1 décembre 2011

Macadam cowboy (1969) de John Schlesinger

Titre original : « Midnight cowboy »

Macadam cowboyJoe Buck quitte son Texas natal pour aller à New York, persuadé de pouvoir vendre ses charmes comme gigolo auprès de femmes riches. Il doit vite déchanter et fait la rencontre de Ratso, un paumé boiteux et tuberculeux qui vit d’expédients… Macadam cowboy est le premier film que le réalisateur anglais John Schlesinger a tourné aux Etats-Unis. Adapté d’un roman de James Leo Herlihy, le film montre avec une certaine empathie le destin de deux personnages échoués dans les quartiers pauvres de New York, deux êtres très différents en apparence mais qui ont chacun un rêve inaccessible. Leur dégradation commune fera naître une amitié profonde entre eux. John Schlesinger a choisi un duo d’acteurs qui semble parfait : Dustin Hoffman fait une performance incroyable dans un rôle difficile, son talent explose vraiment au grand jour avec ce film. Jon Voight donne beaucoup de crédibilité à son personnage de texan naïf. Macadam cowboy est un film impressionnant par la force de ses personnages qui, malgré leur déchéance, conservent leurs rêves et leur dignité. A sa sortie, le film a choqué certains esprits et l’indignation  redoubla lorsqu’il fut nominé pour l’Oscar du meilleur film (qu’il remporta).  La chanson Everybody’s talking interprétée par Nilsson eut un immense succès.
Elle: 4 étoiles
Lui : 5 étoiles

Acteurs: Dustin Hoffman, Jon Voight
Voir la fiche du film et la filmographie de John Schlesinger sur le site IMDB.
Voir les autres films de John Schlesinger chroniqués sur ce blog…

Remarques :
* Bob Dylan a écrit la chanson Lay Lady Lay pour être incluse dans Macadam cowboy mais il ne la termina pas à temps.
* Macadam cowboy a été classé X aux Etats Unis, classement normalement réservé aux films pornographiques. Le film est ainsi devenu le seul film classé X à remporter un Oscar! Deux ans plus tard, le classement a été légèrement revu pour le ramener à R (= interdit aux moins de 17 ans non accompagnés). En France, il fut seulement interdit aux moins de 12 ans.

4 commentaires sur « Macadam cowboy (1969) de John Schlesinger »

  1. J’aime beaucoup « Macadam Cowboy », même s’il a vieilli. Il paraît que, pour simuler le fait de boiter tout au long du film, Hoffman avait eu l’idée de marcher un pas dans le caniveau et un autre sur le trottoir. Ses pieds restant hors-champ, l’illusion est parfaite.

    On ne voit plus trop de tels personnages, de nos jours.

    Bonne journée, Elle et Lui.

  2. Oui, sa démarche est assez incroyable. Il a aussi raconté qu’il mettait des cailloux dans ses chaussures. Comme on le sait, Dustin Hoffman est un grand adepte de la méthode de l’Actor’s Studio et ici le résultat est particulièrement criant de vérité.

  3. Commentaire de John Wayne sur la nomination de Macadam Cowboy aux Oscars :
    « Can you imagine a picture about two fags becoming best picture for the year? I saw the stinking thing. It’s a God damn dirty movie and should have never been written, much less filmed. To think that both Elvis and Paul Newman wanted to play a male hustler selling his dick on Times Square. »

  4. :-)))

    John Wayne fait allusion au fait que Paul Newman et Elvis Presley avaient manifesté leur intérêt pour le rôle. A cette époque, Elvis voulait montrer qu’il pouvait jouer un rôle dramatique. Le film aurait certainement été différent…

    John Wayne était alors en compétition pour les Oscars avec True Grit. Il eut un Oscar aussi, ce qui valut à Life de faire une couverture mémorable :
    http://www.life.com/gallery/64741/image/ugc1301961/1969-life-covers#index/26
    (« Choisissez votre héros… »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *