18 janvier 2022

Voyage sans espoir (1943) de Christian-Jaque

Voyage sans espoirEvadé de prison, Pierre Gohelle fait la rencontre dans le train vers Le Havre d’un certain Alain Ginestier visiblement fortuné. Gohelle cherche à quitter le pays grâce à un des ses amis, capitaine d’un cargo. Ayant besoin d’une forte somme, Gohelle demande à sa maîtresse de charmer Alain Ginestier…
Tourné sous l’Occupation, Voyage sans espoir est un film français réalisé par Christian-Jaque. Le scénario a été écrit par Pierre Mac Orlan sur un thème de George C. Klaren et Maurice Kroll. Pierre Mac Orlan est l’auteur du roman Quai des Brumes et ce Voyage sans espoir rappelle par son climat le film de Marcel Carné de 1938. Il se situe ainsi pleinement dans la ligne du réalisme poétique des années trente. Son atmosphère est noire, très noire, le poids de la fatalité pèse de tout son poids sur les destinées. Le titre nous l’indique, le temps n’est guère à l’optimisme. L’histoire se déroule sur une seule soirée, tous les plans se situent donc de nuit et Christian-Jaque filme le plus souvent ses personnages en gros plan. On a une impression d’épaisseur et même de lourdeur, les dialogues de Marc-Gilbert Sauvajon qui manquent de finesse y contribuent certainement (sur ce plan, le film paraît bien loin de Quai des brumes). Heureusement, l’interprétation est de tout premier ordre, elle donne de l’intensité à l’ensemble. Un film qui mérite d’être découvert.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Simone Renant, Jean Marais, Paul Bernard, Jean Brochard, Louis Salou, Lucien Coëdel
Voir la fiche du film et la filmographie de Christian-Jaque sur le site IMDB.

Voir les autres films de Christian-Jaque chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Christian-Jaque

Remarque :
* L’histoire est très proche de celle de Les Amours de minuit (1932), film français de Augusto Genina (et Marc Allégret) avec Danièle Parola et Pierre Batcheff dans les rôles principaux. Le scénario est en effet basé sur le même thème de base de George C. Klaren et Maurice Kroll.

Voyage sans espoirJean Marais et Simone Renant dans Voyage sans espoir de Christian-Jaque.

Remake :
Le port des illusions (Der Satan lockt mit Liebe) film allemand de Rudolf Jugert (1960) avec Belinda Lee et Joachim Hansen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.