7 juin 2022

Riders of Justice (2020) de Anders Thomas Jensen

Titre original : « Retfærdighedens ryttere »

Riders of Justice (Retfærdighedens ryttere)Markus, militaire danois en poste en Afghanistan, rentre précipitamment chez lui après la mort de son épouse dans un accident de métro pour s’occuper de leur fille. Un rescapé, Otto, prend contact avec Markus et lui explique que l’accident était en fait un attentat soigneusement préparé…
Riders of Justice est film danois écrit et réalisé par Anders Thomas Jensen. C’est à la fois un film d’action, section « vengeances », et une comédie noire. En fait, il y a beaucoup plus d’humour que d’action. Cet humour vient principalement des trois spécialistes farfelus qui aident le personnage principal à retrouver les auteurs présumés de l’attentat. Ces trois statisticiens-informaticiens, hackers chevronnés, sont efficaces mais capables de se quereller sans fin sur des points de détail. Le personnage principal (Mads Mikkelsen) est tout aussi caricatural, taciturne, gauche dans les rapports humains mais impulsif dans l’action. L’art d’Anders Thomas Jensen est de savoir doser l’humour, la caricature n’est jamais excessive et les dialogues sont assez savoureux. Sur le fond, l’auteur brode autour du refus d’accepter l’idée de hasard et de la coïncidence. L’ensemble est original et réussi. En France, le film n’est pas sorti en salles.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Mads Mikkelsen, Nikolaj Lie Kaas, Andrea Heick Gadeberg, Lars Brygmann, Nicolas Bro
Voir la fiche du film et la filmographie de Anders Thomas Jensen sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Riders of Justice (Retfærdighedens ryttere)Lars Brygmann, Mads Mikkelsen, Gustav Lindh, Andrea Heick Gadeberg, Albert Rudbeck Lindhardt, Nikolaj Lie Kaas et Nicolas Bro
dans Riders of Justice (Retfærdighedens ryttere) de Anders Thomas Jensen.

19 décembre 2021

Drunk (2020) de Thomas Vinterberg

Titre original : « Druk »

Drunk (Druk)Danemark. Quatre amis, professeurs dans le même lycée, décident de mettre en pratique la théorie d’un psychologue norvégien selon laquelle l’homme aurait dès la naissance un déficit d’alcool dans le sang. Avec une rigueur scientifique, chacun relève le défi en espérant que leur vie n’en sera que meilleure…
Drunk est un film danois coécrit et réalisé par Thomas Vinterberg, le réalisateur de Festen, cofondateur avec Lars von Trier du mouvement Dogme95. Le film est plutôt une comédie mais il est assez difficile de cerner les intentions réelles du cinéaste (et ses déclarations à ce sujet restent très vagues). S’il a joué l’équilibre entre apologie et condamnation, c’est principalement parce qu’il n’aborde le sujet de l’alcoolisme que sous un seul plan : il montre que l’alcool est un formidable lubrifiant social et se contente de placer quelques évènements plus dramatiques pour éviter d’être accusé d’en faire l’apologie (1). Malgré ces facilités et le fond un peu simpliste, le film reste amusant et séduit par son côté « ode à la vie ». L’ensemble est très nerveux et Mads Mikkelsen fait une belle prestation. Gros succès critique et public, avec moult récompenses à la clef.
Elle: 3 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Magnus Millang, Lars Ranthe, Maria Bonnevie
Voir la fiche du film et la filmographie de Thomas Vinterberg sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Remarque :
* Le philosophe et psychiatre norvégien Finn Skårderud a démenti avoir écrit que l’homme naît avec un déficit de 0,5g d’alcool dans le sang. Il a écrit une préface au livre « Les Effets psychologiques du vin » de l’Italien Edmondo de Amicis.  « Sur la première page, j’ai écrit qu’après un ou deux verres, oui, tout va plutôt bien, on croit peut-être qu’on est né avec un déficit de 0,5g », a-t-il expliqué au micro de la radio norvégienne NRK. « Mais dans le paragraphe suivant, je démens la thèse dans son intégralité » a-t-il ajouté.
La reprise partielle et trompeuse de ses propos l’a plongé dans l’embarras : « Ça a d’abord été un peu inconfortable parce que je suis tout de même médecin, psychiatre, je traite des gens souffrant d’addictions, je rencontre leurs familles » a-t-il confié à NRK.

(1) Il semble que, culturellement, l’alcool a déjà une très forte acceptation sociale au Danemark, cet encouragement social étant souvent cité comme principal vecteur du problème de l’alcoolisme au Danemark. Donc, finalement, le réalisateur souffle dans le sens du vent.

Drunk (Druk)Thomas Bo Larsen, Lars Ranthe, Mads Mikkelsen et Magnus Millang dans Drunk (Druk) de Thomas Vinterberg.

3 mars 2020

Arctic (2018) de Joe Penna

ArcticDans le désert glacé de l’Arctique, un homme s’efforce de survivre après le crash de son avion. Tout en tentant d’attirer l’attention sur lui, il pêche et s’est organisé autour de la carcasse de son avion. Mais un évènement imprévu va venir tout bouleverser…
Arctic est un film islandais et Joe Penna est un jeune réalisateur brésilien (également très connu sur YouTube en tant que guitariste). Son idée initiale pour son premier long métrage était un film de survie sur la planète Mars. Pour simplifier, il a choisi de transposer son histoire sur Terre, dans le milieu hostile de l’Arctique. Il n’a pas cherché à tricher sur le décor : il est allé tourner dans la toundra islandaise en plein hiver, dans des situations climatiques extrêmes. Bien qu’il soit dénudé et vide, l’environnement a ainsi une puissance peu commune. Le récit ne comporte aucun effet de dramatisation, ni aucun flashback pour nous dresser le portrait du personnage, nous ne saurons rien de lui. De même, il n’y a pratiquement aucun dialogue. C’est en revanche un film très immersif qui nous fait partager les problèmes et angoisses de son personnage. Il met en relief les capacités de l’être humain à ne jamais lâcher prise. La prestation de Mads Mikkelsen contribue à donner au film toute son intensité.
Elle: 3 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Mads Mikkelsen
Voir la fiche du film et la filmographie de Joe Penna sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Remarques :
* Selon les explorateurs Matthieu Tordeur, Jean-Louis Etienne et Laurence de la Ferrière, le film Arctic traduit bien  les conditions qui règnent dans ces environnements glacés. Leur seule objection serait sur la nourriture : le héros de Arctic ne se nourrit pas assez pour tous les efforts qu’il a à fournir (lire sur Huffington Post…)

ArcticMads Mikkelsen dans Arctic de Joe Penna.