13 janvier 2019

45 ans (2015) de Andrew Haigh

Titre original : « 45 Years »

45 ansKate et Geoff habitent une maison de la campagne anglaise. Septuagénaires, ils se préparent à fêter leurs quarante-cinq ans de mariage. Un matin, Geoff reçoit une lettre qui le bouleverse : les autorités suisses lui signifient qu’avec la fonte des glaciers, on a retrouvé le corps d’une femme, pris dans la glace, qui pourrait être une certaine Katya, disparue dans une crevasse cinquante ans plus tôt. A l’époque, Katya et Geoff se faisaient passer pour un couple marié…
Adapté de la nouvelle In Another Country de David Constantine, 45 ans nous fait partager la vie d’un couple de retraités sans enfant, lors d’une semaine très délicate. Alors que la proximité d’un anniversaire de mariage incite à faire le point sur sa vie, un évènement fait vaciller toutes les certitudes. L’histoire est vécue au travers des yeux de la femme car c’est elle qui a l’impression que les fondements de son couple s’effritent. Sa réaction paraît vraiment excessive, ce qui enlève beaucoup à la crédibilité de l’ensemble. Le propos, alourdi de quelques poncifs, n’est pas vraiment éclairant, mais l’approche d’Andrew Haigh (quarante-deux ans au moment du tournage) est subtile et délicate. Il peut même faire penser à Bergman (en plus superficiel). L’interprétation de charlotte Rampling est excellente.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Charlotte Rampling, Tom Courtenay
Voir la fiche du film et la filmographie de Andrew Haigh sur le site IMDB.

45 ans
Tom Courtenay et Charlotte Rampling dans 45 ans de Andrew Haigh.

21 septembre 2014

Billy le menteur (1963) de John Schlesinger

Titre original : « Billy Liar »

Billy le menteurEmployé dans une entreprise de pompes funèbres, Billy vit toujours chez ses parents. Pour s’évader de sa morne existence, il s’invente un monde imaginaire, déforme la réalité, raconte qu’il va partir à Londres pour travailler comme scénariste pour l’humoriste Danny Boon (1) … Adaptation d’un roman de Keith Waterhouse déjà porté au théâtre, Billy le menteur nous offre le portrait assez attachant d’un jeune anglais assez désillusionné par le monde qui l’attend. Il est le reflet de cette jeunesse du début des années soixante qui aspirait à autre chose que la vie étriquée donnée en modèle par leurs parents. C’est un portrait sans complaisance toutefois car Billy est loin d’être parfait : s’il présente un mélange de naïveté et d’idéalisme, Billy est hélas incapable de s’engager vraiment pour faire aboutir ses projets et esquive tout par le mensonge. Il n’a pas l’audace de franchir le pas. L’humour est constant, par petites touches et l’interprétation de Tom Courtenay donne un certain charme à l’ensemble.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Tom Courtenay, Helen Fraser, Julie Christie
Voir la fiche du film et la filmographie de John Schlesinger sur le site IMDB.

Voir les autres films de John Schlesinger chroniqués sur ce blog…

Remarque :
* Billy le menteur est le premier film de Julie Christie avec John Schlesinger, celui qui va vraiment lancer sa carrière.

(1) Aucun lien bien entendu avec l’acteur et humoriste français Dany Boon qui n’était d’ailleurs pas encore né…