9 février 2006

Bowling for Columbine (2002) de Michael Moore

Bowling for Columbine Elle :
J’ai beaucoup aimé ce film dénonciateur sur les démons de l’Amérique suite à l’assassinat d’adolescents au lycée Columbine. C’est avec virulence et sans faiblir que Michael Moore s’attaque au lobby des armes à feu (NRA présidée par Charles Heston), aux politiques américains qui ont perpétré des crimes de guerre avec leurs armes de destruction, aux médias qui manipulent les consciences pour leur inoculer la peur de l’autre et surtout celle de l’homme noir. Le réalisateur nous emmène à ses côtés faire son enquête très convaincante. Certaines scènes sont assez incroyables, telle cette banque qui offre en cadeau des armes à feu à ses clients, K-Mart qui vend des balles à gogo et Charlton Heston qui se fait piéger et reconnaît son racisme. Ce pamphlet ravageur oblige les américains et nous-même à nous interroger sur notre vie en société et notre relation avec autrui.
Note : 5 étoiles

Lui :
Michael Moore mène son enquête pour traquer les raisons profondes de l’attirance des américains pour les armes à feu. Son film-documentaire est bien ficelé et assez convaincant, même si on sent qu’il est toujours prêt à donner un petit coup de pouce à la réalité, quand c’est pour la bonne cause… A défaut d’être utile aux américains, cela nous permet à nous, européens, de mieux cerner la mentalité américaine et de mieux comprendre certains aspects de l’évolution de leur société.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Charlton Heston
Voir la fiche du film et la filmographie de Michael Moore sur le site IMDB.

Voir les autres films de Michael Moore chroniqués sur ce blog…

4 réflexions sur « Bowling for Columbine (2002) de Michael Moore »

  1. S’il a le mérite de nous présenter des Etats-Unis tels que nous, Européens, ne les connaissons pas forcément, « Bowling for Columbine » nous donne la vision extrême de Michaël Moore. Pour pouvoir se faire une opinion sur le sujet, j’aurais aimé un peu plus de nuances et éventuellement des droits de réponse de certains intéressés. Mais ce n’était probablement pas le but de ce film qui est beaucoup trop « black and white » pour me satisfaire complètement.

    Je préfère largement Michaël Moore dans sa série « The Awfull Truth » où l’humour est beaucoup plus présent.

  2. Michael Moore ne donne pas dans la nuance, c’est exact. Mais il faut garder à l’esprit qu’il ne fait pas un documentaire « objectif », il fait un film militant. Il faut l’accepter à partir du moment où l’on regarde l’un de ses films où il n’hésite pas à utiliser tous les moyens, y compris la mauvaise foi…

    C’est loin d’être l’un de mes cineastes préférés mais il joue un rôle de troublion dans le cinéma américain, assez nécessaire. Je ne pense pas avoir vu Awfull Truth…

  3. J’ai franchement bien aimé ce documentaire et très bien mis en scène par dessus le marché.
    Ce qu’il démontre est assez édifiant.

  4. Salut tout le omnde qui lit mon commentaire!!
    Ce film on l’a vu en classe dans le cours de francais, j’ai aimé ce film, il m’a parrut tres interessant.
    voyez-le je vous le conseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *