18 novembre 2014

Les 3 jours du condor (1975) de Sydney Pollack

Titre original : « Three Days of the Condor »

Les 3 jours du condorUn romancier sans succès travaille pour la CIA. Son service, situé dans une maison anonyme new-yorkaise, est chargé de lire tous les romans d’espionnage qui paraissent pour y détecter d’éventuelles fuites ou y trouver de nouvelles idées. Un jour, alors qu’il était sorti chercher les déjeuners, deux hommes font irruption et abattent méthodiquement les six occupants des bureaux… Les 3 jours du condor est un film d’espionnage qui met en scène les agissements assez troubles de la CIA. Il s’inscrit dans une époque où certains évènements (Watergate, agissements de la CIA en Amérique du Sud, usure de la guerre du Viet-Nam, etc.) favorisaient une remise en cause des institutions aux Etats-Unis. Même s’il n’est pas toujours crédible, le scénario est assez habile dans sa façon de créer tension et suspense. La mise en scène de Sydney Pollack est efficace. Assez original, le personnage joué par Robert Redford n’a certes aucun entrainement en tant qu’espion mais a de la ressource grâce à tous les romans d’espionnage qu’il a lus. Les scènes de romance avec Faye Dunaway sont un peu plus convenues mais ont le mérite de relâcher un peu la tension. Les 3 jours du condor est un film assez prenant.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Robert Redford, Faye Dunaway, Cliff Robertson, Max von Sydow
Voir la fiche du film et la filmographie de Sydney Pollack sur le site IMDB.

Voir les autres films de Sydney Pollack chroniqués sur ce blog…

Remarques :
* Le roman best-seller de James Grady (journaliste free-lance spécialiste de l’investigation) dont le film est l’adaptation a pour titre « Six Days of the Condor ».
* Pour montrer que le personnage joué par Robert Redford est un original, le film le montre allant à son travail en… Solex, ce qui ne devait effectivement être pas très courant à New York.
* Cameo : Sydney Pollack est le chauffeur de taxi qui manque de peu de renverser Robert Redford.

Les 3 jours du Condor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *