10 octobre 2019

Le Corps de mon ennemi (1976) de Henri Verneuil

Le Corps de mon ennemiAprès avoir passé sept années derrière les barreaux, François Leclercq revient dans sa ville du nord de la France pour trouver les véritables coupables du crime dont il a été accusé. Il était amoureux de la fille d’un baron du textile…
Le Corps de mon ennemi est l’adaptation d’un roman de Félicien Marceau qui a participé à l’écriture. Le plus original dans le film d’Henri Verneuil est sa construction : le récit fait intervenir de très nombreux flashbacks en fonction des personnages qu’il rencontre au présent. Les morceaux de son histoire se recollent ainsi peu à peu, de façon un peu laborieuse, il faut bien l’avouer. La faiblesse du film est dans l’histoire en elle-même qui n’évolue guère et cette peinture de la bourgeoisie qui se voulait acerbe est finalement bien fade. Certaines scènes sont néanmoins savoureuses, telles celles du repas mondain ou du travesti. Les dialogues de Michel Audiard n’ont rien de remarquable. Malgré un beau plateau d’acteurs et la solide réalisation d’Henri Verneuil, le film peine à se montrer intéressant.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Jean-Paul Belmondo, Bernard Blier, Marie-France Pisier, Daniel Ivernel, François Perrot, Nicole Garcia
Voir la fiche du film et la filmographie de Henri Verneuil sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Henri Verneuil chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Henri Verneuil

Remarques :
* Pour éviter le délicat problème de rajeunir Jean-Paul Belmondo dans les flashbacks, Henri Verneuil fait dire à son personnage : « Dans ce bric-à-brac de la mémoire, chaque fois que l’on essaie de se souvenir du jeune homme que l’on était, on se revoit avec la tête de l’homme d’aujourd’hui. » Cette pirouette (un peu grossière) permet à Jean-Paul Belmondo d’être physiquement le même dans toutes les scènes.

Le Corps de mon ennemiMarie-France Pisier et Jean-Paul Belmondo dans Le Corps de mon ennemi de Henri Verneuil.

2 commentaires sur « Le Corps de mon ennemi (1976) de Henri Verneuil »

  1. Vous etes un peu dur avec ce Verneuil .
    C’est vraiment un bon film , très bien dialogué et au scénario élaboré .
    En plus , comme chez Chabrol ou dans  » coup de tete  » d’ Annaud , une peinture au vitriol d’une certaine bourgeoisie de province assez réjouissante et un casting de première .

  2. Merci pour votre avis.
    Les scénarios de Chabrol me semblent tout de même plus élaborés et ils ont l’avantage d’être crédibles. Ici, l’histoire m’a paru totalement improbable et stéréotypée. Je me suis plutôt ennuyé…
    Mais, ce n’est que mon avis et j’ai peut-être tort. D’ailleurs, j’ai vu après coup que je suis plutôt minoritaire : beaucoup l’apprécient…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *