24 avril 2007

Fantôme d’amour (1981) de Dino Risi

Titre original : Fantasma d’amore

Fantôme d'amourElle :
J’ai généralement beaucoup de mal à accrocher aux histoires de morts qui reviennent dans le monde des vivants… J’ai donc décroché à la moitié du film dès que j’ai compris que tout ce qui se passait n’était qu’illusion, l’interprétation de Mastroianni et Romy Schneider n’étant nullement à mettre en cause.
Note : 2 étoiles

Lui :
Sur le thème de l’amour plus fort que la mort, Dino Risi met en scène une histoire de fantôme, une femme qui revient après sa mort voir son amour d’autrefois. On ne sent pas Risi à l’aise avec cette histoire qu’il filme avec une froideur extrême. Romy Schneider y semble à contre-emploi et Mastroianni bien à l’étroit. Le scénario présente ensuite une certaine tendance à s’empêtrer dans des complications qui paraissent superfétatoires.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Romy Schneider, Marcello Mastroianni
Voir la fiche du film et la filmographie de Dino Risi sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Dino Risi chroniqués sur ce blog…

4 réflexions sur « Fantôme d’amour (1981) de Dino Risi »

  1. Je crains qu’Elle et Lui aient raté un film extraordinaire. Fantôme d’amour, que j’ai vu je crois en 1982 est quant à moi un quasi chef d’oeuvre. Un film qui nous montre les hallucinations d’un psychotique vu de l’intérieur, si on peut dire. Convaincu de retrouver l’amour de sa vie, qu’il avait assassiné sans en être conscient, le héros du film ne voit pas le monde qui l’entoure du même oeil que celui-ci (comme le téléspectateur qui voit les scène à partir de la vision du malade) et qui s’inquiète de plus en plus pour lui. Qu’il s’agisse de sa femme qu’il croit en réunion de thé avec des amis ou de ses copains à la brasserie qui tous évitent de le prendre de front, mais sans être au courant sans doute des meurtres dont il s’était rendu coupable.
    Un film plus facile à comprendre lorsqu’on a l’expérience d’un tel vécu dans son entourage. Un film que je paierais pour revoir à nouveau si seulement il était en vidéo.

  2. Bonjour,
    Fantôme d’amour, de Dino Risi, ou auto-suggestion… A quel point sommes-nous prisonniers de notre univers ? A quel point peut-on s’écarter de la réalité vraie ? A moins d »obéir à certains fantômes agissants, et de devenir, sinon fou, du moins un assisté mental pour le restant de ses jours ? La catharsis est inévitable pour continuer à vivre, l’exorcisme, par quel moyen que ce soit! Dino Risi a sans doute réussi cet exploit, ou ce challenge, ce défi jeté à sa condition d’homme, afin de préserver le sens de sa vie. Réaction de défense urgente, épidermique… Romy Schneider est très jolie, rayonnante de clarté, avec son double obscur, et Mastroïanni a son charisme habituel. Le climat du film qui se déroule, à Pavie, m’avait paru, il y a vingt ans, lors de sa projection en salle, par son tempo, fascinant… La musique du film y est pour beaucoup.

    Bernard Tellez

  3. Bonjour à tous, j’ai vu pour la première fois ce film à 13 ans. Malgré mon jeune âge, il m’a bouleversé. J’en ai 37 à présent et il me fait autant d’effet. Quelle histoire merveilleuse avec une Romy Schneider fascinante et troublante. La scène sur le bâteau est superbe. La court monologue des deux acteurs est court mais intense. Le visage de Romy traduit dans ce petit laps de temps différentes expressions (rancune, amour, haine, joie) avec brio. Lui amoureux, plongeant dans le souvenir d’Anna et dégageant la lumière dont elle a besoin et qui a attire inexorablement Nino dans l’astral. Un long-métrage à voir ab-so-lu-ment. Le film est désormais édité en vidéo et autant vous dire…je l’ai visionné encore, encore et encore !

    Steph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *