25 septembre 2010

Australia (2008) de Baz Luhrmann

AustraliaLui :
Une aristocrate anglaise part en Australie pour vendre sa propriété qu’elle trouve au bord de la ruine. Avec l’aide d’un cow-boy au cœur noble et d’un enfant aborigène, elle va la remettre sur pied. Australia est de toute évidence un film ambitieux, rien que son titre le montre. Baz Luhrmann a voulu traiter divers aspects de l’histoire et des caractères de son pays tout en créant un grand spectacle. Le film a beau être bardé de bonnes intentions (1), il devient rapidement ennuyeux par manque d’originalité et de scénario. Les personnages sont très typés, l’ensemble est très hollywoodien. Nicole Kidman est ici dans l’un de ses rôles décoratifs : seule sa plastique est utilisée (fort bien d’ailleurs…), et aussi sa présence certes, mais ses talents d’actrice sont très largement sous-employés.
Note : 1 étoile

Acteurs: Nicole Kidman, Hugh Jackman, David Wenham, Brandon Walters
Voir la fiche du film et la filmographie de Baz Luhrmann sur le site IMDB.

Voir les autres films de Baz Luhrmann chroniqués sur ce blog…

(1) Pour bien comprendre la réalité des « générations volées » (enfants métis aborigènes enlevés à leur famille pour être enfermés et éduqués à l’occidentale), il est préférable de regarder le film de Phillip Noyce Le chemin de la Liberté (Rabbit-proof fence).

Homonyme :
Australia de Jean-Jacques Adrien (1989) avec Fanny Ardent et Jeremy Irons.

4 commentaires sur « Australia (2008) de Baz Luhrmann »

  1. Je n’ai pas (encore ?) vu ce film, mais votre critique m’intéresse au plus haut point, dans la mesure où j’avais l’impression que Nicole Kidman était de plus en plus sur le déclin. Vous suggérez qu’on sous-exploite son talent et donc qu’elle en aurait encore, que les réalisateurs ne mettraient plus en valeur. C’est rassurant. J’aimais beaucoup cette actrice et voilà désormais quelques années qu’elle me déçoit par ses choix.

    J’attendais beaucoup de cet « Australia ». Je pense que je le verrai quand même, un jour ou l’autre…

    Bonne journée, « Lui » !

  2. Oui, si la filmographie de Nicole Kidman comprend plusieurs beaux films où elle est vraiment convaincante en tant qu’actrice, elle donne l’impression de se tourner de plus en plus vers les productions très commerciales. Peut-être est-elle un peu prisonnière de son image…?

    Ceci dit, pour Australia, c’est un peu différent dans la mesure où Kidman et Luhrman sont tous deux australiens.  D’ailleurs, elle aurait déclaré avoir accepté le rôle sans avoir lu le scénario…  Jackman, qui est lui aussi australien, aurait (sur ses conseils) accepté sans le lire non plus… :-))) 

  3. Je craignais le pire, vu les critiques, mais j’ai beaucoup aimé.
    Exotisme, romance, mais aussi une pincée de conscience politique (pas trop, juste ce qu’il faut).
    Un très bon moment de dépaysement et de détente, en forme d’hommage au cinéma américain des années 50 : ne cherchez pas plus loin : ici, pas d’intellectualisme mal placé, et un vrai hommage, également, à l’Australie. Le rôle de Kidman m’a rappelé sa prestation dans « Retour à Cold mountain », film que j’aime également beaucoup.
    Du tout bon pour moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *