17 janvier 2015

La Dernière Vague (1977) de Peter Weir

Titre original : « The Last Wave »

La dernière vagueAlors que des phénomènes météorologiques étranges apparaissent dans le ciel de Sydney, cinq aborigènes sont arrêtés et inculpés pour le meurtre de l’un des leurs dans des circonstances obscures. L’avocat David Burton est chargé de leur défense. Il est loin d’imaginer ce qu’il va découvrir… La Dernière Vague est un film très étrange où interviennent le surnaturel et les croyances liées aux traditions tribales aborigènes. Le plus remarquable est l’atmosphère que réussit à instiller habilement l’australien Peter Weir, dont c’est ici le troisième long métrage. Cette atmosphère d’abord nous intrigue et finit par nous fasciner et même nous envoûter. La frontière entre rêve et réalité paraît bien ténue, le mystère règne. En outre, le film nous montre ce sentiment de respect mêlé d’une culpabilité sourde de la société moderne australienne vis-à-vis des aborigènes. Du fait du traitement si particulier de son histoire, La Dernière Vague a permis d’attirer l’attention sur Peter Weir.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Richard Chamberlain, Olivia Hamnett, David Gulpilil
Voir la fiche du film et la filmographie de Peter Weir sur le site IMDB.

Voir les autres films de Peter Weir chroniqués sur ce blog…

 

La Dernière Vague de Peter Weir
Richard Chamberlain et David Gulpilil dans La Dernière Vague de Peter Weir.

2 commentaires sur « La Dernière Vague (1977) de Peter Weir »

  1. Il y a ici quelques images saisissantes, même si je préfère son film précédent, « Pique-nique à Hanging Rock »… sur lequel vous avez à peu près le même avis, non ?

    Peter Weir est devenu l’un de mes réalisateurs préférés. Jeune, je ne le connaissais que pour « Le cercle des poètes disparus », un classique de ma génération.

  2. Il faudrait que je revoie Le cercle des poètes disparus, c’est un film que nous avions beaucoup aimé à sa sortie. La dernière vague, je pense ne l’avoir jamais vu auparavant. Il faut dire qu’avant L’année de tous les dangers et surtout Witness, Peter Weir était bien peu connu en France. D’ailleurs, La Dernière Vague n’est vraiment sorti en France qu’en 1982 et façon limitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *