5 juin 2022

Onoda, 10 000 nuits dans la jungle (2021) de Arthur Harari

Onoda, 10 000 nuits dans la jungleFormé aux techniques de la guérilla, Hirō Onoda est envoyé fin 1944 sur l’île de Lubang dans les Philippines avec pour mission de rester sur l’île même si elle est vaincue. Peu de temps après cette affectation, la guerre s’achève. Replié dans le centre de l’île avec une poignée d’hommes, privé de tout contact, Onoda reste les armes à la main, prêt à harceler l’ennemi s’il se montre…
Onoda, 10 000 nuits dans la jungle est un film de guerre co-écrit et réalisé par le français Arthur Harari, son second long métrage. Il l’a tourné en langue japonaise avec des acteurs japonais. Le film raconte l’histoire de Hirō Onoda, un soldat japonais qui, ignorant que son pays a capitulé en 1945, a continué jusqu’en 1974 à défendre l’île des Philippines où il avait été affecté, avant d’être retrouvé par un étudiant japonais. Le cas des « soldats japonais restants » avait déjà été l’objet du film Anatahan de Josef von Sternberg en 1953 mais ici le laps de temps est sans commune mesure. Le film d’Arthur Harari est long (2h47) et il n’y a que très peu de scènes d’action et aucune scène de folie ; de plus, Arthur Harari ne cherche pas à émouvoir ou à provoquer l’empathie. Et, pourtant, la longueur du film ne se fait jamais sentir, ce qui traduit une grande qualité d’écriture du scénario. Le regard porté reste extérieur, sans proposer d’axe de réflexion comme c’était le cas du film de Josef von Sternberg. Il n’en est pas moins très réussi.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Yûya Endô, Kanji Tsuda, Yûya Matsuura, Tetsuya Chiba
Voir la fiche du film et la filmographie de Arthur Harari sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Remarques :
* Après sa reddition, Hirō Onoda alla s’installer au Brésil, où il devint éleveur de bétail. Il retourna vivre au Japon en 1984 où il créa un camp pour initier les enfants à la vie en pleine nature. Il est décédé en 2014 à l’âge de 91 ans. Il a publié son récit autobiographique en 1974.
* Hirō Onoda a également inspiré à Werner Herzog un roman : « Le Crépuscule du monde » (Séguier 2022)

Onoda, 10 000 nuits dans la jungleYûya Endô dans Onoda, 10 000 nuits dans la jungle de Arthur Harari.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.