14 novembre 2017

L’Homme irrationnel (2015) de Woody Allen

Titre original : « Irrational Man »

L'homme irrationnelProfesseur de philosophie en université, Abe Lucas arrive dans la ville où il vient d’être nommé. Il se lie rapidement d’amitiés avec Jill Pollard, une étudiante assez brillante fascinée par sa personnalité… Avec L’Homme irrationnel, Woody Allen renoue avec certains de ses thèmes favoris : la crise existentialiste et la futilité de la vie. « Peut-on, par un acte irrationnel, chercher à donner un sens à sa vie ? » semble t-il s’interroger. Son histoire évolue ensuite vers une comédie policière mâtinée d’un humour noir plutôt sérieux et où la vraisemblance n’est pas vraiment recherchée. Comme souvent, Woody Allen s’amuse à jouer sur plusieurs registres au prix de ne pas toujours trouver l’équilibre parfait. L’interprétation de Joaquin Phoenix en bedonnant quarantenaire montre une force certaine et Emma Stone possède une très grande présence à l’écran, elle sait donner de l’intensité à son personnage. Même si toutes ces réflexions n’aboutissent pas réellement sur grand chose, L’Homme irrationnel est plaisant.
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Joaquin Phoenix, Emma Stone, Jamie Blackley, Parker Posey
Voir la fiche du film et la filmographie de Woody Allen sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Woody Allen chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur Woody Allen

L'Homme irrationnel
Joaquin Phoenix et Emma Stone dans L’homme irrationnel de Woody Allen.

L'Homme Irrationnel
Woody Allen, Emma Stone et Joaquin Phoenix sur le tournage de L’homme irrationnel de Woody Allen.

3 réflexions sur « L’Homme irrationnel (2015) de Woody Allen »

  1. Bonjour. Un des pires films de Woody Allen à mon avis, car dénué de crédibilité humaine. On est loin du génial Crimes et délits sur le thème proche du crime et de sa rétribution (la scène pivot du film où Abe est transformé parce qu’il entend une conversation anodine à la table d’à côté est indigne de son talent).

  2. Je suis d’accord avec vous pour dire que L’Homme irrationnel n’est pas du niveau de Crimes et Délits. Il est moins complexe et plus superficiel. Cela ne me dérange pas qu’il ne soit pas crédible, c’est une fable après tout, mais je lui reprocherais plutôt de déboucher sur des banalités. Et il est vrai qu’il aurait pu faire un effort pour trouver autre chose que la scène du restaurant… De là à dire que c’est le plus mauvais Woody Allen, je ne sais pas… 😉

  3. La tentative de meurtre à la fin du film me semble « empruntée » à L’Ombre d’un doute », en forcément beaucoup plus faible.
    « Crimes et délits » est sans doute un des tout meilleurs films de W. Allen, ce qui n’est pas, à mon avis, le cas du film présenté dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *