28 juillet 2011

Les vies privées de Pippa Lee (2009) de Rebecca Miller

Titre original : « The Private Lives of Pippa Lee »

Les vies privées de Pippa Lee Mariée à un éditeur en retraite beaucoup plus âgé qu’elle, Pippa Lee réfléchit à sa vie… Rebecca Miller adapte son propre livre à l’écran. Si le sujet peut laisser craindre un film plutôt conventionnel, Les vies privées de Pippa Lee se révèle être particulièrement riche et présente une profondeur inhabituelle. Sous couvert de drame mêlé de comédie, le film aborde sans en avoir l’air de nombreux sujets de réflexion (le film intéressera toutefois certainement plus un cinquantenaire qu’un trentenaire). Il aborde tous ces sujets avec une grande délicatesse et même une grande habilité. L’humour est assez présent. Robin Wright Penn fait une très belle prestation. Keanu Reeves est assez étonnant car il sait donner une belle profondeur à son personnage. Tous les seconds rôles sont parfaitement tenus avec également des apparitions assez courtes d’acteurs connus comme Julianne Moore, Winona Ryder ou même Monica Bellucci. Grâce sa profondeur, Les vies privées de Pippa Lee est finalement une très belle surprise.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Robin Wright, Alan Arkin, Keanu Reeves, Maria Bello, Blake Lively
Voir la fiche du film et la filmographie de Rebecca Miller sur le site IMDB.

20 juillet 2011

Marchands d’illusions (1947) de Jack Conway

Titre original : « The Hucksters »

Marchands d'illusionsLui :
Au retour de la guerre, un brillant publicitaire se fait embaucher par une agence pour gérer un très gros client, un fabricant de savonnettes tyrannique… The Hucksters est un film créé pour relancer la carrière de Clark Gable. La MGM met à face à lui deux actrices, l’anglaise Deborah Kerr (c’est son premier film aux Etats-Unis) et la jeune Ava Gardner. Le film est basé sur un roman de Frederic Wakeman dont on a gommé toutes les connotations sexuelles qui avaient fait scandale. C’est donc un film très sage, un peu ennuyeux. Clark Gable est omniprésent, Deborah Kerr a comme toujours à cette époque un jeu solide mais plutôt sans éclat. Le film est sauvé par la belle prestation d’Ava Gardner dont le rôle est hélas mineur. Dès qu’elle apparaît, elle illumine le film. Son visage est radieux ;  elle semble totalement subjuguée par Clark Gable (1). Les seconds rôles sont brillamment tenus par Sydney Greenstreet et Adolphe Mejou. Mais cela n’empêche pas hélas Marchands d’illusions d’être un film assez terne qui peine à éveiller l’intérêt.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Clark Gable, Deborah Kerr, Sydney Greenstreet, Adolphe Menjou, Ava Gardner
Voir la fiche du film et la filmographie de Jack Conway sur le site IMDB.

Voir les autres films de Jack Conway chroniqués sur ce blog…

(1) Dans son autobiographie, Ava Gardner raconte qu’elle était transportée à l’idée de jouer avec Clark Gable. Adolescente, elle était très amoureuse de lui comme toutes les jeunes américaines. A 24 ans, elle le trouvait toujours aussi séduisant et cela se voit à l’écran.

14 juillet 2011

Pilote d’essai (1938) de Victor Fleming

Titre original : « Test pilot »

Pilote d'essaiLui :
Jim Lane est un pilote d’essai : il vole sur des prototypes qu’il pousse aux limites de leurs possibilités. Il côtoie le danger et brûle la vie par les deux bouts. A la suite d’incidents mécaniques, il se pose en plein champ et c’est une jeune femme qui vient lui porter secours… Test Pilot repose avant tout sur un solide trio d’acteurs aimés du public de 1938. Le Pilote d’essai c’est Clark Gable qui est ici dans un de ces rôles de juvénile tête brûlée qui lui vont si bien. Il forme un tandem très complémentaire avec Spencer Tracy, son mécanicien, dévoué et effacé, la tête sur les épaules. Myrna Loy symbolise le charme et l’intelligence, un rôle très flatteur pour elle Pilote d'essai (elle a d’ailleurs déclaré plus tard que Test Pilot était son film préféré) dans lequel elle paraît très à son aise. Les dialogues sont assez vifs et relevés du moins dans un premier temps car le scénario tombe rapidement dans la banalité. Les scènes d’aviation peuvent paraître datées à nos yeux blasés d’aujourd’hui mais elles n’en restent pas moins remarquables pour l’époque. Pilote d’essai fut l’un des plus grands succès commerciaux de la MGM.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Clark Gable, Myrna Loy, Spencer Tracy, Lionel Barrymore
Voir la fiche du film et la filmographie de Victor Fleming sur le site IMDB.

Voir les autres films de Victor Fleming chroniqués sur ce blog…

Remarques :
Test Pilot aurait inspiré Howard Hawks pour son très beau Seuls les anges ont des ailes (1939).

24 juin 2011

A Serious Man (2009) de Joel Coen et Ethan Coen

A Serious ManLui :
Les années 60. Une petite ville du Middle-west américain. Un professeur d’université juif, père de famille sans histoires, voit une série de malheurs s’abattre sur lui… A l’image des autres films des frères Coen, A Serious Man est une comédie dramatique fortement teintée d’humour noir, à ceci près que cette fois le film est partiellement autobiographique. Si, ne serait-ce qu’une petite partie de A Serious Man est vraie, on comprend mieux pourquoi ce thème de la poisse, des revers en série, soit si présent dans tous leurs films. Car ce professeur a tout pour être tranquille et heureux, le rêve américain personnifié, sauf que soudainement rien ne tourne rond, tous les malheurs s’abattent sur lui. Le pire est qu’il n’a jamais l’explication : par exemple, sa femme veut divorcer mais il ne sait pas pourquoi, l’homme bedonnant qu’elle veut épouser après son divorce est un présomptueux imbécile qui lui tient un discours paternaliste nébuleux. L’explication et les indications sur la conduite à tenir, il va les chercher chez les rabbins qui n’ont que des fables inutiles à lui offrir. Tout le film est marqué par l’incertitude à commencer par ce surprenant prologue, sorte de petit conte yiddish ancien où l’on est incapable de séparer la réalité du surnaturel. Cette incertitude est ensuite omniprésente jusque dans la fin, brutale, qui nous laisse en suspens. Très bien construit et mis en place, A Serious Man intrigue et déroute. Il peut paraître un peu inégal. Il faut avouer qu’une partie de l’humour nous échappe (probablement) quand on n’est pas familier avec les traditions juives, notamment religieuses ; mais après tout, cela contribue à mieux nous faire partager ce sentiment d’incompréhension et d’incertitude…
Note : 3 étoiles

Acteurs: Michael Stuhlbarg, Richard Kind, Fred Melamed, Sari Lennick, Aaron Wolff
Voir la fiche du film et la filmographie de Joel Coen et Ethan Coen sur le site IMDB.

Voir les autres films des frères Coen chroniqués sur ce blog…