9 janvier 2011

Le passage du Rhin (1960) de André Cayatte

Le passage du RhinLui :
Le passage du Rhin nous fait suivre le parcours de deux français aux tempéraments opposés pendant la Seconde Guerre mondiale. Tous deux sont faits prisonniers dès le début de la guerre et envoyé travailler dans des fermes allemandes. L’un est un journaliste qui se bat par idéal pour défendre la Liberté, l’autre est un pâtissier qui subit un peu sa vie. On comprend aisément que le film d’André Cayatte ait pu désarçonner à sa sortie : il prend le contrepied de l’image classique du héros et, en outre, montre la guerre vue du côté allemand. Pour ne rien arranger, il montre aussi une certaine collaboration ordinaire. Le Passage du Rhin a effectivement souvent été critiqué pour son « propos discutable ». Avec le recul, on s’aperçoit que le propos du cinéaste est surtout profondément humaniste. Charles Aznavour se révèle une fois de plus étonnant par la justesse de son interprétation. Avec Tirez sur le Pianiste (1), ce film contribuera à montrer au grand jour ses qualités d’acteur. En réalité, le seul reproche que l’on puisse faire à ce Passage du Rhin est sa construction un peu brouillonne : Cayatte saute parfois d’une scène à l’autre sans liaison et c’est à nous de combler les trous…
Note : 4 étoiles

Acteurs: Charles Aznavour, Nicole Courcel, Georges Rivière, Cordula Trantow
Voir la fiche du film et la filmographie de André Cayatte sur le site IMDB.

(1) Il est amusant qu’Aznavour ait enchaîné les deux films car on ne peut pas dire que Cayate ait été un cinéaste très apprécié par la Nouvelle Vague…!

6 commentaires sur « Le passage du Rhin (1960) de André Cayatte »

  1. Je me demandais comment situer ce film dans le temps par rapport à « Un taxi pour Tobrouk », et je constate qu’il est en fait le suivant de Charles Aznavour. En fait, « Un taxi pour Tobrouk » s’intercalerait donc entre « Tirez sur le pianiste » et « Le passage du Rhin ».

    Merci de nous parler de celui-là, que je ne connaissais pas, et de nous rappeler qu’Aznavour a également tourné un nombre de films assez impressionnant !

    Bon dimanche 🙂

  2. Si on regarde les dates de sorties mentionnées sur IMDB, Tobrouk aurait été tourné avant « le passage du Rhin » et « Tirez sur le pianiste ». D’ailleurs, les dates de sortie de ces deux derniers étant très proches, il est difficile de dire lequel a été tourné en premier.

  3. J’adore ce film, que j’ai vu il ya une vingtaine d’année. C’est un des plus beaux films sur la deuxième guerre. Mais on ne le voit plus à la télé. Et il me semble qu’il n’existe pas en DVD. Savez-vous pourquoi ?
    Aznavour est un formidable comédien. Georges Rivière aussi. Je ne crois pas l’avoir vu dans un autre film. Pourquoi n’a-t-il pas eu une carrière plus brillante ? Est-ce à cause de l’incompréhension sucitée à la sortie du film ?

  4. Georges Rivière a tourné dans une petite cinquantaine de films, principalement entre 1953 et 1970. Après une période sud-américaine, il a beaucoup tourné dans des productions italiennes (Corbucci, Margheriti, …) et allemandes, des films d’action souvent, et aussi dans quelques films français.
    Il a notamment un second rôle dans l’Atlantide de Masini et Ulmer (la version avec Trintignant).

  5. Je m’adresse à toutes les personnes qui ont pu visualiser « passage du Rhin », et les prie de bien vouloir m’aider à connaitre le titre d’un petit morceau de musique victorieuse, que j’ai pu écouter pendant que je regardais ce film.C’est une musique très connue et qu’on entend souvent pendant des festivités ( surtout dans les films américains ) et merci d’avance. NB. j’ai voulu télécharger ce film mais je n’ai pas pu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *