23 septembre 2019

La Bonne Année (1973) de Claude Lelouch

La Bonne annéeLe gangster Simon prépare avec un complice le hold-up d’une bijouterie à Cannes. Lors des repérages, il remarque Françoise qui tient une boutique d’antiquités. Il va tout faire pour la rencontrer…
Ecrit et réalisé par Claude Lelouch, La Bonne Année introduit une histoire d’amour dans un film de casse. Le cinéaste porte également un regard sur les changements de société qui s’opéraient en ce début des années soixante-dix. Il crée une opposition entre les deux personnages principaux : Françoise est une femme cultivée et indépendante, bien décidée à être maître de son destin alors que Simon est très traditionnel dans ses principes. Comme s’il craignait de prendre parti, Lelouch laisse la fin ouverte. Le plus réussi est la mise en images de cet amour naissant entre deux personnes que tout oppose. La caméra de Claude Lelouch est très mobile et fait preuve de virtuosité lors de longs plans-séquences (tel celui où Françoise doit ranger son appartement à toute vitesse). L’ensemble est léger et plaisant… mais certains pourront lui reprocher des longueurs et une certaine vacuité.
Elle: 4 étoiles
Lui : 2 étoiles

Acteurs : Lino Ventura, Acteurs: Lino Ventura, Françoise Fabian, Charles Gérard, André Falcon
Voir la fiche du film et la filmographie de Claude Lelouch sur le site IMDB.

Voir les autres films de Claude Lelouch chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Claude Lelouch

La Bonne annéeLino Ventura et Françoise Fabian dans La Bonne Année de Claude Lelouch.

Remarques :
* Assez étrangement, le générique de début s’inscrit sur les images et la musique de la scène finale d’Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966)… avant que l’on découvre qu’il s’agissait en fait d’un film diffusé à des prisonniers.
* Claude Lelouch ne cache pas son aversion pour les intellectuels. Sa mention des mauvaises critiques reçues pour Un homme et une femme est particulièrement évidente lors de la scène très caricaturale du repas.

La Bonne annéeFrançoise Fabian dans La Bonne Année de Claude Lelouch.

4 réflexions sur « La Bonne Année (1973) de Claude Lelouch »

  1. Bonjour, comment expliquer qu’au début du film, quand Simon sort de prison, il passe chez Hediard, il casse la figure d’un homme qui se trouve chez Françoise et à la fin, ce même homme, en réalité le passe-temps de Françoise, est congédié rapidement par cette dernière pour accueillir Simon qui renonce finalement à partir pour le Brésil ?

  2. Je n’ai pas gardé un souvenir suffisamment précis pour vous répondre en toute connaissance de cause mais je pense que, pour Lelouch, ce rival représente les « intellectuels » et comme le cinéaste avait un compte à régler avec les « intellectuels » en général, il fallait que Françoise, femme intelligente, préfère Simon qui en est l’antithèse… Mais pourquoi lui casse t-il la figure au début, ça je ne saurais dire.

  3. Bonjour
    Si vous faite attention a la scène, Ventura, « imagine le faire »
    Mais il n en est rien,
    Il part avant que l amant de fraoncoise ne s en aperçois…
    Voila voilà

  4. Bonjour,
    Le texte de la scène du restaurant entre Lino Ventura et Françoise Fabian aurait-il été publié, SVP ?
    Merci,
    Cordialement,
    M. Crespeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.