26 février 2011

Barbe-bleue (1901) de Georges Méliès

Barbe-bleueLui :
(10 minutes) Barbe Bleue fait partie des premiers « grands films » (dans le sens « long », c’est-à-dire d’une longueur de dix minutes à une époque où la plupart ne duraient qu’une ou deux minutes) de Georges Méliès. Ce conte de Perrault lui permet d’intégrer ses fameux trucages au sein d’une histoire : apparitions, disparitions, scènes de rêves… Méliès maîtrise déjà parfaitement tous ces effets. Celui du diablotin qui jaillit du grand livre est remarquablement réussi. On remarquera aussi l’utilisation habile d’un mannequin dans la scène où Barbe Bleue traîne sans ménagement sa femme par les cheveux (1). Sans être aussi développé que celui du Voyage dans la Lune, film qu’il réalisera l’année suivante, le scénario est très riche, faisant intervenir une petite dizaine de lieux différents. Belle symbiose entre les « trucs » de Méliès et un récit bien construit, Barbe Bleue est un film étonnant : quelle inventivité !
Note : 4 étoiles

Acteurs: Georges Méliès, Jeanne d’Alcy, Bleuette Bernon
Voir la fiche du film et la filmographie de Georges Méliès sur le site IMDB.

Voir les autres films de Georges Méliès chroniqués sur ce blog…

(1) Ce film prouve que The great train robbery (1903) n’est donc pas le premier film utilisant un mannequin dans une scène violente scénarisée. D’ailleurs, l’illusion est plus parfaite ici car la légèreté du mannequin est peu visible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *