24 septembre 2010

Lovers and Lollipops (1956) de Morris Engel et Ruth Orkin

Lovers and LollipopsLui :
Une jeune veuve qui vit à New-York avec sa fille de 7 ans retrouve pendant un été un ami de longue date. Une relation se développe entre eux sous les yeux de la fillette. Lovers et Lollipops (1) est le second film de Morris Engel et Ruth Orkin, trois ans après Le Petit Fugitif, film précurseur de la Nouvelle Vague par sa nouvelle façon de filmer dans un environnement naturel. Lovers and Lollipops contient ainsi de nombreux passages tournés en extérieur à New York même avec une petite caméra 35mm. Le film a une atmosphère très authentique, proche de la vie réelle. Le film oscille entre le regard des deux adultes sur l’enfant et le regard que l’enfant porte sur leur relation naissante. Cette différence entre le monde des adultes et le monde de l’enfance est toutefois moins puissante que dans Le Petit Fugitif et le personnage de la fillette n’a pas la force du petit Joey. Le film a eu moins d’impact que son prédécesseur mais il reste l’un des précurseurs du cinéma indépendant américain.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Lori March, Gerald S. O’Loughlin, Cathy Dunn
Voir la fiche du film et la filmographie de Morris Engel et Ruth Orkin sur le site IMDB.

Voir les autres films de Morris Engel chroniqués sur ce blog…

(1) Les « lollipops » sont des sucettes (celles que la fillette plante dans le sable)…

Une réflexion sur « Lovers and Lollipops (1956) de Morris Engel et Ruth Orkin »

  1. Et (par pur hasard) le film va passer ce soir même sur la chaîne CinéClassics avec Le Petit Fugitif et Weddings and Babies…..
    C’est sans aucun doute la première fois que ces 3 films sont diffusés sur une chaîne de télévision française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *