8 novembre 2020

Au feu les pompiers! (1967) de Milos Forman

Titre original : « Horí, má panenko »

Au feu les pompiers! (Horí, má panenko)Dans une petite ville de Tchécoslovaquie, le bal annuel du corps des pompiers volontaires se prépare. Ce sera l’occasion de remettre la Hache d’or à l’ancien chef des pompiers, âgé de 86 ans. Le comité a prévu un bal avec une tombola et un concours de beauté pour élire miss Pompiers. Mais rien ne va se passer comme prévu…
Au Feu les pompiers! est le dernier film tchécoslovaque de Miloš Forman et son premier en couleurs. Il est sorti sur les écrans quelques mois avant l’entrée à Prague des chars soviétiques mettant fin au Printemps de Prague, obligeant le réalisateur à émigrer. C’est le type-même du film qu’il faut regarder avec le mode d’emploi car, pris au premier degré, l’humour peut embarrasser quelque peu : il donne nettement l’impression de se moquer de la bêtise des « petites gens », il est même un peu gênant. En réalité, il faut le voir comme une allégorie : « Je voulais juste faire une comédie en sachant que si elle sonne vrai, elle prendra automatiquement un sens allégorique. C’est le problème de tous les gouvernements, de tous les comités, y compris les comités de pompiers : ils nous annoncent avec les meilleures intentions du monde, qu’ils préparent une soirée ou une vie joyeuse pour tous mais les choses prennent toujours un tour catastrophique. Pour moi, c’est une vision de ce qui se passe aujourd’hui dans le monde. » Cette allégorie est visiblement assez puissante puisque le président Antonín Novotný se serait senti personnellement visé. Accessoirement, 40 000 pompiers menacèrent de faire grève obligeant Miloš Forman à sillonner toute la Tchécoslovaquie pour expliquer aux différents corps de pompiers qu’il s’agissait d’une allégorie politique. Même le producteur italien Carlo Ponti s’est retourné contre le cinéaste qui ne dût son salut qu’à l’intervention de Claude Berri et François Truffaut qui rachetèrent les droits internationaux de distribution. En Tchécoslovaquie, le film connut un grand succès et, contrairement à la rumeur, n’y fut jamais interdit.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Jan Vostrcil, Josef Sebánek
Voir la fiche du film et la filmographie de Milos Forman sur le site IMDB.

Voir les autres films de Milos Forman chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Milos Forman

Au feu les pompiers! (Horí, má panenko)Au feu les pompiers! (Horí, má panenko) de Milos Forman.

5 septembre 2014

Miss Bala (2011) de Gerardo Naranjo

Miss BalaMexique, années 2000. Alors qu’elle s’apprête à participer à un concours de beauté pour faire plaisir à son amie, une jeune fille est kidnappée par un cartel de la drogue. Elle est ensuite forcée de participer à des opérations… Au travers de cette histoire, le réalisateur mexicain Gerardo Naranjo dresse un portrait de son pays où le trafic de drogue a pris une importance considérable. Il montre à quel point la corruption est omniprésente : les cartels ont visiblement des agents à l’intérieur de la police et sont suffisamment organisés pour obtenir n’importe quelle information ; leur plus grand ennemi reste la DEA américaine (1). C’est un monde sans fard, sans luxe, où règne une amoralité sauvage. L’originalité de l’approche du réalisateur est de montrer cela au travers des yeux d’une innocente victime, impliquée malgré elle dans une situation dont elle ne peut se libérer. On ressent son anxiété, sa peur et sa tension constante par de longs plans-séquences. Au final, Miss Bala montre une indéniable force et une certaine profondeur.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Stephanie Sigman, Noé Hernández
Voir la fiche du film et la filmographie de Gerardo Naranjo sur le site IMDB.

(1) La D.E.A. (Drug Enforcement Administration) américaine agit dans presque tous les pays d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud pour épauler les autorités dans leur lutte contre les cartels de la drogue.