25 septembre 2018

Un carnet de bal (1937) de Julien Duvivier

Un carnet de balAprès la mort de son mari, Christine retrouve le carnet de bal de ses seize ans. Elle décide de quitter sa somptueuse villa des bords d’un lac italien pour aller à la rencontre de ses cavaliers d’il y a vingt ans et découvrir ce qu’ils sont devenus…
Un carnet de bal est assimilable à un film à sketches puisqu’il nous offre pas moins de huit histoires différentes. Duvivier a réuni un prestigieux plateau d’acteurs et, paradoxalement, c’est là que se situe le point faible du film : les acteurs sont tentés de charger leur personnage, d’appuyer leur jeu pour se montrer à la hauteur et plusieurs prestations de grands acteurs sont ainsi gâchées. Ce n’est pas le cas de Louis Jouvet qui montre une richesse et une subtilité étonnante, il est tout à la fois, charmeur et inquiétant, et les dialogues d’Henri Jeanson trouvent là leur plus belle mise en valeur. L’autre sketch le plus remarqué est celui interprété par Pierre Blanchar, les amateurs de noirceur humaine y trouveront là un morceau de choix. Les autres histoires ne sont guère intéressantes et la finalité globale du film n’est pas décelable si ce n’est d’explorer les multiples variations de l’échec et de l’amertume. Belle musique de Maurice Jaubert. Un carnet de bal fut couronné à la Biennale de Venise en 1937 ce qui valut à Duvivier son premier engagement hollywoodien. Le film est généralement bien apprécié par les critiques et les cinéphiles.
Elle: 2 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Harry Baur, Marie Bell, Pierre Blanchar, Fernandel, Louis Jouvet, Raimu, Françoise Rosay, Pierre Richard-Willm
Voir la fiche du film et la filmographie de Julien Duvivier sur le site IMDB.

Voir les autres films de Julien Duvivier chroniqués sur ce blog…

Voir les livres sur Julien Duvivier

Remarque :
* Les scènes d’ouverture et de l’épilogue ont été tournées sur les bords du Lac de Côme.

Un carnet de bal
Marie Bell et Louis Jouvet dans Un carnet de bal de Julien Duvivier.

Une réflexion sur « Un carnet de bal (1937) de Julien Duvivier »

  1. A voir surtout pour se faire une idée de qui pouvait être tête d’affiche dans le cinéma français des années 30 . Le sketch avec Pierre Blanchar étant bien entendu le plus fort ( ayant vu le film à la télé familiale il y a 45 ans c’est le seul dont j’avais quelque souvenir ) . Bien sûr le fabuleux Jouvet, mais aussi Raimu en « brave  » homme, Harry Baur, Pierre Richard Willm , Francoise Rosay, Fernandel ( jouant ou étant ? ) le médiocre …Et la belle valse de Maurice Jaubert que les amateurs de vieux films français en DVD vont vite reconnaitre..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *