Henry V (1944) de Laurence Olivier

Henry VLe 1er mai 1600 à Londres, une représentation est donnée d’Henry V de William Shakespeare qui relate le triomphe du souverain anglais sur les Français à Azincourt en 1415… Henry V est la première réalisation de Laurence Olivier au cinéma. Il a trouvé des solutions très originales pour le passage du théâtre au cinéma et le résultat est assez prodigieux. Le début du film nous montre de façon presque documentaire le fonctionnement d’un petit théâtre populaire à Londres à l’époque de Shakespeare ; la caméra est très mobile, suivant les acteurs jusque dans les coulisses. Puis le champ s’élargit, nous plaçant dans un plus large décor reprenant les codes graphiques de l’époque médiévale (architectures stylisées et absence de perspectives), pour finir en décors naturels lors de la Bataille d’Azincourt. Pour cette superbe reconstitution à grand spectacle, pièce maitresse du film, Laurence Olivier a étudié l’épisode de la bataille des glaces dans Alexandre Nevski d’Eisenstein. Tourné mi-1943 et début 1944, soit à la veille du débarquement allié en Normandie, le film Henry V était conçu pour exalter le sentiment patriotique et le courage militaire. Le texte de la pièce est respecté, Laurence Olivier ayant juste supprimé quelques intrigues secondaires.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Laurence Olivier, Leslie Banks, Robert Newton, Renée Asherson
Voir la fiche du film et la filmographie de Laurence Olivier sur le site IMDB.

Voir les autres films de Laurence Olivier chroniqués sur ce blog…

Remarques :
* Pour diriger le film, Laurence Olivier avait contacté William Wyler pour lequel il avait tourné dans Les Hauts du Hurlevent. Wyler lui a répondu : « Si c’est Shakespeare, ce doit être vous qui dirigez ».
* La scène de la bataille d’Azincourt a fait exploser le budget prévu de plus de 50% pour s’établir à 475 000 livres, ce qui faisait alors du film la plus importante superproduction jamais réalisée en Angleterre. Heureusement pour Laurence Olivier, le succès fut au rendez-vous.
* Pour les décors du château du roi de France (Charles VI), Olivier s’est inspiré de textes médiévaux illustrés comme « Les Très Riches Heures du Duc de Berry ».
* La maquette de Londres du début du film est une maquette de 20 mètres sur 15 dont la construction demanda 4 mois.
* Vivian Leigh (alors la femme de Laurence Olivier) n’a pu interpréter la princesse Catherine comme tous deux le souhaitaient. Elle était alors sous contrat avec Selznick qui refusa de la prêter, jugeant le rôle trop petit. L’actrice ne lui a jamais pardonné.

Henry V
Laurence Olivier dans Henry V de Laurence Olivier

Autre adaptation marquante de la pièce :
Henry V de Kenneth Branagh (1989).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *