Le médaillon (1946) de John Brahm

Titre original : « The locket »

Le médaillonLe jour de son mariage avec une femme qui est, aux yeux de tout son entourage, la femme idéale, John Willis reçoit la visite étrange d’un homme qui vient lui révéler le vrai visage de sa future épouse… Le médaillon est un film psychanalytique, à la frontière du genre film noir, dans un style proche de certains films d’Hitchcock. La construction est surprenante puisque nous avons trois flashbacks, imbriqués comme des poupées russes. L’histoire nous prend assez rapidement, elle nous intrigue et ne nous lâche plus : la vérité se fait jour petit à petit mais ne semble jamais vouloir se livrer entièrement. Le scénario est à la fois simple et joliment complexe, seule la fin paraît plus conventionnelle. Même s’il ne présente pas une mise en scène vraiment remarquable, Le médaillon est fort bien fait, vraiment prenant.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Laraine Day, Brian Aherne, Robert Mitchum, Gene Raymond
Voir la fiche du film et la filmographie de John Brahm sur le site IMDB.

Voir les autres films de John Brahm chroniqués sur ce blog…

Le médaillon
Robert Mitchum, Laraine Day et Brian Aherne dans The Locket.

Remarques :
Pour la maison des Willis, John Brahm a réutilisé le décor de la maison des Sebastian dans Les Enchainés (Notorious) d’Hitchcock, tourné quelques mois auparavant.

Homonyme :
Le Médaillon (The medallion) de Gordon Chan (2003) avec Jackie Chan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *