3 septembre 2009

Irma la Douce (1963) de Billy Wilder

Irma la DouceElle :
(pas vu)

Lui :
Un ex-policier tombe amoureux d’une charmante prostituée et va tout faire pour la pousser à abandonner son métier. Irma La Douce est l’adaptation d’une comédie musicale française qui avait eu un certain succès à Broadway. Billy Wilder a choisi de l’adapter en comédie pure, c’est-à-dire en enlevant toutes les chansons. Hélas, il n’est pas parvenu à trouver le bon rythme. Le film semble beaucoup trop long, avec certes de nombreux bons moments de comédie mais c’est le côté plutôt fleur bleue de cette histoire qui ressort le plus et le film semble souvent s’enliser. Jack Lemmon nous fait pourtant un beau numéro, son travestissement en lord anglais de bonne famille est assez brillant. Le Paris de carton-pâte, avec sa collection de clichés sur les français, est plutôt amusant ; le technicolor assez criard le rend encore plus pittoresque. Plus court, on peut imaginer ce que le film aurait pu être plus enlevé. Tel qu’il est, Irma La Douce paraît bien loin des meilleures comédies de Billy Wilder.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Jack Lemmon, Shirley MacLaine, Lou Jacobi, Bruce Yarnell
Voir la fiche du film et la filmographie de Billy Wilder sur le site IMDB.

Voir les autres films de Billy Wilder chroniqués sur ce blog…

8 commentaires sur « Irma la Douce (1963) de Billy Wilder »

  1. « Irma la Douce » est une comédie musicale française d’Alexandre Breffort et Marguerite Monnot, créée en 1956 avec Colette Renard dans le rôle titre. Elle a été adaptée en anglais deux ans plus tard et jouée à Londres et à Broadway.

  2. A décidément en ce moment vous êtes bien mal luné ! Moi qui suis vos petites chroniques avec plaisir, je vous trouve un peu sévère avec ce film, après le dgommage de Sirk. Bien sur ce n’est pas « l’appartement » avec les mêmes Jack Lemmon et Shirley McLaine, mais c’est tout de même pas mal, ça reste du Billy Wilder. La vision américaine de la France est assez cocasse, quant au jeu de Shirley McLaine il est tout à fait excellent.

  3. en effet vous êtes un peu dur. J’aime beaucoup de film qui montre le quartier des halles des années 60 revu version carton pâte. Je trouve que Jack Lemon est au top notamment dans le rôle de Lord X (un vrai british avec tous les clichés qui vont avec). les seconds rôles sont pas mal. Mais comme dit le Barman, « ceci est une autre histoire…… »

  4. Moi aussi je vous trouve mal luné. Le cliché du Paris éternel est évident et succulent. C’est bien celui de nos rêves et il existe encore pour qui sait marcher.
    Deux étoiles pour Wilder… vous voilà outrecuidant!
    Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *