5 juin 2009

Notre univers impitoyable (2008) de Léa Fazer

Notre univers impitoyableElle :
(pas vu)

Lui :
Margot et Victor vivent ensemble, travaillent ensemble dans le même cabinet d’avocats et sont tous deux susceptibles d’être promu associé. Seul l’un des deux est l’heureux élu. Quel va être l’impact sur leur couple et surtout que ce serait-il passé si l’autre avait été choisi ? L’idée de départ de Notre Univers Impitoyable est très intéressante pour mettre en relief la guerre des sexes dans un univers de type assez carriériste. Hélas, le film de Léa Frazer peine à tenir ses promesses. La construction est pourtant excellente car nous sautons d’une hypothèse à l’autre en douceur, sans aucune confusion possible, et certains parallèles sont amusants. Cependant, la peinture sociale a bien du mal à dépasser les clichés habituels et sombre ensuite dans le mélodrame amoureux passablement conventionnel. On regarde tout cela d’assez loin, le milieu choisi étant certainement trop situé dans les hautes sphères pour que l’on partage leurs émotions et leurs sentiments. La fin, facile et complaisante, semble un peu bâclée.
Note : 1 étoile

Acteurs: Alice Taglioni, Jocelyn Quivrin, Thierry Lhermitte, Pascale Arbillot, Scali Delpeyrat, Julie Ferrier
Voir la fiche du film et la filmographie de Léa Fazer sur le site IMDB.

Voir les autres films de Léa Fazer chroniqués sur ce blog…

2 commentaires sur « Notre univers impitoyable (2008) de Léa Fazer »

  1. Sans doute, les clichés sont-ils conventionnels !
    Mais lorsque l’on gratte un peu, apparaissent des thèmes qui perturbent et n’ont pas été mis en évidence suffisamment.
    Les adultes peuvent être à juste titre considérés comme des individualistes qui cherchent d’abord leur propre visibilité (en fonction de leur situation personnelle: réussite au détriment du reste, loi de la jungle)
    Manque de respect pour l’entourage, pour les enfants du couple ou l’enfant à venir, pour les conséquences directes ou indirectes: tous ces clichés existent dans ce film et même s’ils paraissent anodins, ils existent dans notre monde actuel où l’individu et sa réussite prend souvent le pas sur la véritable réussite du couple.
    Je persiste à dire que ce film remarquablement interprété ne fait que mettre en avant des situations malheureusement de plus en plus réelles et je dois dire que la fin, même si elle facile et difficilement compréhensible après 1 heure de drame humain, a le mérite de permettre au spectateur d’envisager une vision de la vie et de la famille positive avec l’obligation d’ une confiance totale et méritée en l’autre. Une grosse différence existe entre les 2 cas exposés.
    Dans le cas du mari qui réussit, les 2 enfants sont éduqués par la maman et aucune question ne se pose en ce qui concerne la paternité.
    Dans le cas de la maman qui réussit, l’enfant arrive par accident (pilules remplacées) avec tous les problèmes de paternité que cela implique suite à ses incartades amoureuses. Là, on peut dire que malheureusement, ce film aurait pu investiguer plus en avant.

  2. Merci pour votre commentaire.
    Même si je n’ai pas pleinement apprécié le film, je suis tout à fait d’accord avec toutes les remarques que vous formulez. Si ce film peut générer ce genre d’analyse et de réflexion, il n’aura pas été vain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *