27 novembre 2006

Harrison’s flowers (les fleurs d’Harrison) (2000) d’ Elie Chouraqui

Titre original : Harrison’s flowers

Harrison's flowersElle :
Après une première partie un peu longue à se mettre en place, Elie Chouraqui nous emmène à Vukovar, ville croate assiégée par les Serbes. Certes, le contexte historique est là mais le film aurait très bien pu se passer dans un autre conflit. Le réalisateur veut mettre en avant la folie meurtrière des hommes. Andie Mac Dowell incarne de façon convaincante une femme à la recherche de son mari grand reporter de guerre. Elle est accompagnée par d’autres reporters envahis par la peur et la folie. Tout est ceci est filmé de façon si réaliste qu’on se croirait au coeur des combats. Ce ne sont pas ces images de reportage que l’on voit à la télévision mais des scènes accompagnées de cris, de bruits terrifiants d’explosion. C’est très impressionnant et terrifiant. La reconstitution des lieux et attaques semble également véridique. Un film marquant et bouleversant.
Note : 5 étoiles

Lui :
Le film démarre très mal, assez ennuyeux et convenu, et au bout de 45 mn c’est d’un oeil déjà mi-clos que l’on voit la femme du photographe arriver en Croatie. Et là, c’est le choc : le film bascule totalement, on se retrouve au beau milieu de cette guerre d’extermination, où la vie n’a qu’une valeur bien faible, où aucune espèce de logique n’a cours. Le film parvient parfaitement à recréer cette angoisse que l’on doit ressentir face à cette folie, ce déluge d’horreurs. Le parcours de cette femme est tout aussi peu logique, partir à la recherche de son mari sur la foi d’indices inexistants, et pourtant ceci est basé sur une histoire vraie. C’est un film qui marque le spectateur, sans qu’il n’y ait de complaisance à montrer des scènes pénibles ou horribles.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Andie MacDowell, Elias Koteas, Brendan Gleeson, Adrien Brody
Voir la fiche du film et la filmographie de Elie Chouraqui sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Elie Chouraqui chroniqués sur ce blog…

Un commentaire sur « Harrison’s flowers (les fleurs d’Harrison) (2000) d’ Elie Chouraqui »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *