique ; le meilleur est dans les seconds rôles de Micha Lescot en travesti et Thierry Hancisse en manager de boxe. En revanche, les (méchants) cadres dirigeants sont assez caricaturaux. Avec un scénario plus travaillé et étoffé, Arès aurait pu être une réussite.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Ola Rapace, Micha Lescot, Thierry Hancisse, Hélène Fillières, Ruth Vega Fernandez, Louis-Do de Lencquesaing
Voir la fiche du film et la filmographie de Jean-Patrick Benes sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

(1) Littéralement, une dystopie, mot dérivé de l’anglais dystopia, est une utopie qui a mal tourné (dys-utopie). On regroupe sous ce terme les récits de science fiction se déroulant dans un monde assez cauchemardesque où le bonheur est devenu inaccessible au plus grand nombre. 1984 de Orwell et Le Meilleur des Mondes de Huxley sont certainement les dystopies les plus connues. Au cinéma, le plus bel exemple est Metropolis.

ArèsOla Rapace dans Arès de Jean-Patrick Benes.

ArèsLe Paris de 2035 dans Arès de Jean-Patrick Benes.

6 janvier 2013

La planète des singes: Les origines (2011) de Rupert Wyatt

Titre original : « Rise of the Planet of the Apes »

La planète des singes: Les originesAfin de trouver un remède contre la maladie d’Alzheimer, un chercheur a réussi à mettre au point une substance qui augmente l’activité cérébrale de chimpanzés utilisés comme cobayes. Il recueille chez lui l’un de ces chimpanzés… La planète des singes: Les origines a été conçu pour être un prologue (ou plus exactement une « préquelle ») au roman de Pierre Boulle. Il se propose donc de répondre à la question : « Quels évènements ont pu conduire les singes à développer une intelligence supérieure ? » Signe des temps, l’holocauste nucléaire est écarté au profit des dérives biotechnologiques. Sans surprise, cette production très hollywoodienne reste très simple sur le fond et ne prend aucun risque, se contentant de surfer sur des thèmes en vogue. La seule vraie originalité est de nous faire vivre tout cela au travers des yeux du chimpanzé. En revanche, nous avons la dose réglementaire de scènes d’action et de technologie (beaucoup de motion-capture qui donne des singes très anthropomorphiques). La planète des singes: Les origines se laisse toutefois regarder sans déplaisir mais reste anecdotique.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: James Franco, Freida Pinto, John Lithgow, Andy Serkis, Brian Cox, Tom Felton
Voir la fiche du film et la filmographie de Rupert Wyatt sur le site IMDB.

Remarque :
Le quatrième film de la première série, La Conquête de la planète des singes de J. Lee Thompson (1972), avait déjà eu l’intention de faire un prologue au livre de Pierre Boulle. Le film n’était guère passionnant.

Tous les films :
A) Cinq films de 1968 à 1973 :
La Planète des singes (Planet of the Apes) (1968) de Franklin J. Schaffner
Le Secret de la planète des singes (Beneath the Planet of the Apes) (1970) de Ted Post
Les Évadés de la planète des singes (Escape From the Planet of the Apes) (1971) de Don Taylor
La Conquête de la planète des singes (Conquest of the Planet of the Apes) (1972) de J. Lee Thompson
La Bataille de la planète des singes (Battle for the Planet of the Apes) (1973) de J. Lee Thompson.

B) Nouvelle adaptation du roman :
La Planète des singes (Planet of the Apes) (2001) de Tim Burton.

C) Série « Reboot » :
La Planète des singes : Les Origines (Rise of the Planet of the Apes) (2011) de Rupert Wyatt
La Planète des singes : L’Affrontement (Dawn of the Planet of the Apes) (2014) de Matt Reeves
La Planète des singes : La Suprématie (War for the Planet of the Apes) (2017) de Matt Reeves.